Leader incontesté des clubs de vacances en France, Belambra Clubs offre aujourd’hui l’exemple d’une réussite éclatante mise au service d’une cause formidable : la magie des vacances ! Ce qui implique, en coulisses, de faire preuve de quelques belles qualités tant business qu’humaines, ainsi que l’explique Frédéric Le Guen (ESCP Europe 98, INSEAD 03), le jeune Président de ce groupe dynamique…

 

Au cours de ces dix dernières années, le tourisme fut l’un des secteurs d’activité les plus rapidement et profondément impactés par la mutation numérique. Loin de redouter cette vague de changements, le groupe Belambra s’est appuyé dessus pour amplifier son essor. « Notre entreprise possède dans son ADN une culture de l’innovation très forte. Nous avons très vite pris le virage de la vente en ligne, canal qui représente aujourd’hui près de 50 % de nos ventes directes. Nous allons continuer d’accélérer notamment grâce au recrutement de notre directeur commercial et marketing qui vient de chez Sarenza.com et avec lequel j’ai travaillé chez Amazon. »
« Plus globalement, poursuit le président, nous menons une politique d’investissement et de veille notamment avec des « digital days » où nous invitions des startups à réfléchir avec nous sur des problématiques stratégiques. Essentiel également : notre maîtrise de l’ensemble de la chaine de valeurs. Sur un marché où la majorité sont juste exploitants ou distributeurs, nous vendons, nous, ce que nous fabriquons et imaginons nous-mêmes. »

Une taille idéale

Employant 2 500 collaborateurs (dont 200 au siège), Belambra Clubs fait partie selon Frédéric Le Guen de ces entreprises possédant « une taille idéale. Ni trop petite : les moyens nous feraient alors défaut ; ni trop grande : on a besoin d’agilité pour s’impliquer vite dans les changements. Chez Belambra Clubs vous n’êtes pas un numéro et votre impact individuel peut être considérable. Si, de plus, le commerce & le digital vous passionnent, nous recrutons beaucoup dans ce domaine sachant que notre croissance nous autorise à nourrir une dynamique puissante et de nombreux projets. »

 Créativité

Chez Belambra Clubs, l’implication des nouveaux talents est d’autant plus à l’ordre du jour qu’en raison de son parcours à l’international, Frédéric Le Guen possède une approche très ouverte du business. « L’expérience internationale, que je recommande vivement, vous apporte avant tout la capacité à penser « out of the box ». Confronté à d’autres manières de faire, vous êtes obligé de vous adapter et découvrez alors qu’il existe d’autres chemins que celui que vous aviez l’habitude d’emprunter. C’est en particulier précieux lorsque vous êtes bloqué face à une situation. Vous vous souvenez à ce moment que tout est possible à condition de réfléchir à la problématique autrement. C’est comme ça qu’on réussit ! Cela fonctionne d’autant mieux chez nous que cette ouverture d’esprit guide également nos échanges en interne, avec une grande proximité managériale. »

 

« On ne choisit pas de travailler chez Belambra Clubs par hasard. Il faut aimer les gens… »

crédits photos : Interaview

Satisfaction !

Possédant cette dimension « consumer-centric » propre aux entreprises qui réussissent actuellement, Belambra Clubs a été élu « Service Client de l’année 2018 ». « Une distinction qui ne doit rien au hasard. Notre culture est vraiment celle de la satisfaction de nos clients, lesquels communiquent avec nous via 35 000 formulaires d’enquêtes clients rendus chaque année. Pas une décision importante n’est prise dans l’entreprise sans que nous nous référions à ces enquêtes. Ce qui implique, bien sûr, derrière, un gros travail de traitement. Mais ce lien tissé avec nos clients constitue la base du véritable « contrat de confiance » (comme l’a inventé, jadis, Darty) qui nous lie à eux. C’est notre travail à tous de veiller à maintenir et augmenter le niveau de satisfaction. D’ailleurs, du chef cuistot à moi-même, président, nos rémunérations sont indexées sur la satisfaction du client, notre patron à tous. »

Responsable

Faisant partie des pionniers historiques du concept « clubs de vacances », Belambra Clubs dispose de ce fait de lieux de vacances implantés dans les plus beaux endroits de France. Presqu’île de Giens ou plages sauvages de Corse, non seulement inspirent les équipes, mais les responsabilisent. « La préservation de ces lieux uniques est d’autant plus une priorité pour nous que nos clients, urbains pour la plupart, recherchent avidement pour leurs quelques semaines de congés ce contact avec la nature. Mais au-delà de l’aspect extérieur, notre responsabilité s’étend à tout ce qui est humain. Les clients ne louent pas juste un appartement: cuisiniers, animateurs, coaches sportif s’occupent de leurs vacances, dans notre activité, le capital humain est précisément… capital ! Responsable et engagé, notre personnel a bénéficié, cette année encore d’une augmentation des formations de plus de 20 %, via notamment du e-learning. Ensuite, sachant que nous veillons à maintenir un équilibre sain entre recrutements externes et promotions internes, l’ouverture actuelle d’un ou deux clubs par an ouvre de nombreuses perspectives… »

 

crédits photos : Interaview

Ambiance…

Une particularité significative de l’état d’esprit régnant chez Belambra Clubs est que l’on y écoute autant les collaborateurs que les clients. « Nous travaillons beaucoup en mode projet, transversaux souvent, avec une responsabilisation et une autonomie forte qui font que personne ne s’ennuie. Pour prendre un exemple récent, nous venons de mener à bien une « Journée de l’innovation »avec la startup Nexenture dans le but de faire remonter des idées neuves. 83 % des collaborateurs ont répondu à l’appel et les 3 500 idées (dont 60 % orientées clients) nous ont permis de lancer plusieurs projets forts sur lesquels nous travaillons activement. Lorsque vous arrivez chez nous, la première chose que vous faites est de passer une semaine en immersion dans les clubs, pour découvrir nos métiers et vivre l’expérience de vos clients. Il en résulte une puissante cohésion des équipes, entretenue par la suite par un management de proximité, sachant par exemple que je déjeune toujours avec les nouveaux arrivants et que mon bureau est ouvert à tous deux heures par semaine. »

Dossier Président du futur

« Agilité » fut l’un des qualificatifs les plus employés dans la presse économique cette année. Quelle idée vous faites-vous de cette nouvelle vertu cardinale ?
« Certes, face à des concurrents comme Booking ou Airbnb, l’agilité est essentielle, mais seule, elle ne suffit pas. Quand vous recevez 500 000 clients chaque année, il faut de plus une maîtrise opérationnelle parfaite. Mais là encore cela ne suffit pas. Quel est notre métier ? Fabriquer des moments de plaisir et donner de l’émotion à ceux qui nous font confiance. Quelle responsabilité, car : pas question de rater ses vacances ! Donc je dirais que, de l’agilité, c’est vers la virtuosité qu’il nous faut tendre. Et je crois sincèrement que nos équipes ont ce talent ».

Des chiffres Groupe et des êtres : 2 500 collaborateurs (200 au siège) / 500 000 clients par an / 170 M€ de CA / + de 50 clubs en France

5 mots pour qualifier l’ambiance de travail :  Convivialité, implication, écoute, plaisir, ambition

 

Contact : Drh.recrutement@belambra.fr