Spécialisée depuis toujours, la banque Delubac & Cie s’est forgée une expertise et un savoir-faire reconnus sur les métiers bancaires à forte valeur ajoutée. La fonction juridique y soutient et oriente l’action de l’entreprise en continu. Rencontre avec Christian Meyer (DESS Droit, Université de Bourgogne, 86), son Directeur Juridique ET… Général.

 

Christian Meyer (DESS Droit, Université de Bourgogne 86), Directeur Juridique et Général de la banque Delubac & Cie

Christian Meyer (DESS Droit, Université de Bourgogne 86), Directeur Juridique et Général de la banque Delubac & Cie

La banque Delubac fêtera bientôt ses 100 ans. Pouvez-vous nous présenter les différentes branches d’affaires que propose votre établissement ?
Nous proposons nos services sur cinq branches d’affaires différentes : Banque Judiciaire (intervenant auprès des entreprises en difficulté), Banque des Administrateurs de biens, Gestion d’Epargne, Banque d’Entreprises et enfin Banque d’Affaires, autant d’activités nécessitant une approche spécifique dans leur traitement et une grande proximité avec nos clients. Tout le contraire en somme d’une banque généraliste proposant des produits et services standardisés à des clients anonymes. Les savoir-faire et modes opératoires spécifiques que nous avons développés nous permettent, sur des activités « de niche », de proposer à nos clients une solution sur-mesure adaptée à chaque situation qu’ils rencontrent.

 

Vous avez toujours enseigné parallèlement à votre activité professionnelle. Pourriez-vous reprendre pour nous le fil de votre parcours ?
J’ai commencé à travailler en entreprise en 1987 et débuté l’enseignement l’année suivante, ce que je fais toujours d’ailleurs (à l’IAE de Paris). Car je trouve qu’il y a beaucoup de synergies entre l’enseignement du droit et sa pratique et ce que j’expérimente d’un côté m’est très souvent utile de l’autre. J’ai commencé à travailler dans la réassurance avant de passer à la banque, progressant régulièrement jusqu’à devenir responsable d’un service juridique. Et, en 2004, l’opportunité de créer le service juridique de la Banque Delubac s’est présentée. Une mission d’envergure certes, mais passionnante, au fil de laquelle j’ai organisé le service en trois pôles majeurs : le service juridique « classique » (modèles d’actes, examens des contrats, contentieux, etc.), la création de la conformité et enfin la lutte contre la fraude (le blanchiment d’argent par exemple).

 

« Le droit au service
de l’opérationnel »

Au regard de la complexité de l’univers réglementaire, on peut estimer que la direction juridique et le service sur lequel elle s’adosse participent souvent activement à la chaîne de création de valeur. Cela se vérifie-t-il chez vous ?
Tout à fait ; la création de valeur consistant dans un premier temps à ne pas perdre d’argent ! A l’occasion de contentieux, entre autres. Notre direction juridique est donc en effet amenée à proposer régulièrement aux services et aux gérants de l’entreprise des suggestions d’orientation liées aux évolutions réglementaires ou aux décisions de justice venues conclure certains contentieux. Ainsi, par exemple, la banque a-t-elle modifié, il y a quelques mois un modèle d’acte suite à un contentieux. D’autres fois, ce sont nos pratiques que nous faisons évoluer à la lumière de difficultés rencontrées sur certains dossiers. Dans tous les cas, il est indéniable que nous utilisons en continu la fonction juridique pour soutenir et orienter l’action de l’entreprise.

 

Banque d’Affaires, mais aussi Banque Judiciaire, vous opérez dans un secteur où fiabilité et capacité à gérer l’urgence sont indispensables. Quelles qualités personnelles appréciez-vous particulièrement chez vos collaborateurs ?
L’avantage de travailler dans une « petite » banque est que l’on y brasse un spectre de missions bien plus large et que l’on y apprend énormément ; de l’avis même des stagiaires qui passent dans nos murs ! Ainsi est-on rarement amené à traiter deux cas semblables dans la même journée. En revanche, oui, il convient d’être réactif et d’avoir l’esprit d’initiative, mais aussi… de connaître ses limites, pour savoir réclamer l’aide d’un collègue lorsque l’on n’est plus sur un terrain que l’on maîtrise…

 

CHIFFRES CLÉS :
Produit Net Bancaire : 32,7 M €
Total Bilan : 532 M €
Collaborateurs : 185

 

JB

 

Contact : christian.meyer@delubac.fr