L’assurance est un secteur très dynamique en termes de recrutements. D’après l’Observatoire de l’évolution des métiers, plus de 10.000 nouvelles embauches devraient se concrétiser en 2011 dont plus de 24 % auprès des jeunes diplômés. Panorama.

© Fotolia-vgstudio

Quatre familles de métiers au sein des compagnies d’assurances courtisent particulièrement les jeunes diplômés de niveau Bac +5 : l’informatique, l’actuariat, le contrôle de gestion et le front office. De l’avis des firmes interrogées, ce sont surtout dans les fonctions commerciales que les nouvelles recrues débutent, comme conseillers de clientèle auprès des particuliers ou des professionnels (artisans, commerçants, professions libérales, TPE), chargés de clientèle auprès des entreprises et des collectivités locales. « Commencer par le front office, le contact avec la clientèle reste toujours un très bon levier pour progresser », souligne Marie-Pierre Mikaelis, cadre commercial à la GMF. Les jeunes diplômés recrutés en 2010 ont également pourvu des postes en marketing, audit, organisation (qualité, optimisation des structures…), gestion de patrimoine et informatique.

Renverser la pyramide des âges

En 2015, les compagnies d’assurances feront face à d’importants départs à la retraite. Il s’agit donc pour le secteur de recruter massivement pour renouveler ses générations. « Plus de 20 % de l’effectif des sociétés d’assurances aura atteint l’âge de 60 ans en 2014 », analyse un rapport de l’Observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance (Oema). C’est aussi un secteur fortement en quête de talents. Les jeunes diplômés une fois recrutés passent par les pépinières internes pour se familiariser avec les produits maison. En 2009 et 2010, les compagnies d’assurance ont été de gros recruteurs de jeunes diplômés ainsi que de cadres juniors (ces derniers pour les métiers de l’informatique essentiellement). Près de 13.000 embauches en 2009, quasiment autant en 2010 dont 75 % auprès des Bac + 2/3 et 24,4 % de Bac + 5. « Les clignotants sont au vert concernant les recrutements dans le secteur avec une forte demande de jeunes diplômés versés dans l’actuariat, le commercial et la gestion », observe un consultant de chez Michael Page. « Le métier requiert de plus en plus de spécialistes du fait de la multiplication des gammes de produits et de leur complexification » renchérit un haut cadre de la bancassurance.

Profils recherchés

Les Bac + 5, outre une excellente connaissance des techniques de vente, figurent parmi les favoris s’ils sont titulaires d’un Master professionnel universitaire ou issus d’une école de commerce majeure marketing ou d’un diplôme d’ingénieur spécialisé en analyses de risque. Les diplômes d’actuariat sont de grande valeur ainsi que ceux délivrés par les organismes de formation spécialisées tels que l’Enass ou l’Iriaf. Last but not least, les qualités personnelles, un goût prononcé pour le relationnel feront la différence.

 

SG

 

Salaires annuels de base en € dans l’assurance en 2011 (2010)
Actuaire qualifié
• 3-6 ans d’expérience 35-65k (35-65k)
• 7-12 ans d’expérience 55-105k (55-105k)
• + 12 ans d’expérience 65-120k (65-120k)
Commercial
• 3-6 ans d’expérience 20-45k (20-45k)
• 7-12 ans d’expérience 35-65k (35-65k)
• + 12 ans d’expérience 40-105k (40-105k)

Source : Salary Survey 2011 du cabinet Robert Walters