En octobre 2015, Félix et Kenzo ont lancé WeRomantique, un site web qui permet d’organiser des week-ends en amoureux en France et en Europe.
Retour sur une expérience entrepreneuriale qui a commencé sur les bancs de leur école, en master 2 à l’EDHEC.

 

Félix & Kenzo, les deux fondateurs



Qu’est-ce que le Master vous a apporté ?
Kenzo : Principalement des témoignages extérieurs d’entrepreneurs, leurs difficultés, leurs doutes…
Félix : Oui et une bonne émulation, entre les différentes idées développées dans la classe.

Comment trouver la bonne idée justement ?
Kenzo : Il n’y a pas vraiment de bonne idée. La réussite dépend surtout du développement de son idée, et du business model que l’on crée
Félix : Tout à fait d’accord. Cependant un conseil pour trouver une idée est de penser à un problème que les gens rencontrent, et à une solution pour le résoudre.

Comment avez-vous pensé à WeRomantique ?
Kenzo : Il faut savoir qu’avant de nous lancer sur We Romantique, nous avons avancé sur deux projets qui nous tenaient à cœur. Après des études de marché plus sérieuses nous nous sommes rendu compte que ces deux projets étaient difficilement réalisables. WeRomantique est en réalité le troisième projet que nous avons porté, et que nous avons décidé de concrétiser à partir de janvier 2015. Félix a eu l’idée.

Félix : Oui je voulais organiser un week-end en amoureux avec ma copine qui rentrait d’un échange au Canada. J’ai passé des heures sur internet sans rien trouver. À chaque fois je tombais sur des sites romantiques un peu ringards, style Monchéris, bougies, et chérubins. Ou des sites généralistes qui proposaient seulement de réserver un hôtel, sans aucune valeur ajoutée. On s’est dit avec Kenzo qu’il fallait donc créer un site pour proposer une vraie expérience aux amoureux.

C’est quoi une vraie expérience romantique ?
Kenzo : C’est des destinations et des hôtels sélectionnés avec le plus grand soin, des bonnes adresses proposées pour que l’expérience ne se limite pas à une nuit à l’hôtel.
Félix : Oui pour que le week-end soit vraiment une découverte.

 

Aujourd’hui vous en êtes où ? Qu’est-ce qu’il vous reste à faire ?
Kenzo : On a beaucoup de retours positifs sur le site, mais encore très peu de réservations.
Félix : Oui le concept plaît, mais il faut maintenant réussir à se faire connaître ! Car même si le marché est concurrentiel, on est persuadé qu’il y a de la place pour nous.

WeRomantique : contact@weromantique.com

https://www.weromantique.com
Crédits Photos : © Pe Testard