La petite mutuelle normande est devenue grande ! Leader mondial de l’assurance, AXA est désormais présent dans 61 pays. Sa mission : apporter des services et solutions adaptés aux besoins de 105 millions de clients à travers le monde. Et ce n’est pas sans risque ! Alban de Mailly Nesle (ESSEC Business School 91), directeur des risques et des investissements nous parle des évolutions technologiques du groupe et des jeunes diplômés qui l’aideront à les relever.

 

©Benjamin Boccas

« Nous voulons des gens qui connaissant le métier et ont l’envie de composer avec les technologies modernes » explique Alban de Mailly Nesle. En effet, à l’heure de la transformation digitale et l’émergence des assurtechs, les assurances doivent se réinventer. Pour favoriser l’émergence d’idées innovantes, AXA a mis en place : des veilles actives sur le secteur des assurtechs, une nouvelle business unit dédiée à l’innovation clients et aux nouveaux business models (AXA NEXT), des partenariats… Le but : dépasser le rôle traditionnel de « payeur de factures » pour devenir un véritable partenaire des clients au quotidien. « Nous focalisons nos efforts d’innovation vers des services à haute valeur ajoutée, permettant d’apporter à nos clients des solutions efficaces et durables. »

Miser sur l’innovation et la technologie

Car la technologie digitale représente une priorité stratégique dans le monde de l’assurance. « Internet nous apporte cette capacité. Nous parlons avec nos clients via les réseaux ».Et ce secteur s’évertue à s’adapter aux attentes des consommateurs. « Nous recherchons des profils technologiques et marketing capables de comprendre les besoins des clients, de fonctionner avec eux dans un monde intermédié ». Cette transformation offre également de nouvelles opportunités aux jeunes diplômés. Et c’est notamment le risque le plus maitrisé, pour un ancien de l’ESSEC, que d’investir dans ses jeunes diplômés. Ce qui est sûr c’est que l’ESSEC forme des étudiants qui répondent aux besoins d’aujourd’hui : à la fois techniques et ouverts sur le monde. Un étudiant de l’ESSEC est tout de suite opérationnel. »

Pour l’amour du risque

« Si vous voulez aller en mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n’achetez pas un bateau : achetez une île ! » disait Marcel Pagnol. Pour Alban de Mailly Nesle, c’est tout l’inverse. « En étant sur un bateau, on a la capacité à gérer notre destin… ce qui n’est pas le cas sur une île. Et sans le sens du risque, il n’y a pas de business. » A la fois responsable des investissements et des risques, « mon rôle est de m’assurer que nous avons un bilan de qualité et une gestion efficiente de nos risques. Et ce sont des bases de la finance telle qu’on l’enseigne à l’ESSEC. »

 ESSEC et AXA : pourquoi ça matche ?

« Je pense que l’ESSEC apporte un enseignement très précis, notamment au niveau finance, statistiques et assurance. L’enseignement dispensé donne également une grande ouverture d’esprit, c’est essentiel dans l’assurance compte tenu de la diversité des sujets traités : cyber, longévité, santé, catastrophes naturelles, investissements financiers… »

#ESSECChangedMyLife « Quand on sort de prépa, on peut voir l’ESSEC comme des vacances après le bagne. Ce qui m’a marqué, c’est la diversité des sujets. Il y a ce rôle très pluridisciplinaire. Un de mes cours favoris était le droit car il structure nos sociétés, nos contrats et nos relations professionnelles. Ce qui m’a beaucoup servi dans ma carrière. »

CONTACTS : alban.demaillynesle@axa.com/valerie.ridard@axa.com

En 2020, IMT Lille Douai met le cap sur l’international

Pour sa troisième année d’existence, IMT Lille Douai (née de la fusion de Télécom Lille et de l’Ecole des Mines de Douai) assume ses envies d’ailleurs. Capitalisant sur sa stratégie pionnière dans l’imbrication des sciences du numérique et des sciences industrielles, l’établissement a annoncé ses projets 2020 le 15 janvier. Panorama.

La Rochelle Business School et la CCI Charente s’unissent pour implanter à Cognac le MSc « Global Luxury Management and Innovation »

Créé pour répondre aux besoins des entreprises appartenant à l’univers du luxe et de l’excellence, le MSc « Global Luxury Management and Innovation » de La Rochelle Business School s’implantera, à Cognac, à la rentrée 2020. La conception de cette formation est le fruit d’une dynamique partenariale engagée. En collaboration avec la CCI Charente, les étudiants pourront explorer l’univers du luxe à la rencontre de prestigieuses maisons implantées à Cognac, dont les savoir-faire ancestraux s’exportent dans le monde entier. Le format inédit et international de cette formation partage le cursus en deux semestres : l’un à Cognac, l’autre à Florence (Italie). Co-construit avec l’IAE de Poitiers, ce cursus conduit à l’obtention d’un double-diplôme, Master et Master of Science. Il accueillera 35 étudiants.

Tête à tête avec les Parisiennes dans notre prochain numéro !

Les Parisiennes sont à l’honneur du dernier numéro de Monde des Grandes Ecoles et Université numéro 88 !

[Les Parisiennes] Découvrez le campus d’HEC Paris

Envie de découvrir les lieux insolites, les assos mythiques et les profs au top d’HEC Paris ? Immersion au cœur du campus de Jouy-en-Josas !

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

NEOMA Business School lance deux nouveaux Masters of Science à la rentrée 2020

Dès la rentrée 2020, NEOMA Business School lancera plus d’une dizaine de nouveaux Masters of Science. Parmi eux, deux cursus aux positionnements sectoriels à la fois atypiques et porteurs : le MSc Cultural and Creative Industries et le Msc Wine and Gastronomy. D’une durée de 15 mois, ces programmes de spécialisation intégralement dispensés en anglais seront proposés sur les campus de Rouen et Reims. Avec ce lancement, l’Ecole confirme son engagement en faveur d’une offre de formation pensée dans une logique internationale.

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Marie-France Zumofen est nommée directrice de La Fabrique et de l’ISIPCA, écoles de la CCI Paris Ile-de-France

Le directeur général de la CCI Paris Ile-de-France, Stéphane Fratacci, a nommé Marie-France Zumofen directrice des deux écoles ISIPCA et La Fabrique, écoles constitutives de la filière « Industrie de la mode et du luxe ».