Forte d’une croissance de 10 % ces dernières années, Audencia Business School veut accélérer son déploiement. Après le temps du diagnostic, Emeric Peyredieu du Charlat, son DG, passe doublement à l’action : dans son ambition de développement de l’institution dans toutes ses dimensions, et dans son harmonisation et sa structuration.

 

« Nous nous développons rapidement avec un budget passé de 38 à 50 M€ en 4 ans. La réduction drastique de nos dotations doublé de notre confrontation à une compétition exacerbée, nous obligent à être très ambitieux. »

Structuration et optimisation

Audencia a finalisé sa mue en groupe avec une marque unique pour sa Business School et sa Communication School. Elle a également acté son passage au statut d’EESC  (établissement d’enseignement supérieur consulaire) en janvier 2018. « Le syndicat mixte composé du Conseil général de Loire-Atlantique, Nantes Métropole et la CCI de Nantes Saint-Nazaire est dissous. La CCI et l’Association Audencia deviennent nos actionnaires de référence. Notre agilité nouvelle est un levier extraordinaire pour déployer un projet d’envergure mondiale. »

Forte de deux Cooperative Centers for Studies en Côte d’Ivoire avec l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny et en Chine avec le Beijing Institute of Technology, Audencia a en outre concrétisé une école en joint-venture, la Shengzhen Audencia Business School (SABS) avec l’Université de Shengzhen.

Hall du bâtiment historique d'Audencia

Hall du bâtiment historique d’Audencia © F. Sénard / Audencia

Cafeteria Audencia

Les lieux de vie et de travail d’Audencia sont en cours de rénovation, ici la cafeteria © F. Sénard / Audencia

Un campus réinventé

En devenant un EESC, Audencia se voit transférer la propriété de son bâtiment historique, Atlantic Campus. « Entre 2017 et 2021, nous réalisons d’importants travaux de rénovation et d’extension pour un budget de 25 M€ sur un effort total de 55 M€ dans le cadre de notre plan stratégique 2016-2020. » En 2017, Audencia a engagé les rénovations des lieux de vie et de travail des étudiants et des collaborateurs. En 2019, l’école lance les travaux d’extension pour gagner près de 5 000m2. « Nous créons véritablement de nouveaux lieux d’apprentissage : connectés, flexibles, modulables et ouverts afin de faciliter l’interaction multiculturelle, la collaboration et le développement personnel de nos étudiants » explique le DG.

Le bâtiment intégrera les normes RSE (consommation énergétique, ergonomie, bien-être) en cohérence avec l’engagement historique de la business school dans ce champ managérial. « Nous avons consulté nos étudiants et personnels, nos alumni, pour connaître leurs attentes et besoins concernant le campus en tant que lieu de vie et de travail, comment ils l’imaginent en 2030. L’erreur aurait été de vouloir penser pour ceux qui vivent l’école. Nous avons aussi travaillé avec un programmiste pour avoir une vision globale de ce projet structurant. »

« One Audencia »

Alors que le DG s’attelle au déploiement rapide de sa stratégie, il n’oublie pas l’importante de l’organisation et du management. « Notre organisation et notre cohésion doivent être optimales afin d’engager notre déploiement dans les meilleures conditions. Nous avons une marque forte et transversale, des statuts clairs et synonymes de renouveau, il s’agit maintenant d’opérer un alignement de notre organisation de manière sereine et dans la bienveillance. » L’enjeu ? Que chacun des 330 collaborateurs d’Audencia se positionne dans la perspective du déploiement, formant ainsi « One Audencia » en 2018. « Tel le phénomène de la marée, lorsque l’eau monte, nous devons avancer tous ensemble, sous peine que certains se noient…»

Emeric Peyredieu du Charlat, DG d'Audencia avec son nouveau directeur des programmes, Daniel Evans

Emeric Peyredieu du Charlat (à g.), DG d’Audencia avec son nouveau directeur des programmes, Daniel Evans (à d.)

Faire rimer déploiement et impact

Le déploiement concerne l’ensemble des activités d’Audencia. Le directeur insiste sur une organisation orientée « clients » : étudiants, entreprises et monde académique. L’animation de ses communautés intègre la notion d’impact : au service des étudiants via l’innovation  pédagogique (hybridation des compétences dans le cadre de l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa Nantes, développement du digital, mapping compétences C4B…), des entreprises via l’innovation managériale (chaires, recherche, formation continue), et de la société via l’engagement RSE, par exemple au travers du programme Nego Training.  La formation continue et les relations entreprises sont désormais regroupées sous le vocable « Audencia for business » ; l’impact croisé de la pédagogie, de la recherche et de la faculté devient « Audencia for research & impact ».

Audencia for students

Le pôle de formation initiale prend le nom de « Audencia for students ». A la tête du déploiement des 20 programmes pre-experience, Daniel Evans, arrivé à la rentrée 2017. « L’ambition est l’harmonisation des programmes, et une nouvelle vision du recrutement et de l’accompagnement des étudiants dans la perspective d’un service rendu, de la promesse d’une véritable expérience. » Audencia vise les 4 900 étudiants en formation initiale à l’horizon 2020, dont 30 % d’internationaux.

Pour un apprentissage responsable

Daniel Evans a été attiré à Audencia par la qualité et l’ambition de la stratégie 2020. « Elle incarne l’audace, l’envie de faire grand et d’aller vite ! J’apprécie aussi un établissement à l’écoute de sa communauté et de ses clients pour faire de bonnes et belles choses. »

Du Bachelor aux MS® et MSc, en passant par le PGE, Audencia signe ses formations du sceau de la responsabilité. « Audencia forme les managers responsables de demain. Nous formons certes, mais surtout nous développons des individus. Nous leur permettons d’être performants, d’apprendre à apprendre. Ils sont à la fois capables de conceptualiser et de pratiquer ; de prendre du recul et de penser autrement avant de passer à l’action. Nous militons pour un digital humanisé, plaçant l’apprenant au cœur de son apprentissage. »