Hugo Langlois, étudiant en 3ème année de Bachelor à EM Strasbourg, est cofondateur de Reflex Esport Club. Un projet entrepreneurial tourné vers le sport électronique. En plein boom, c’est un marché innovant d’avenir que l’apprenti manager entend conquérir. Portrait d’un successfull startuper, loin du game over.

 

Aux manettes

Les jeux vidéo, c’est toute la vie d’Hugo. Après avoir longtemps manié le joystick, le jeune homme s’est mis à regarder des vidéos de joueurs en live avant de découvrir les compétitions d’esport. « Pas assez no-life pour devenir un joueur pro », le grand fan du jeu Counter-Strike : Global Offensive tient quand même à mettre un pied dans cet univers. « Dès l’âge de 15 ans, j’ai commencé à accompagner les joueurs prometteurs que je rencontrais en ligne pour les aider à se professionnaliser », raconte-t-il. Goût du coaching, fibre entrepreneuriale, il saute sur l’occasion d’en faire un vrai projet d’entreprise à EM Strasbourg. En « mode multijoueur », il lance donc en 2018 Reflex Esport Club avec trois autres passionnés, Lucas Singer, Pierre Froidevaux et Quentin Morin.

Reflex Esport Club

Deux objectifs pour la startup : accompagner et former. « D’une part, nous recrutons dans notre structure des équipes de joueurs professionnels pour les mener au top des compétitions avec un coach et un manager », explique Hugo, fier d’annoncer qu’au dernier championnat national de League of Legends à Colmar, la team Reflex Esport Club a remporté la 2ème place.

D’autre part, la startup propose un centre de formation prodiguant entraînement, conseils, recrutement … « Nous les aidons aussi à gérer leurs déplacement et à se faire une image sur internet, à trouver des sponsors, à gagner en crédibilité et en légitimité grâce à une communication béton. » Prochaine étape : des stages intensifs entre joueurs pour continuer à se perfectionner et performer.

 

« Certains de nos anciens joueurs ont bien évolué à nos côtés et sont désormais dans de très grosses équipes, parfois même les meilleures du monde comme Vitality et LeStream. »

 

Level up 

Management des équipes, gestion administrative, démarches juridiques, prises de décision, communication, l’étudiant-entrepreneur balaye tous les aspects de l’entreprise. Beaucoup de travail mais peu importe, il adore « voir évoluer son idée, c’est ce qui rend l’entrepreneuriat tellement intéressant et gratifiant ». Même s’il reconnaît bien volontiers que ce n’est pas toujours facile de se lancer. « Un projet est toujours perfectible et rien ne sert d’attendre, il ne faut pas trop réfléchir et le faire », conseille-t-il.

Dans cette aventure professionnelle, EM Strasbourg et son corps professoral ont été d’un grand soutien. « Le Directeur du programme nous a beaucoup aidé à trouver les contacts et nous a donné les clés essentielles de l’entrepreneuriat. Sans lui et l’école nous n’en serions pas là où nous en sommes aujourd’hui », remercie Hugo. Reflex Esport Club a d’ailleurs été récompensée par l’association EPA (Entreprendre pour Apprendre) et le concours entrepreneurial de la région Grand-Est. Et maintenant prêt à passer au niveau supérieur !

 

Retrouvez les actus de Reflex Esport Club sur Twitter : @EsportReflex

Handicap sans frontières

La CGE et MHA ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses en présence de Richard Ferrand et Sophie Cluzel à l’Assemblée nationale.

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.

Jeumont Electric : rejoindre une startup de 120 ans, ça vous branche ?

Alain Berrada, CFO, vous présente la finance au cœur d’une entreprise spécialiste de la conversion énergétique. Rencontre avec une centenaire en prise avec l’innovation.

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

Le Directeur juridique, ce legal geek qui s’ignore

La digitalisation des professions juridiques : une menace sur l’intégrité des professionnels du droit ? Analyse d’Olivier Chaduteau du cabinet Day One