Etablissement parmi les leaders mondiaux de l’Assurance-Crédit,  Atradius conforte chaque jour sa présence en Europe tout en exportant de plus en plus ses activités aux Amériques mais aussi en Asie. Dominique Charpentier  (Sciences Po 71) est aujourd’hui Directeur Général d’Atradius Bonding, Atradius Instalment Credit Protection et Atradius Italie.

Dominique Charpentier  (Sciences Po 71) est aujourd'hui Directeur Général d’Atradius Bonding, Atradius Instalment Credit Protection et Atradius Italie.

Dominique Charpentier (Sciences Po 71) est aujourd'hui Directeur Général d’Atradius Bonding, Atradius Instalment Credit Protection et Atradius Italie.

L’assurance crédit, une question de confiance
« Travailler dans l’assurance-crédit ne se limite pas à la lecture de tableaux financiers. Rendre des avis de crédit, c’est aussi faire confiance à des dirigeants et finalement directement influer sur la vie des entreprises. » Si Dominique Charpentier (Sciences Po 71), directeur général d’Atradius Bonding, Atradius Instalment Credit Protection et Atradius Italie est devenu un spécialiste de l’assurance-crédit à partir de 1995, c’est par passion pour un domaine au coeur de l’activité économique des entreprises et qui ne se vit qu’à l’international. « Un métier qui demande beaucoup d’intégrité personnelle et professionnelle. »

Au coeur d’une activité à très fort potentiel
Présent avant tout dans l’assurance-crédit commerciale – 85 % du chiffre d’affaires –, Atradius se veut aujourd’hui « facilitateur de commerce ». Ce domaine concerne le risque de crédit lié aux transactions entre entreprises, l’institution intervenant tout d’abord dans la « prévention », phase pendant laquelle il conseille son client sur la solidité d’une transaction. « Nous prenons 22 000 décisions de crédit par jour en nous appuyant sur une base de données de 52 millions d’entreprises. » En cas de non paiement vient ensuite l’indemnisation du vendeur, puis le recouvrement. En parallèle à ces activités, Atradius intervient également dans la caution, via Atradius Bonding et dans l’assurance crédit à moyen terme, ou « Instalment Credit Protection. »

Fort d’1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2009 pour 3 500 collaborateurs, l’établissement figure parmi les trois plus importants assureurs de crédit au monde, avec une part de 31% du marché mondial. Son objectif : consolider sa présence en Europe et profiter de perspectives de croissance évidentes dans d’autres régions du monde. « En Italie, pays pourtant développé dans ce domaine, seules 12 000 sociétés sont assurées parmi 4,5 millions d’entreprises… Il y a donc encore du potentiel dans nos régions européennes, mais aussi aux Amériques et en Asie.»

Une grande ouverture d’esprit, savoir comprendre ses interlocuteurs
Face à de telles perspectives, l’établissement recrute principalement des analystes de crédit et des gestionnaires de comptes. « Nous cherchons des candidats disposant, au-delà d’une formation financière ou de gestion, d’une grande ouverture d’esprit. Parce qu’il faut pouvoir comprendre les entreprises au-delà du strict aspect financier pour examiner ce que valent leurs initiatives et si elles auront la capacité d’assumer leurs orientations… Des qualités que sait prodiguer Sciences Po mais aussi les écoles de commerce et autres spécialisations en finance. »

La lecture, l’opéra et la mer
En parallèle à ses occupations professionnelles, Dominique Charpentier avoue particulièrement aimer les ambiance marines. « Outre l’opéra et la lecture, j’aime particulièrement aller voir la mer. J’ai la chance de posséder une résidence sur la côte dans le Nord de la France et de m’y rendre environ deux fois par mois pour admirer l’horizon et les lumières des saisons. De quoi vous changer la vie… »

A.T.

Passion
« Sciences Po, des années intenses » « Je garde de Sciences Po le souvenir d’années d’études intenses mais aussi d’une grande découverte de la vie parisienne et d’une intense camaraderie. J’y ai par ailleurs acquis l’envie de comprendre les hommes et les situations, de même qu’une volonté permanente de conserver une large vision des événements, quels qu’ils soient. »

Le Japon, un pays à la pointe, mais vieillissant
« J’admire le Japon pour sa force technologique et sa capacité à appréhender des pratiques de pointe. Mais ce pays souffre d’une grande faiblesse, à savoir une population vieillissante, ce qui conduit toujours à une perte de dynamisme. Un phénomène qui, je le crains, pourrait guetter aussi l’Europe… »

Contact : dominique.charpentier@atradius.com