« Pauvre mais sexy », selon les termes de son maire Klaus Wowereit, Berlin est une destination largement prisée des créateurs, artistes et jeunes alternatifs, au même titre que ses nombreux visiteurs, qui souhaitent apprécier par eux-mêmes le phénomène d’une capitale, parait-il, la plus en vogue du continent européen.

 

Potsdamer Platz

Potsdamer Platz

Une Histoire à portée de main
La découverte de Berlin exige en premier lieu une immersion dans son histoire. Du royaume de Prusse à la chute du mur, il faudra vous saisir des fondamentaux et des évènements historiques peu communs, qui ont marqué la construction et le développement de Berlin, pour appréhender l’évolution actuelle de cette jeune capitale en reconstruction. Baroque flamboyant, rococo exacerbé et néoclassique grandiloquent, l’architecture prussienne concède à la capitale allemande une magnificence rarissime. Suffit-il de se promener sur la grande avenue « Unter den Linden » et d’y admirer les monuments environnants (entre autre le Berliner Dom, l’Ile aux Musées, la Porte de Brandebourg, l’Opéra National, etc.) pour apprécier le caractère belliqueux et triomphant de la grande Prusse. Puis, sur le site de l’ancien QG des SS, plongeon dans l’ère la plus noire d e l’Allemagne, où le nouveau centre de documentation « Topographie des Terrors » vous propose une rétrospective sur la persécution et le génocide juifs. Enfin, curieuse expérience que de pouvoir toucher et franchir le mur, et imaginer la division d’antan qu’il incarnait… A voir l’East Side Gallery, morceau conservé du mur le plus long (1,3km), bien que le mémorial de la Bernauer Strasse soit d’un plus grand intérêt historique et didactique, sans oublier bien sûr l’exploration des anciens quartiers de l’Est encore marqués par l’héritage communiste.

 

Berlin, une métropole en mouvement
Ephémère et mutante, la métropole berlinoise illumine la vieille Europe de par sa vitalité singulière et saisissante. L’identité non figée des quartiers se construit et se transforme au gré des évolutions. A titre d’exemple, Prenzlauer Berg, ancien district populo de l’Est, fut un jour le point de rassemblement des artistes. Il s’est aujourd’hui « boboïsé » au dépens des alternatifs, contraints de migrer vers l’est au coeur de Friedrischain. Cependant, sous l’effet du développement urbain, Friedrischain comme d’autres quartiers modestes à l’instar de Kreuzberg ou de Neukölln auront à craindre ce même phénomène de « gentrification », déjà visible dans certains soulèvements de citoyens. Vous pourrez côtoyer cette diversité de cultures et d’identités urbaines au contact de l’ambiance socialo-chic des brunchs, des soirées « lounge » et des magasins bio de Prenzlauer Berg, avant de vous familiariser avec la culture underground dans un de ces squats d’artistes de Friedrischain.

 

Effervescence artistique
Si vous êtes adepte d’une culture plus classique, vous ne serez pas déçu ! En effet, Berlin, ex-vitrine des deux blocs, reçut à l’époque de nombreuses subventions des états respectifs afin de favoriser l’émergence d’une culture dominante de par et d’autre du mur. En résulte aujourd’hui un dynamisme artistique et culturel unique. Théâtre, opéra, concerts, danse, etc., vous aurez l’embarras du choix. Mais pour ne citer qu’un exemple, retenons la Philharmonie de Berlin, dont l’orchestre est reconnu par les plus grands mélomanes comme l’un des meilleurs du monde.

 

LES BONS PLANS
• Visite gratuite en français du Reichstag et de la coupole (réserver à l’avance sur www.bundestag.de)
• Tacheles, squat le plus connu et touristique de Berlin, qui s’institutionnalisant a perdu de son charme spontané et éclectique
• Raw-Tempel, véritable centre socio-culturel au coeur de Fridrieschain
• Rauchhaus (Kreuzberg), un des plus vieux squats de Berlin datant de 1971

 

AB