Le groupe Axéréal est le premier collecteur de grains en France, avec 4 000 collaborateurs et 3,2 Mds€ de chiffre d’affaires. L’international constitue aujourd’hui un de ses relais de croissance, comme nous l’explique Stéphane Michel (IAE Poitiers 2006), Secrétaire général du groupe Axéréal, en charge du développement.

 

Parlez-nous de la stratégie de développement d’Axéréal ?

Avec 5 millions de tonnes de grains, nous sommes un leader agro-industiel français en Europe. Si notre activité historique repose sur la collecte et l’approvisionnement de céréales, une part croissante du chiffre d’affaires concerne aujourd’hui la transformation (meunerie, malterie, nutrition animale…). La tendance générale sur ces secteurs est à la concentration des acteurs. En 2013, notre groupe est ainsi né de la fusion de deux grandes coopératives Epis-Centre et Agralys. L’innovation et le renforcement de notre présence à l’international sont les deux fers de lance de notre stratégie. Présent notamment autour du bassin méditerranéen et en Europe Centrale, nous recherchons toujours de nouveaux débouchés industriels. Nous développons ainsi notre activité en Asie, en Inde et de plus en plus en Afrique, en nous installant ou en rachetant des acteurs locaux, afin d’accompagner nos clients, qui ont besoin de sécuriser leur approvisionnement dans ces régions.

« Etre une société coopérative fait notre fierté, ça nous permet de donner du sens à notre action au quotidien »

 

Quelles sont les particularités d’une société coopérative?

Héritier de la longue tradition céréalière française, Axéréal est un groupe qui bénéficie de racines solides et d’un ancrage rural fort, tout en étant tourné vers la modernité. En tant que coopérative, nous appartenons à nos 13 000 agriculteurs adhérents. Nous sommes donc à leur service pour les aider à optimiser leurs mises en marché. Cette singularité fait notre fierté. Elle constitue notre ADN et donne du sens à notre action. Axéréal n’est pas soumis au rythme des cotations boursières : notre création de valeurs est au service de l’intérêt commun, elle s’inscrit dans le temps et cela se ressent au quotidien.

JDE N°78 p1-112

© AXEREAL

Justement, quels profils recherchezvous et pour quelles carrières?

Il n’est pas nécessaire de connaître le monde agro-industriel pour rentrer chez Axéréal : nos process d’intégration sont très bien rôdés et les nouvelles recrues s’acclimatent facilement. Plus que les diplômes, nous sommes surtout sensibles au savoir-être. Il faut se montrer curieux, ouvert aux autres et force de proposition, en n’hésitant pas à challenger les organisations pour contribuer au développement du groupe. Savoir générer des opportunités est une posture générale qu’il faut avoir aujourd’hui en entreprise, et même avant, en prenant par exemple des responsabilités dans le monde universitaire ou associatif. Actuellement, nous recrutons dans tous les métiers et y compris dans les fonctions supports (ingénieurs, financiers, comptables, opérationnels) et tous les domaines (logistique, transports, maintenance, conducteur d’usine…) avec près de 200 postes par an répartis sur 13 pays différents. Une fois intégrés, les collaborateurs peuvent bénéficier des passerelles qui existent entre nos différentes activités, et la mobilité géographique est encouragée. Moimême, depuis 15 ans que je travaille dans le groupe, je ne suis jamais resté plus de 3 ans au même poste, dont 5 ans d’expatriation à New-Dehli et Budapest. Chez Axéréal, on ne s’ennuie pas !

En quoi votre formation à l’IAE Poitiers a-t-elle contribué à votre carrière?

Issu d’une formation de droit privé général, j’ai trouvé à l’IAE une vraie complémentarité, qui m’a permis d’acquérir des connaissances théoriques sur des sujets que j’avais seulement abordés de façon empirique dans l’entreprise. Cela m’a donné des clés de compréhension et m’a aidé par la suite dans la prise de décisions. Malgré les contraintes et le temps qu’il faut y consacrer, j’ai trouvé passionnant de se remettre dans les études, de « dépoussiérer » les fondamentaux et de redécouvrir des matières avec un oeil nouveau. Un vrai bol d’oxygène, que je renouvellerai sans doute dans quelques années…

AN

Contact : stephane.michel@axereal.com