Fiche métier : le DSI

 

Dans une entreprise qui se conjugue désormais largement au numérique, le DSI occupe évidemment une place de plus en plus centrale. Membre du comité de direction, il participe à l’élaboration de toute la stratégie de la société à laquelle il appartient.

 

Le DSI au coeur de la productivité de l’entreprise. Architecte et responsable des systèmes d’information, le DSI se trouve de ce fait pleinement engagé dans la recherche de productivité qui anime en permanence son entreprise. A lui de concevoir et de maintenir une informatique suffisamment souple et efficace, dans la mesure des moyens matériels et humains mis à sa disposition. A lui également de concevoir en lien avec les services de marketing et de communication tout ce qui fera l’identité numérique de sa société – Design et qualité du site web, visibilité sur les réseaux sociaux et le Web 2.0 etc. Un rôle d’autant plus important que les collaborateurs issus de la génération Y se généralisent en interne mais aussi parmi les clients de l’entreprise.

Responsable du choix des outils informatiques, hard et soft, le DSI devra trouver le meilleur compromis entre performance et coût. Dans ce contexte place à l’innovation. Capable de synthétiser les besoins de son entreprise et de les ré-exprimer en termes de moyens, le DSI cumule bien souventune formation technique mais aussi des compétences en management d’équipe et en gestion de projet.

Membre du comité de direction. Il est loin le temps où le DSI ne dirigeait qu’une fonction support à la production. A la tête d’un servicedésormais essentiel, il participe de plus en plus à l’élaboration de la stratégie de son entreprise ce qui explique quece poste ait largement gagné en valeur ces dernières années.

Réservé aux cadres déjà expérimentés, le poste de DSI peut s’envisager après une dizaine d’années de carrière. A noter qu’il n’existe pas de formation particulière à cette fonction. Il sera donc la plupart du temps ingénieur et doté d’un cursus complémentaire en gestion et/ou management.

En plein essor dans les entreprises, la fonction rémunère évidemment de mieux en mieux. Si le tout jeune DSI peut-il espérer gagner 50 000 euros par an minimum, un DSI confirmé au sein d’une grande entreprise gagnera bien souvent le triple… Si les évolutions de carrière sont bien souvent horizontales, d’une entreprise à une entreprise plus grande, la fonction peut aussi être un préalable à une direction générale.

 

A.T.