STEF a mis en place un dispositif d’accompagnement des collaborateurs en situation de handicap récompensé par le Trophée « F d’Or Handicap » dans la catégorie « Maintien dans l’emploi ». Yohan Fournier (Master Ergonomie, université Bordeaux 2, 07), responsable Santé au travail et Diversité, et Céline Liegent (Sciences Po 99), directrice Responsabilité sociale nous le présentent.

 

© STEF

Un groupe engagé depuis plus de 10 ans

Plus de 250 aménagements de poste depuis 2010, 700 salariés handicapés au sein du groupe dont plus de 100 bénéficient aujourd’hui d’un accompagnement… STEF lance dès 2007 sa mission Handicap. « Un de nos salariés s’est retrouvé en fauteuil roulant à la suite d’un accident de vie. Nous avons réaménagé tous les espaces sur son site et travaillé avec lui sur son évolution professionnelle. Il a ainsi pu reprendre son poste une fois sa rééducation achevée », précise Yohan Fournier.

© STEF

Une implication au plus haut niveau

Les clés de la réussite d’une telle politique ? La mobilisation de la direction générale et des salariés ! « Notre président a accepté et porté toutes nos propositions. Impossible de lancer un tel projet sans conviction. Le programme a fonctionné car nous avons pu former nos 1 500 managers. Cette implication jusqu’au plus haut niveau est clé pour réussir », confie Céline Liegent. Autre facteur clé de succès : l’autonomie des filiales sur l’accompagnement des salariés en difficulté, et sur la gestion de la politique handicap. « Il est essentiel de placer les gens en responsabilité sur le terrain. A terme, l’objectif de la mission handicap est de piloter et non plus de diriger. »

Accompagner les collaborateurs de A à Z

STEF a mis en place le projet Découverte métier qui permet aux personnes en situation d’inaptitude de découvrir d’autres métiers en interne. Le dispositif de sécurisation des parcours les accompagne dans leur évolution professionnelle et ce, même si le nouveau projet est envisagé hors de l’entreprise. « C’est très enrichissant : certains ont trouvé une nouvelle voie professionnelle en dehors de notre univers du transport et de la logistique  en devenant responsable de crèche ou éleveur canin… »

La semaine pour l’insertion professionnelle des jeunes en Europe

« Nous ouvrons les portes de nos sites aux jeunes de 15 à 25 ans, collégiens, lycéens ou étudiants. Nous travaillons aussi avec des associations telles que NQT, Sport dans la ville et Tremplin Handicap et les EPIDE. Nous avons signé la charte Entreprises et Quartiers avec pour seul engagement l’orientation et l’insertion des jeunes sans différentiation entre diplômés et non diplômés. »

« En se centrant sur la compétence, on oublie la différence »

En 2018, STEF ouvre 1 000 postes, tous métiers confondus, sur ses 164 sites ! « Nous recrutons des compétences et non des profils. Nous ne posons jamais de question sur le handicap lors du recrutement. Votre parcours de vie vous donne de réelles capacités d’adaptabilité et c’est un atout. »
Prochain objectif du projet de 5e accord handicap : développer l’alternance. « Plus on accueille les jeunes tôt, plus ils ont la chance de réussir. L’alternance est la meilleure porte pour leur permettre de poursuivre leurs études et d’engager leur carrière. » La preuve par l’exemple : 70 % des cadres sont issus de la promotion interne… handicapés ou non.

Le message de Céline et de Yohan : « Développez vos compétences tant techniques que comportementales, car c’est sur ce point que vous serez jugés. Diversifiez autant que possible vos parcours et valorisez vos aptitudes. Vous êtes des candidats comme les autres. Rapprochez-vous des associations de parrainage en entreprise. C’est un vecteur d’accélération pour la recherche de stage. Et ne vous autocensurez pas, car vous avez toutes les raisons d’y croire ! »

« STEF vous apporte un parcours de développement professionnel. »

Contact : yohan.fournier@stef.com

Innover avec le handicap, cap ou pas cap ?