Communiqué de presse :

Adzuna, le moteur de recherche d’offres d’emploi en ligne, annonce  les résultats de l’édition 2018 de son étude portant sur la valeur des diplômes en France. Adzuna a analysé les 850 000 offres disponibles sur son site en avril 2018, afin d’évaluer la rentabilité des études supérieures en comparant leurs coûts et les salaires proposés à leurs diplômés.

 

Pour gagner autant qu’un ingénieur sur une carrière, un Bac+2 devrait travailler 22 ans de plus.

Au cours d’une carrière, un Bac+5 peut espérer gagner 594 782€ de plus qu’un Bac+2 en moyenne, 626 459€ de plus s’il est diplômé d’une école de commerce et 708 990€ s’il est diplômé d’école d’ingénieur, soit 22 années de salaire d’un Bac+2.

 

Signe de l’évolution des diplômes d’enseignement supérieur, on note l’émergence d’annonces à destination des Bac+3/Bachelor (13 439 offres) avec des salaires légèrement supérieurs aux offres de Bac+2 (+45 345€ sur une carrière). A l’inverse, la différence de rémunération entre Bac+2 et Bac+4 a baissé de 24% depuis 2014, preuve que ce niveau d’étude est de moins en moins valorisé par les entreprises.  

 

Pour rembourser ses frais de scolarité, il faut un mois et demi de salaire brut à l’ingénieur et 10 mois au diplômé d’école de commerce.

Les diplômés d’école d’ingénieur bénéficient de frais de scolarité peu élevés (5 985€) et de salaires moyens proposés parmi les plus importants (48 802€). Sur une carrière, ils gagneront 338 fois la mise de départ.

 

Les diplômés d’école de commerce se voient proposer des salaires légèrement inférieurs aux ingénieurs bien que leurs frais de scolarité soient 7 fois supérieurs. Ils peuvent néanmoins espérer gagner 50 fois leurs frais de scolarité sur toute une vie. En deux ans, on observe que la rentabilité des diplômes d’école de commerce a légèrement diminué puisque le coût moyen de ces études a augmenté de 8.5% mais le salaire moyen proposé à leurs diplômés, de 3% seulement.

 

Les entreprises des Hauts-de-France recrutent plus de diplômés d’école de commerce qu’en région Provence-Alpes-Côte-D’Azur où elles recherchent plutôt des ingénieurs. Les Bac+2 trouveront de nombreuses offres d’emploi dans les Pays de la Loire.

 

L’Île-de-France et la région Auvergne-Rhônes-Alpes rassemblent le plus d’offres d’emploi à destination des diplômés, quel que soit le niveau d’études. On note néanmoins des différences sur la troisième place du podium : Les-Hauts-de-France recrutent plus de diplômés d’école de commerce, la région Provence-Alpes-Côte-D’Azur, plus d’ingénieurs, et enfin, les Pays de la Loire proposent de nombreux postes de Bac+2.

 

Hyacinthe Mutin déclare : “Sans surprise, l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhônes-Alpes rassemblent le plus d’offres d’emploi à destination des diplômés mais d’autres régions peuvent être aussi attractives pour ces chercheurs d’emploi. De nombreux sièges sociaux, dans le domaine de la distribution par exemple, se trouvent dans Les-Hauts-de-France et recrutent des diplômés d’école de commerce. L’économie de la région Provence-Alpes-Côte-D’Azur bénéficie du dynamisme de secteurs variés tels que les télécommunications, la microélectronique, le numérique, l’énergie, l’aéronautique…. notamment grâce à la technopole Sofia-Antipolis.  Ce sont des secteurs qui recherchent principalement des ingénieurs. Quant aux Pays de la Loire, les PME-PMI qui composent majoritairement son tissu économique, proposent de nombreuses offres d’emploi pour les Bac+2.”

 

Pour plus d’informations : www.adzuna.fr/about-us.html