La Banque Populaire Val de France, membre du Groupe BPCE, accompagne dans la durée les particuliers, comme les entrepreneurs à toutes les étapes de leur développement. Rencontre avec Gonzague de Villèle (HEC 75), son Directeur général, qui confirme le rôle d’acteur majeur de la banque au service de l’économie régionale.

 

Gonzague de Villèle (HEC 75), Directeur général de la Banque Populaire Val de France.

Gonzague de Villèle (HEC 75), Directeur général de la Banque Populaire Val de France.

La Banque Populaire Val de France évolue sur un territoire qui compte 4,5 millions d’habitants, et couvre un réseau de 215 agences sur une dizaine de départements, des Yvelines en région parisienne à la Vienne et au Cher, en passant par l’Indre-et-Loire et le Loiret. Fondée par des entrepreneurs qui ont adopté, depuis sa création, un mode de fonctionnement coopératif, elle conserve aujourd’hui une position de leader par sa présence aux côtés des PME en France. « Nous sommes banquier d’un artisan sur trois et d’un commerçant sur quatre, donc très fortement marqué par l’entreprise au sens large, souligne Gonzague de Villèle, son Directeur général. Forts de ces relations, nous sommes devenus banquiers des particuliers. Au coeur de la politique commerciale de la banque : la grande proximité avec les clients. « Notre métier consiste à satisfaire nos clients et à comprendre leurs attentes. C’est à partir de la bonne connaissance de leurs besoins que se fonde notre stratégie de développement. »

 

« Notre leitmotiv : optimiser nos compétences
en faveur des clients »

Changer de fonction pour booster sa carrière
À la tête de la Banque populaire Val de France depuis deux ans et demi, Gonzague de Villèle a fait toute sa carrière au sein du Groupe BPCE. D’abord comme Inspecteur de la Chambre syndicale des Banques Populaires, puis comme responsable de la salle des marchés de la Caisse Centrale avant de prendre en charge des fonctions de réseau, de développement, de crédit puis de Direction générale en banque régionale. « Le Groupe Banque Populaire m’a donné la possibilité de changer régulièrement de poste. Je conseille d’ailleurs aux jeunes diplômés d’enrichir leur CV par la maîtrise de fonctions différentes, pour éviter la trop grande spécialisation et gagner en vision globale du fonctionnement d’une entreprise. Cela ouvre les perspectives d’évolution de carrière. »

 

La fonction managériale en pôle position
Pour Gonzague de Villèle, la fonction de Directeur général consiste à optimiser et à renforcer les compétences en faveur des clients. « L’homme est au coeur de nos activités. Notre leitmotiv : optimiser nos compétences en faveur de tous ceux qui nous font confiance. Aujourd’hui, les aspects techniques sont de moins en moins importants en comparaison des fonctions de management. Au sein de la Banque populaire Val de France, les deux tiers des effectifs sont constitués de commerciaux. Notre métier est de conseiller et de convaincre les clients. Pour cela, les équipes doivent être animées et soutenues par leur hiérarchie. » En cette période d’instabilité économique, la formation et l’animation des équipes constituent l’axe toujours phare du développement de la banque. Diplômé d’HEC en 1975, le dirigeant indique que l’essentiel de cette formation réside davantage dans le savoir faire que dans le savoir. Il recommande aux jeunes diplômés de rejoindre un employeur comme le groupe BPCE qui leur offrira de « vraies opportunités d’évolution transversale puis de progression hiérarchique ».

 

F.B

 

Contact
Denis Stevenard
Directeur Ressources Humaines
denis.stevenard@bpvf.banquepopulaire.fr