Frank Bournois, directeur général de ESCP Europe a engagé un plan stratégique 2018-2022 pour accompagner le développement de l’institution et la mener à l’autonomie. Le déploiement d’une offre académique allant du Bachelor au doctorat signe l’ambition de former les leaders transnationaux de demain.

 

Quel est l’objectif premier de votre plan ?

Être mondialement reconnue comme la référence européenne en matière de formation au management interculturel. Nous réaffirmons notre mission de préparer les dirigeants de demain via une formation intégrant les dimensions internationale et numérique et ancrée dans la tradition de l’humanisme européen de l’apprentissage.

L’autonomie, une étape clé de l’avenir de ESCP Europe ?

L’école est juridiquement indépendante de la CCI Paris-Ile-de-France et a pris le statut d’EESC (établissement d’enseignement supérieur consulaire) début 2018. La Chambre reste notre actionnaire de référence tandis que l’apport au capital de l’immobilier et la valorisation de la marque sont établis. Les bases de notre indépendance financière en 2022 sont posées. ESCP Europe sera 100 % autofinancée via les frais de scolarité, la Fondation, les Chaires et relations entreprise, l’executive education, des fonds européens… Notre budget atteindra alors 125 M€, contre 84 en 2017.

Quel impact sur la gestion des campus de Berlin, Londres, Madrid, Paris, Turin et Varsovie ?

Je souhaite une gouvernance unifiée et simplifiée. ESCP Europe est 1 école composée de 6 institutions nationales. A ESCP Europe tout ne se passe pas à Paris ! Nos programmes sont 100 % intégrés, l’offre et l’expérience étudiantes sont les mêmes partout en Europe, tous nos cursus sont multicampus. Nos étudiants et alumni bénéficient des services d’un career centre pan-européen.

 

3 questions à Léon Laulusa, directeur académique et des relations internationales de ESCP Europe

Dans quel esprit s’inscrit le renouveau académique accompagnant la stratégie 2018-2022 ?
Notre mission est d’éduquer de futurs leaders transnationaux à construire leur futur et celui de la société, à se mouvoir entre les cultures, à développer une vision et un esprit critique de manière à inspirer toute une communauté. Cet esprit irrigue nos programmes par 3 dimensions combinées que j’appelle le LAB européen :
L pour Learn : transmettre les meilleurs principes et théories à nos étudiants afin qu’ils conçoivent leurs propres modèles de pensée, esprit critique et grilles d’analyse
A pour Acquire : acquérir une expertise métier, internationale et la maîtrise de langues
B pour Behave : avoir une bonne attitude. C’est une dimension cruciale pour de futurs leaders engagés dans la société et en tant que tels, rôles modèles et exemplaires.

Le portefeuille de programmes va du Bachelor au doctorat, avec quelles ambitions spécifiques ?
En Bachelor, nous formons des leaders transnationaux en devenir. Nous les formons au socle du management, dans un contexte très international et les ouvrons aux SHS, aux langues.
En PGE (Master in management) et MBA, nous formons de futurs leaders transnationaux stratégiques. Qu’ils deviennent entrepreneurs, dirigeants d’entreprise ou leaders experts, ils ont été formés au management de haut niveau, ont développé leur dimension internationale et un domaine d’expertise. Nos MS® et MSc forment de futurs leaders transnationaux fonctionnels dotés d’une double compétence. Enfin, nos docteurs sont de futurs leaders transnationaux d’influence académique au travers de leur recherche et de leur enseignement.

Pourquoi la reconnaissance comme établissement d’enseignement supérieur local dans vos pays d’implantation est importante ?
Dans le cadre de notre stratégie 2018-2022, nous réaffirmons que ESCP Europe est une école avec 6 universités locales. Nous devons être en mesure de délivrer partout les diplômes locaux, du Bachelor au doctorat. Ces reconnaissances sont déjà effectives en France et en Allemagne, bientôt en Italie et en cours pour ce qui concerne la Grande-Bretagne et l’Espagne.