Eric Samson (ENSIA Massy 86) a été nommé Senior Vice Président Opérations de la division OPM du Groupe et Directeur Général Industriel pour la France en janvier dernier. Les 8 sites du groupe familial allemand dans l’Hexagone et ses 2 000 collaborateurs prouvent que le secteur de la santé français peut relever le défi de l’industrialisation et la mondialisation en apportant des solutions toujours plus innovantes aux patients et aux systèmes de santé non seulement en France mais également dans le monde entier.  – Par Bertrand Bourgine

 

 

Comment résumer l’activité de B. Braun et le crédo du groupe « Sharing Expertise » ?

B. Braun développe des produits et services médicaux innovants et sécurisés dans le but d’améliorer tous les stades du traitement du patient, de l’hôpital au domicile. Nous sommes l’un des leaders mondiaux dans les dispositifs médicaux, implants et spécialités pharmaceutiques pour la chirurgie, la perfusion, les soins intensifs et l’anesthésie. L’offre globale du groupe est impressionnante avec un portefeuille de 45 000 produits, 140 filiales répartis dans 64 pays et une organisation mondiale en 4 divisions : consommables hospitaliers, spécialités chirurgicales, soins à domicile, dialyse. L’empreinte industrielle de B. Braun en France est conséquente avec 3 centres d’excellence qui assurent sur des gammes de produits données la R&D, la production et les affaires réglementaires pour l’accès au marché international, puisque plus de 80 % de la production française est exportée vers le monde entier. Le partage d’expertise et cette capacité à travailler en équipe sont primordiaux pour se challenger mutuellement et bénéficier des avancées d’une division ou d’un pays à un autre en interne, mais aussi développer de nouvelles solutions en partenariat avec les clients.

© B. Braun

© B. Braun

Quels sont vos axes prioritaires de développement ?

Dans le cadre de sa stratégie 2020, lancée en 2015, B. Braun souhaite doubler ses exportations françaises en volumes pour répondre aux demandes en croissance des marchés Asie-Pacifique ainsi que nord et sud-américains. Pour atteindre cet objectif, 150 à 200 M€ vont être investis d’ici 2020, dont la moitié pour agrandir et moderniser l’ensemble de nos sites dans l’Hexagone. En fait, chaque site industriel est ancré dans l’économie locale et ouvert sur l’international. En termes de services associés, en plus de services pour les patients atteints de maladies chroniques, nous voulons apporter de la facilité aux établissements de soin en leur offrant des solutions nouvelles, par exemple grâce à la dématérialisation, ou encore des offres packagées sur nos machines incluant financement, formation et maintenance sur site).

La mondialisation, une chance pour B. Braun et pour l’industrie française !

Que vous évoque votre parcours et ce tout récent changement d’univers professionnel ?

J’ai commencé ma carrière en 1990 chez Kraft General Foods en tant qu’ingénieur de production. J’ai ensuite rejoins Danone, groupe dans lequel je suis resté 22 ans, occupant successivement différentes fonctions clés en Europe et en Asie, d’ingénieur méthodes et industrialisation, à directeur de projets business ces 4 dernières années, aux Pays-Bas. Avant de rejoindre B. Braun j’ai longtemps travaillé dans le secteur de la nutrition infantile, j’avais donc déjà un pied dans la santé qu’il s’agisse des relations avec les hôpitaux ou des exigences en matière de qualité. Ce que j’apporte d’un grand groupe industriel comme Danone, qui est un des leaders internationaux de la grande consommation où la compétition est intensive, c’est la possibilité de mettre en œuvre chez B. Braun de nouvelles approches stratégiques et opérationnelles, des méthodes de travail et des outils éprouvés, avec beaucoup plus d’agilité et d’autonomie que je n’aurais pu le faire auparavant du fait de la lenteur des prises de décisions. De plus, j’ai retrouvé dans l’entreprise familiale B. Braun des valeurs humaines fortes, une vision à long terme et un côté très entrepreneurial qui me manquaient, et qui se perdent souvent dans les très grands groupes.

Quelles opportunités s’ouvrent aux jeunes diplômés chez B. Braun France ?

La diversité de notre activité nous permet de proposer des opportunités variées, même si nous recrutons particulièrement dans la partie technologique (ingénieurs, recherche & développement…) et business (marketing, ventes) avec des compétences scientifiques et internationales. Nous cherchons de plus en plus à recruter des jeunes à partir de stages ou d’alternance – très développée en Allemagne – qui ont avant tout une grande capacité à travailler de façon transversale, en équipe, et à oser entreprendre.

 

Chiffres clés B. Braun France
8 sites de recherche, production, logistique, services
19 centres de dialyse
2 000 collaborateurs
1er employeur dans le secteur du dispositif médical
381 M € de chiffre d’affaires en 2015

 

Contact :  service.recrutement@bbraun.comwww.bbraun.fr