Un panel de métiers digne d’un éventail et des recrutements à la pelle… C’est ce que l’industrie pharmaceutique offre aujourd’hui aux jeunes diplômés, comme l’explique avec enthousiasme Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

 

CENEXI en un pitch ?

crédit Cenexi

CENEXI est une importante PME de 1300 collaborateurs spécialisée dans la fabrication de produits pharmaceutiques. Nous travaillons exclusivement en BtoB, en outsourcing de plus de 90 laboratoires, des plus petits aux plus grands (Roche, Bayer, AstraZeneca…).

Comment interagissez-vous avec les laboratoires ?

Aujourd’hui, les laboratoires ont tendance à se focaliser sur l’innovation et la recherche de nouveaux médicaments (contre le cancer notamment) et d’outsourcer la fabrication de leurs produits historiques, plus matures, à des groupes comme CENEXI. Ils nous confient les substances actives et nous les mettons en forme entièrement jusqu’au produit fini. Certains d’entre eux nous demandent également de les accompagner dans le développement des molécules, suite à leurs recherches, pour optimiser la mise en forme des médicaments. Nous avons donc à la fois une activité manufacturière et de développement pour les laboratoires. C’est une grande responsabilité qui exige rigueur, expertise et conformité réglementaire.

Pharmacien de formation, vous êtes aujourd’hui au cœur du business. Inédit pour un universitaire ?

Ma formation m’a donné un bagage technique essentiel, assorti d’une démarche intellectuelle rigoureuse qui m’aide à aborder toutes les problématiques. Ma carrière est aussi variée que le secteur dans lequel j’évolue. Dès ma première année de pharma, je savais que je voulais m’orienter vers l’industrie plutôt que l’officine. Mes expériences aux opérations et en production m’ont permis de bien maîtriser le domaine. C’est en 2011 que j’ai eu l’opportunité d’intégrer l’équipe de Business Development de CENEXI, et d’être ainsi en prise direct avec le marché de l’industrie pharmaceutique.

Comment restez-vous connecté aux réalités du terrain ?

Depuis 2019, je suis aussi pharmacien responsable au sein de CENEXI. Je suis responsable de la qualité de tous les produits qui sortent de CENEXI, au regard du Code de la Santé Publique. La pharmacie est un sésame qui permet d’évoluer à des fonctions diverses tout au long de sa carrière, j’en suis la preuve vivante !

Pharmacie industrielle : un pari d’avenir ?

Définitivement ! Le secteur de la pharmacie est en pleine croissance compte tenu du vieillissement de la population et de l’amélioration de l’accès aux soins et aux innovations thérapeutiques. Les besoins de recrutement concernent tous les secteurs : production, analytique, galénique… C’est d’ailleurs assez difficile au début pour un jeune diplômé de choisir son premier poste et je conseille de garder l’esprit ouvert pour ne pas hésiter à changer de voie par la suite.

CENEXI est donc the place to be pour un jeune dip ?

L’avantage des entreprises à taille humaine comme CENEXI, c’est qu’on n’est pas siloté et que l’on peut facilement sortir de son scope de travail. Les jeunes qui arrivent ici sont toujours impressionnés de disposer de cette vision globale de l’entreprise et de découvrir autant de facettes possibles du métier. CENEXI est une vraie école de formation pour ceux qui n’ont pas peur des responsabilités. L’ambiance y est à la fois rigoureuse et conviviale.

Les 4 qualités pour réussir ? Technicité, flexibilité et dynamisme… sans oublier l’anglais : obligatoire aujourd’hui !
On recrute ! L’industrie pharmaceutique sous-traite aujourd’hui 30% de sa production (50% dans 10 ans). C’est un secteur tendu où les besoins sont permanents. Le groupe recrute des pharmaciens mais aussi des ingénieurs chimistes ou généralistes et des experts de la supplychain. Stagiaires et apprentis bienvenus ! Pour postuler : https://cenexi.jobs.net/search

Chiffres clés : 1 300 personnes / 90 laboratoires clients / CA de 200 millions € / 20 000m² de surface de production


Contact :

alexis.paul@cenexi.com

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec

Avec CENEXI, attrapez le virus de la pharmacie !

L’industrie pharmaceutique offre aux jeunes diplômés un large panel de métiers explique Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

Emmanuelle Favier : devenir femme et écrivaine

C’est en évoquant de manière poétique et subjective les jeunes années de l’écrivaine en devenir qu’Emmanuelle Favier nous donne le mieux à sentir tout le génie de Virginia Woolf…

Plein gaz sur l’énergie verte avec GRDF !

GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet