Donner naissance à un groupe bancaire d’envergure en quelques mois ? Anne-Claire Perin (IPAG 95), le vit ! La DRH de la Banque Populaire Grand Ouest revient sur ce challenge inédit et sur les atouts d’un métier où l’empathie est reine.

 

Une fusion qui fait sens

Depuis le 7 décembre 2017, la Banque Populaire Grand Ouest rassemble la BP Atlantique et la BP Ouest, le Crédit Maritime Atlantique et le Crédit Maritime Bretagne Normandie. Cette fusion permet de dégager une capacité d’investissement accrue au service des clients de 12 départements. Le financement de l’innovation et l’accélération de la transformation numérique sont les principaux enjeux de cette démarche. Une fusion menée tambour battant qui mobilise beaucoup de collaborateurs de l’entreprise.

 

Une équipe RH, au plus près des salariés

Une mobilisation sans précédent avec des objectifs clairs : adapter et mettre en place une nouvelle organisation permettant de répondre à nos enjeux pour nos clients et accompagner chaque salarié dans leur réflexion sur les opportunités de changement de métier du fait de la fusion. « Nous avons organisé, durant trois mois, des portes ouvertes, café métiers, des immersions dans les métiers pour laisser le temps aux 400 collaborateurs impactés par cette nouvelle organisation de murir leur projet, de le partager lors d’entretiens d’écoute et leur faire des propositions d’affectation. »

« En tant que DRH, on ne vit pas ça plusieurs fois dans sa vie professionnelle. C’est un projet d’envergure, passionnant et exposé. Des groupes de travail sont en place pour l’ensemble des impacts RH : l’harmonisation du socle social avec les partenaires sociaux, repenser et innover sur nos différentes politiques : management, entretiens annuels, rémunération, partenariats, image employeur, Data RH…

 

Proximité et dynamisme: les clés d’un métier exposé

Si le challenge était de taille, c’est que la fonction RH est la carte maîtresse de ce plan. « Les équipes RH ne doivent pas travailler de façon opaque comme cela a pu être le cas il y a quelques années. Le métier implique désormais de la proximité, de la présence terrain, du coaching auprès des managers, de l’intelligence de situation et l’innovation permanente. D’où l’importance d’apporter de la sérénité et du calme à ses équipes, mais aussi de créer des temps de respiration et de partage. » Depuis trois ans, Anne-Claire Perin organise des formations comportementales pour les équipes RH, pour aider à prendre du recul et vivre sereinement ces métiers exposés. Et d’avouer que lorsque la pression est trop forte… elle sort prendre l’air, dans d’autres entreprises, en partage avec d’autres DRH… !

 

L’ambition : une vraie qualité

Passionnée par l’humain, la DRH lance un cri du cœur aux jeunes talents de l’IPAG : « Entreprenez votre parcours professionnel, n’ayez pas d’a priori et faites vous confiance ! Sachez prendre des risques car l’ambition est une vraie qualité, se tromper n’est pas grave, l’important c’est d’oser ! » Et de plébisciter les expériences de vie qu’elles soient professionnelles, personnelles ou associatives

Faire carrière aujourd’hui ? « C’est être actrice et provoquer, construire soi-même les étapes de son parcours, les subir le moins possible. Il faut aussi être attentif à l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. En tant que mère, j’y veille le plus possible. Montrer à mes enfants que j’aime mon travail, en parler, avec la volonté de leur donner envie d’entreprendre leur projet professionnel ! Enfin, il est capital de se construire un réseau au fur et à mesure que l’on avance dans son parcours car l’expertise seule ne suffit pas. »

Le projet dont vous êtes la plus fière en tant que DRH ? « Les responsabilités que l’on m’a confiées dans la banque qui vient de naître sont l’une des plus belles réalisations de mon parcours. Rien ne me prédestinait à mener cette fusion car je ne suis pas DRH de métierJ’ai d’abord commencé dans l’exploitation commerciale, avant d’évoluer vers des métiers d’organisation, de moyens de paiement puis de ressources humaines. Le fait d’avoir changé souvent de métier me facilité la tâche. »

 

Chiffres clés BPGO : 12 départements / 3 400 collaborateurs / 840 000 clients

 

 

contactez Anne-Claire Perin directement ici !

1 + 14 =