L’ambition est forte, et clairement énoncée, d’une incontournable transformation par le numérique de notre industrie et de nos services. Encore faut-il faire éclore les talents de celles et ceux qui rempliront ce tonneau des Danaïdes… Mission à durée indéterminée, car les évolutions technologiques viendront toujours interroger les plus belles réalisations.

 

Joël Courtois, Directeur général de l’EPITA © EPITA

Lancement du projet Industrie du Futur

En avril 2015, le projet Industrie du Futur est lancé par le Président de la République dans le cadre des actions de la Nouvelle France Industrielle (NFI). L’objectif est de transformer notre modèle économique et de moderniser notre industrie et nos services par l’utilisation d’outils numériques.

Cette transformation par le digital doit impacter les organisations dans toutes leurs dimensions ce qui signifie aussi bien dans leurs modes de conception que dans la production, la distribution, la commercialisation et la communication. Ces idées mises en exergues par l’Alliance Industrie du Futur montrent bien que la frontière entre industrie et services est de plus en plus ténue.

« Les nouvelles technologies de l’Industrie du futur, comme la fabrication additive ou l’Internet industriel, bouleversent nos industries en profondeur. […] De la conception au service après-vente en passant par la production et la logistique, l’Industrie du futur concerne toutes les étapes de la chaîne de valeur et tous les acteurs, de toute taille et tout secteur. »

Pour répondre favorablement à cette révolution technologique, « les acteurs, fédérés au sein de l’Alliance Industrie du futur avec l’appui des pouvoirs publics (État, Régions) se mobilisent autour de 5 piliers :

  • Développement de l’offre technologique pour l’Industrie du Futur
  • Accompagnement des entreprises vers l’Industrie du Futur
  • Formation des salariés
  • Promotion de l’Industrie du Futur
  • Renforcement de la coopération européenne et internationale »

(Extrait de www.economie.gouv.fr/vous-orienter/entreprise/industrie/nouvelle-france-industrielle)

La mobilisation de tous les acteurs de l’entreprise est essentielle

Amener chaque entreprise à s’engager sur la voie du numérique va imposer des transformations incroyablement complexes par la remise en cause des compétences de toutes les parties prenantes. Du dirigeant de l’entreprise, qui doit accepter une perte de ses pouvoirs (!), aux équipes métiers en passant par les nouveaux venus des métiers de l’informatique, de la gestion des données ou de la cybersécurité, tous devront perpétuellement s’adapter aux nouveaux codes professionnels engendrés par cette révolution numérique.

 

Le pilier de la formation des salariés prend alors toute sa dimension !

La création ou la transformation des métiers ne veut bien heureusement pas dire le remplacement des équipes. Les nouvelles générations, qu’il s’agisse des ingénieurs, des techniciens,  des commerciaux ou des managers doivent bien entendu avoir été préparés à cette nouvelle industrie et c’est bien là un rôle essentiel des écoles dont la remise en cause permanente des programmes est un véritable indicateur de qualité.

Mais il est également nécessaire de mettre en place des actions d’envergure pour la montée en compétence des personnels déjà en place dans les entreprises et cela pour tous les acteurs y compris les dirigeants.

Les métiers du futur sont donc un métissage entre de nouveaux métiers (Data Scientist, Digital Brand Manager, responsable de la cybersécurité, Traffic Manager …) et la transformation par le numérique des métiers existants (Manager de la Sécurité et des Risques de l’Information, responsable de l’expérience client, chef de projet agile, ingénieur d’affaires IT, acheteurs, responsable marketing et communication …).

Les Grandes Ecoles ont un rôle déterminant à jouer aussi bien en formation initiale qu’en formation continue

Et parce que la diversité est toujours source de richesse et d’innovation (et cela est encore plus vrai dans le numérique !), les projets de formation communs entre écoles d’ingénieurs, de commerce et de design apporteront les meilleures solutions dans la réussite de cette grande ambition numérique de création et de transformation des métiers pour l’industrie du futur.

Contacts :

www.epita.fr

https://www.facebook.com/epita/?fref=ts

https://twitter.com/epita