Jacques Igalens, directeur de TBS et méditant

Jacques Igalens, directeur de Toulouse Business School est aussi un méditant expérimenté. Il prépare l’ouverture d’une salle de méditation pour ses étudiants qui pourront venir s’y ressourcer accompagnés par des coaches.


Méditation et capacité à décider
Mi-décembre, TBS a acheté un immeuble dans lequel l’école avait déjà les bureaux de ses professeurs. Ce nouvel espace accueillera une salle de méditation selon le souhait de son directeur. « Cela ne s’est jamais fait dans une école et pourtant j’y vois un grand bénéfice potentiel pour nos élèves. Cela permet de trouver le calme en période de tension et surtout de savoir prendre du recul et trouver la sérénité pour prendre les bonnes décisions. »

éditation et bonne santé
Jacques Igalens évoque aussi des études scientifiques ayant démontré un lien entre pratique de la méditation et bonne santé. Après des travaux de rénovation, la salle devrait ouvrir au plus tard en septembre. Lumières tamisées, couleurs douces, diffuseur de senteurs, fauteuils confortables, la salle sera aussi isolée phoniquement. Les étudiants sont intéressés et demandent au directeur quand ils pourront en profiter. « La salle sera en libre accès. Avec l’appui d’un coach, les élèves apprendront les techniques de méditation. »

L’éloge de lenteur
Ce projet fait écho à une autre de ses ambitions : valoriser le slow learning et le slow teaching : balayer le zapping pour mener des réflexions approfondies, pousser sa pensée, amener les étudiants à contribuer à la création de connaissance. « Il s’agit de redonner sa place à la réflexion verticale, l’approfondissement des sujets, la prise de recul. Des professeurs (comme Jean-Marc Decaudin en marketing) et étudiants ont accepté d’expérimenter de prendre le temps d’enseigner et d’apprendre. » Jacques Igalens sait lui aussi la valeur de prendre le temps, il a renoncé à sa voiture de fonction pour emprunter le vélo.

A. D-F