Passer de l’internationalisation à la globalisation, tel est l’objectif d’Audencia Group à l’horizon 2020. Son Directeur, Emeric Peyredieu du Charlat, revient sur les grands axes stratégiques mis en place pour satisfaire les ambitions de cette école aussi ancrée dans son territoire qu’elle est ouverte à l’international – Par Clarisse Watine 

 

Une entreprise comme les autres

 

Premier directeur d’Audencia à ne pas avoir été détaché par la CCI, Emeric Peyredieu du Charlat incarne la volonté du territoire de donner à Audencia le statut d’une entreprise comme les autres. Succédant à Christophe Germain (aujourd’hui DGA d’Audencia Business School, Responsable des programmes, professeur de finance et Directeur de Shenzhen Audencia Business School en Chine), cet ingénieur Centrale Lille diplômé de l’ESSEC Grande Ecole fait de son background au carrefour de l’entreprise et du monde académique un de ses atouts majeurs pour mener à bien le plan stratégique #Audencia2020.

Un maitre-mot : différenciation

 

Pour répondre aux enjeux de la globalisation, Audencia mise sur l’hybridation des compétences. Une dynamique incarnée par l’Alliance Centrale-Audencia-ensa Nantes qui conjugue ingénierie, management, architecture et création. Alors que la tendance au sein des écoles de management est plutôt au regroupement, cette alliance s’illustre ainsi comme « un point de différenciation majeur de notre stratégie qui permet à nos étudiants de travailler dans des structures toujours plus créatives. »

Chine, Afrique : Audencia Groupe pense monde !

 

Une alliance qui prouve l’ancrage territorial profond de l’école mais qui n’occulte en rien ses ambitions mondiales. Preuve en est : son développement en Chine au travers de son implantation sur le campus du Beijing Institute of Technology, de la mise en place d’un Doctorat avec la School of Continuing Education de l’Université de Tsinghua et la création récente de la Shenzhen Audencia Business School avec l’Université de Shenzhen, une ville à la pointe de l’ultra haute technologie. « Une joint-venture qui s’est concrétisée en 2 mois et qui, fait exceptionnel en Chine, est dirigée par un Français. Son objectif : donner des cours de management dans une école d’ingénieurs en s’appuyant sur notre expertise en hybridation des compétences. »

 

L’école s’intéresse aussi de près à l’Afrique, avec l’ouverture d’un Cooperative Center for Studies au sein de l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB). « Notre défi : bâtir un business model innovant dans un pays ayant une grande culture de l’éducation gratuite. »

« Le leitmotiv d’Audencia ? Des racines et des ailes ! »

La force d’une marque unique

En juin dernier, l’école est passée d’une stratégie de marques écoles à une stratégie de marque unique. Dotée de sa nouvelle identité, Audencia Group regroupe ainsi formation initiale en management et en communication (du Bachelor au Doctorat) et formation executive. « Véritable pépite, Audencia SciencesCom est ainsi pleinement intégrée au groupe, tout en gardant sa spécificité. Elle reste en effet une des rares écoles de communication à délivrer un diplôme en Bac + 5 visé par l’Education Nationale. »

Tous responsables !

 

Avec la création en 2004 de son Institut pour la Responsabilité Globale et l’Entrepreneuriat, Audencia est une des premières business schools à avoir investi le champ de la RSE. « Parce qu’elle s’impose comme un facteur de performance et de développement, la RSE imprègne la totalité de notre formation dans laquelle elle est conçue dans une vision résolument dynamique. » Preuve de son engagement en la matière, en 2016 l’école a été la première business school à recevoir le label Développement Durable et Responsabilité Sociétale de la CGE et de la CPU.