INNOVATIONS, STRATÉGIES MARKETING & BUSINESS DEVELOPMENT

 

Plus grande société privée au monde sur le marché ultra concurrentiel des spiritueux, Bacardi-Martini se distingue par son impressionnant portefeuille de marques et par son omniprésence internationale. Mais quels sont les enjeux marketing de ce défenseur d’une consommation de boissons alcoolisées conviviale et responsable ? Eléments de réponse avec Valérie Fohrer (ESLSCA Paris 99), Directrice Marketing de l’Unité Business France-Italie de Bacardi-Martini.

Valérie Fohrer (ESLSCA Paris 99) est Directrice Marketing de l'Unité Business France- Italie de Bacardi-Martini.

Valérie Fohrer (ESLSCA Paris 99) est Directrice Marketing de l'Unité Business France- Italie de Bacardi-Martini.

QUELS SONT VOS PRINCIPAUX AVANTAGES CONCURRENTIELS SUR LES MARCHÉS FRANÇAIS ET ITALIEN ?
S’ils ont bien sûr leurs spécificités, ces deux marchés ont deux grandes similitudes qui s’illustrent comme de vrais avantages concurrentiels pour le groupe. L’attrait pour le luxe d’abord, qui fait écho à notre portefeuille de marques premium (Martini et la vodka Grey Goose notamment). L’attrait pour l’apéritif, une occasion de consommer essentielle lorsqu’on sait que l’apéritif représente 70 % des occasions de consommation. Notre force sur ces marchés est donc triple. Outre des marques au leadership affirmé, nous y proposons un portefeuille de marques pouvant répondre à toutes les attentes de consommation (Apéritif, Cocktails), tout en mettant en avant un savoir-faire qui encourage une consommation de qualité.

 

COMMENT CONTINUER À INNOVER DANS UN SECTEUR AUSSI RÈGLEMENTÉ ?
Conscient de la nécessité de protéger la santé des consommateurs, le groupe s’engage avec force dans la lutte contre une consommation excessive et inappropriée de boissons alcoolisées. C’est en effet de son devoir de promouvoir ses produits avec responsabilité et c’est pour cela qu’il s’illustre comme un précurseur en matière de responsabilité sociale. Pour preuve, depuis 10 ans, Bacardi-Martini n’associe plus ses produits aux soirées étudiantes mais s’engage dans une démarche volontariste en y proposant des kits de prévention.

 

« Je pourrais sans doute changer un
jour de fonction mais jamais abandonner
le management. Coacher, aider les gens à développer leurs axes de progrès et les voir avancer : voilà mon réel plaisir. »

POURQUOI AVEZ-VOUS FAIT LE CHOIX DE BACARDI-MARTINI ?
Après avoir débuté dans le secteur des cosmétiques, j’ai eu le « déclic Bacardi-Martini » en m’intéressant au portefeuille du groupe, rassemblant des marques aussi prestigieuses que nombreuses. J’ai ensuite vite été séduite par les valeurs de l’entreprise qui m’ont convaincue. On y prône en effet la passion, la volonté de gagner avec des collaborateurs engagés et curieux. On y affirme aussi un climat de confiance via un travail d’équipe très inspiré du sport qui nous donne envie de construire et de gagner ensemble. Le « caring » y est enfin une priorité : chez Bacardi-Martini, on est porteur d’une réelle dimension humaine. Ses engagements pour l’égalité hommes/femmes en sont d’ailleurs de très bons exemples. Notre Comité de Direction à parité parfaite et notre groupe Woman Leadership permettant aux collaboratrices à hautes responsabilités de partager leurs expériences, sont la preuve qu’ici,chacune (et chacun !) peut trouver sa place et évoluer au sein de l’entreprise.

 

LE GROUPE S’ENGAGE DONC FORTEMENT AUPRÈS DE SES JEUNES COLLABORATEURS ?
Il a en effet la volonté de donner très tôt des responsabilités à ses jeunes recrues. Pour ma part, j’ai par exemple été seule aux commandes de mon premier poste de chef de produits pour la marque Get. Il veut également les faire grandir en interne et c’est pourquoi ses recrutements sont proposés en priorité aux collaborateurs. Une revue des talents est par ailleurs organisée deux fois par an, afin de détecter les meilleurs potentiels et les pousser à la mobilité, qu’elle soit fonctionnelle ou géographique. Car le groupe est convaincu que c’est en sortant de leurs zones de confort que ses collaborateurs se développent.

 

QUELLES SONT LES ÉTAPES INCONTOURNABLES DE LA CARRIÈRE D’UN MARKETEUR ?
Un passage sur le terrain tout d’abord, car c’est la seule façon de comprendre concrètement la réalité de l’acte d’achat ou de consommation et donc, de faire la différence. Une expérience à un poste compte-clé ensuite afin de pratiquer la négociation et la vente, deux essentiels du bon marketeur. Un passage par l’étranger enfin, car aujourd’hui plus que jamais, les entreprises ont un véritable appétit pour les profils internationaux.

 

QUELLES ONT ÉTÉ VOS EXPÉRIENCES MARKETING LES PLUS MARQUANTES ?
Le lancement d’innovations avant tout, car il n’y a pas plus excitant que d’être devant une feuille blanche, d’établir de A à Z un plan d’action et de le mettre en oeuvre. La découverte du digital ensuite, un outil permettant une grande interactivité avec le consommateur. L’exploration du marché italien et la mise en place de synergies avec mes homologues du monde entier enfin. Mais si je ne devais retenir qu’une expérience, ça serait celle du management. Car je pourrais sans doute changer un jour de fonction mais jamais abandonner le management. Coacher, aider les gens à développer leurs axes de progrès et les voir avancer : voilà mon réel plaisir. Le mentoring est d’ailleurs fondamental dans une carrière. Car si réussir est une question de volonté et de personnalité, c’est aussi une question de rencontres. Chez Bacardi-Martini, tous mes managers ont été des mentors et m’ont tirée vers le haut dans un climat d’autonomie et de confiance réciproque.

 

LE MARKETING SERAIT DONC UNE AFFAIRE DE PASSIONNÉS ?
Absolument. C’est la passion qui fait la différence : un marketeur est capable de vendre n’importe quoi, dès lors qu’il croit en son produit et qu’il a du flair. Le marketing est une fonction très complète qui lui permet de mettre en oeuvre toute sa curiosité et son ouverture d’esprit. Chez Bacardi-Martini, un chef de produit est donc quasiment un petit chef d’entreprise. Et cet esprit de passionné ne doit pas s’arrêter à la sphère professionnelle mais l’imprégner dans son quotidien.

 

LES PETITS PLUS « SPÉCIAL JEUNES DIPLÔMÉS » ?
Ils sont nombreux. Le groupe met par exemple à la disposition de tous une salle de sport dispensant notamment des cours collectifs, favorables à la cohésion d’équipe. Il dote également ses salariés d’outils informatiques nomades comme l’iPad. Un site intra- entreprise est à la disposition de tout collaborateur qui souhaite mettre en valeur ses actions et ses idées, et ce au niveau mondial. Soucieux d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, il propose également à ceux qui le souhaitent de pouvoir télétravailler 2 jours par mois et de bénéficier des services d’une conciergerie. Un souci tout particulier est enfin porté au suivi personnalisé de chacun.

 

CW.

 

Contact
ffarre@bacardi.com