AXA France est un pionnier de  l’intégration professionnelle des personnes handicapées depuis 1994 ; et le reste au travers de l’action renouvelée de sa Mission Handicap et d’un 6e accord d’entreprise pour 2011-2013. L’ambition de sa responsable depuis 17 ans, Geneviève Coutant, est d’aborder la question sans tabou, sur le fond et en créant les conditions de l’expression des compétences de chacun dans son poste.

Geneviève Coutant, Responsable de la Mission Handicap d'AXA France

 

Geneviève Coutant s’implique depuis 4 ans auprès d’étudiants de grandes écoles dans le projet Handimanagement. « Mon objectif est de partager mon approche du handicap : en parler et agir sur le fond avec réalisme. Étant moi-même handicapée je peux, sans tabou, aborder toutes les questions des jeunes. Je leur dis la discrimination que vivent les personnes handicapées au quotidien. Mais aussi que j’ai décidé de ne pas m’en préoccuper, d’avancer avec optimisme. Compte tenu d’une maladie invalidante, je ne suis pas issue du sérail et pourtant j’ai un travail qui me passionne à un poste de cadre supérieur. En tant que futurs managers, ils doivent prendre conscience de l’impact du handicap dans le monde du travail, sur la façon de manager un salarié handicapé. Car chaque handicap, et la manière de le vivre, est différent. Il faut donc aborder chaque cas individuellement. »

 

Une approche personnalisée et sur le fond

« Les personnes handicapées ne doivent être considérées ni comme des victimes ni être survalorisées. Je milite pour une approche sans tabou, sur le fond afin de mettre en place un accompagnement personnalisé pour que chacun assume son poste tel toutautre salarié. »

Geneviève Coutant organise tous les 15 jours une formation pour les managers d’AXA France. Elle aborde les éléments techniques et les pratiques managériales. « La clé du management d’une personne handicapée est de la traiter comme tout autre collaborateur, en conservant une attitude de veille pour mettre en place un accompagnement avec la Mission Handicap le cas échéant. Il faut agir avec pragmatisme, traiter les conséquences du handicap au quotidien, et mettre en place les compensations qui doivent permettre de tenir un poste comme tout salarié. » Parmi les 520 salariés déclarés à la Mission Handicap, 50 % souffrent de maladies invalidantes, 25 % d’un handicap psychologique et 25 % d’un handicap moteur ou sensoriel. Ils exercent dans le coeur de métier d’AXA en tant que rédacteurs, souscripteurs, gestionnaires d’assurance ou encore assistants de gestion.

Un 6e accord à l’image d’une politique ancrée et volontaire

La Mission Handicap travaille avec un réseau de 40 correspondants et premiers relais auprès des salariés handicapés. Ce sont des consultants RH, car un des objectifs prioritaires du 6e accord est le recrutement, rendu difficile par le manque de qualification des personnes handicapées. Il vise l’intégration de 50 personnes, dont 50 % en CDI et 50 % en CDD ou alternance. A l’issue du 5e accord, AXA France avait recruté 17 CDD, 26 CDI et 4 alternants. Les salariés handicapés représentaient 3,8 % des effectifs en 2010. L’accord reconduit notre engagement pour l’aménagement de postes, le maintien dans l’emploi, la formation des salariés handicapés et des managers. Dans le volet sous-traitance au secteur protégé, l’objectif est de créer des emplois – 52 unités bénéficiaires en 2010. « Confier un vrai travail, c’est valoriser les personnes. Nous nous attachons donc à varier les missions : jardinage, gestion des factures hospitalières, tri de courrier, reprographie, etc. » L’entreprise alloue par ailleurs un budget de 1,2 M€ sur fonds propres pour aider les enfants handicapés de ses salariés, « un soutien exceptionnel » pour Geneviève Coutant et qui s’inscrit dans une politique ancrée et de pionnier.

A. D-F

Contact : www.carrieres.axa.fr