En s’inscrivant dans la construction de ParisTech, l’ENSAE ParisTech a affirmé son positionnement d’école d’ingénieurs, s’est enrichie du partage d’expériences et de pratiques, du fonctionnement en réseau. Des acquis sur lesquels l’institution s’appuie aujourd’hui alors qu’elle emprunte un nouveau chemin stratégique au sein d’Institut Polytechnique de Paris nous explique son directeur, Pierre Biscourp.

 

Crédits ENSAE

« Au sein de ParisTech, l’ENSAE s’est unie avec des institutions qui lui ressemblent et partagent les mêmes valeurs » rappelle Pierre Biscourp. La nécessité de s’unir se cristallise autour de l’évolution internationale du supérieur. « Nos écoles sont de petite taille à l’échelle mondiale. Il est devenu impératif d’appartenir à un réseau. En 2019, nous devons continuer à nous réinventer, à fonctionner en réseau, pour rester visibles en affichant une identité claire et lisible. »

Une école d’ingénieurs parmi ses pairs

L’appartenance à ParisTech a aussi été un levier pour affirmer son identité d’école d’ingénieurs singulière pour l’ENSAE. « Si l’ENSAE est la grande école de l’économie, de la data science et de la finance, elle n’en délivre pas moins une formation d’ingénieurs caractérisée par : sa sélectivité dans son recrutement, son exigence, son haut niveau scientifique et en mathématiques, la vision globale de ses élèves, la place accordée aux SHS et au management, l’acquisition des méthodes et de la rigueur de l’ingénieur » confirme Pierre Biscourp. L’ENSAE partage aussi sa localisation francilienne et sa vision du rôle d’une grande école d’ingénieurs avec ses partenaires de ParisTech. « Nous diplômons toutes des ingénieurs aptes à gérer des projets complexes et porter des projets innovants, à devenir des décideurs de l’entreprise. »

« Tout ce qui est positif dans ParisTech le reste ! »

Les années 2000 ont été celles de l’engagement de l’ENSAE pour faire vivre le projet ParisTech. « Les réflexions sur la mutualisation, la mise en place des dispositifs et actions communes, nous ont beaucoup occupés. »

De nombreux apports continuent ainsi à bénéficier à l’ENSAE dans la durée : le partage d’expériences, « qui a énormément apporté à l’ENSAE », la maturation dans son projet de formation, l’apprentissage du travail en réseau, la création et la gestion de formations communes, l’échange de bonnes pratiques. « Nous avons beaucoup partagé sur la gestion de nos écoles, nous enrichissant des pratiques des unes et des autres, bénéficiant d’idées lumineuses. Nous avons appris le processus qualité du recrutement à l‘international. Tout ce qui est positif dans ParisTech le reste ! » L’ENSAE a pu recruter d’excellents étudiants sous la bannière ParisTech. Et surtout interagir sur des sujets aussi variés que stratégiques : diversité, mixité, formation, relations entreprises, etc. Inversement, du fait d’une identité singulière au sein du groupement, car centrée sur les mathématiques, la modélisation, l’économie, les statistiques, la finance, l’assurance, et la data science, l’ENSAE a apporté à ses partenaires. « Nous avons enrichi le positionnement du groupement, partagé nos expertises. »

Business et dirigeants

A l’Ined, l’ingénierie se veut avant tout humaine

Le choix de l’IP Paris

Les dernières lois sur les regroupements, et l’ambition présidentielle de fonder deux alliances sur le Plateau de Saclay, ont mis un terme au projet intégrateur de ParisTech. Et désormais, l’ENSAE fait partie de l’Institut Polytechnique de Paris.

Installé sur le Plateau de Saclay depuis 2017, l’ENSAE a fait le choix de l’IP Paris, aux côtés de partenaires historiques. « Partager notre campus est intégrateur. Nous le vivons depuis deux ans, et nos élèves aussi ! Nous partageons des infrastructures, des flux d’élèves, une vie de campus, des logements, nos SI… IPParis s’appuie sur cette proximité géographie et nous travaillons sur l’articulation de nos actions afin de constituer un institut technologique de rang mondial. Nous passons à un modèle d’association plus étroite, forts de valeurs, d’une identité et d’ambitions partagées. » L’ENSAE trouve aussi de nombreux atouts à collaborer avec HEC Paris, partenaires du groupement, dans des domaines qui leurs sont communs en économie ou sciences de la décision. « Nous resterons associés à ParisTech, nous ne rompons pas avec les réussites du passé pour aller vers l’avant. »

L’actu stratégique de l’ENSAE pour 2019

Depuis 2017, avec son déménagement et son installation à Saclay, l’ENSAE poursuit son intégration stratégique au sein d’IPParis. « Nous nous retrouvons par exemple autour de la notion de PhD track portée par l’ENS Saclay, faisant la promotion d’un cycle en 5 ans Master/doctorat au sein d’une graduate school. Il est essentiel d’attirer d’excellents étudiants dans nos laboratoires, de continuer à former par la recherche, d’articuler études d’ingénieurs et doctorat sur certains métiers. Nous construisons ensemble ce que nous ne pourrions faire chacun seul. C’est ainsi que nous créons et apportons de la valeur. »

 

Comment dire stop au sexisme ordinaire au travail !

De la blague lourde au harcèlement en passant par des remarques sur la maternité ou un paternalisme faussement bienveillant, le sexisme reste une réalité dans le monde professionnel. Si on le qualifie souvent d’ « ordinaire », il n’est jamais banal pour autant. Le Medef s’est d’ailleurs engagé à lutter contre ce fléau professionnel lors d’une journée dédié le 13 juin dernier.

Soyez acteur de votre carrière avec Cofidis

Céline François a eu un véritable coup de foudre pour Cofidis. Challenges, QVT, opportunités… Zoom sur une entreprise où il fait bon travailler.

Chez Bouygues Telecom, la DSI est à votre écoute

Nouvelles technologies, nouveaux moyens de communication, nouveaux modes de consommation… Olivier Heitz, DSI de Bouygues Telecom, présente ses grands défis.

Un MS® ou un MBA, pour quoi faire ?

MS® et MBA : ajouter une corde à son arc ou doper son leadership, deux stratégies de formation premium passées au crible

Enquête insertion CGE : où sont les diplômés des grandes écoles ?

Taux d’emploi, salaire moyen… Zoom sur la dernière enquête insertion CGE sur la situation des diplômés de business schools et d’écoles d’ingénieurs.

Industrie 4.0, Industrie du Futur… L’usine se lance à la conquête du 21e siècle !

L’industrie est en prise avec les réalités technologiques. Véritables hubs d’innovations, les usines deviennent le lieu idéal pour tous les jeunes tech addicts !

They want you – Quand l’entreprise citoyenne matche avec les jeunes dip’

L’entreprise citoyenne : utopie ou véritable alternative business ? Analyse de Caroline de la Marnierre, Fondatrice de l’Institut du Capitalisme Responsable

Jacobs Douwe Egberts donne des couleurs au café

Connaissez-vous L’Or, Grand-Mère ou Tassimo ? Derrière ces marques se cache Jacobs Douwe Egberts Son atout ? Son cadre et ses challenges passionnants !

SOPREMA : « une entreprise familiale qui offre la puissance d’un grand groupe »

Alexandre Mathis, Directeur de l’agence SOPREMA Entreprises de Nancy, et Armandine Remy, Responsable recrutement, vous présentent une entreprise prête à vous accueillir !

MAN Truck & Bus : en route vers l’innovation !

À la pointe des défis tech en matière de véhicule autonome et électrique, MAN Truck & Bus France propose de nombreux défis aux jeunes dip