Le secteur de l’assurance est en pleine transformation digitale. Une période riche de « nouveaux possibles » idéale selon Pierre Reichert (PSB 89), Président du Directoire des Assurances du Crédit Mutuel, pour réaliser la recette gagnante : la forte culture d’entreprise de son groupe centrée sur le client associée à la créativité et l’envie d’entreprendre des jeunes diplômés. CQFD…

 

 Peu de formations, en dehors de l’actuariat, orientent les jeunes talents vers l’assurance, secteur d’activités dont la réalité des métiers est souvent mal connue et dans lequel beaucoup se retrouvent à travailler « par hasard ». Or, pour Pierre Reichert, non seulement « notre secteur propose des métiers très variés, parce que d’une part l’assurance automobile est très différente de l’assurance vie mais aussi de la prévoyance, mais également parce qu’au sein de chacune de ces branches d’assurance, les problématiques sont suffisamment diversifiées pour que financiers, actuaires, ingénieurs, juristes, communicants, comptables et auditeurs y trouvent un domaine d’expression vaste et varié ».

 

Un métier d’intérêt général

Travailler et évoluer dans un groupe d’assurance peut donc justement permettre de découvrir au fur et à mesure de sa carrière ces univers qui font à chaque fois appel à d’autres compétences, d’autres manières d’aborder le risque et les assurés. Mais surtout, comme le souligne Pierre Reichert, « l’assurance est un métier d’intérêt général. Nous contribuons à protéger les gens, leur famille, leurs biens et leur patrimoine. »

 

« J’aime cette nécessaire dimension de pédagogie et de communication dans mon métier »

 

Un « sens » qui dirige votre activité encore renforcé par la dimension mutualiste du groupe Crédit Mutuel. « J’aime cette culture mutualiste qui nous amène régulièrement devant nos administrateurs, désignés parmi nos clients et nos sociétaires. Elle nous conduit à gérer avec sérieux des métiers complexes et techniques tout en nous obligeant à les rendre compréhensibles pour tous. Exposer simplement des mécanismes complexes, financiers ou actuariels, oblige nécessairement à les appréhender dans leur finalité pour nos sociétaires- clients. Ainsi sommes-nous inlassablement renvoyés vers le client, meilleur moyen de ne pas perdre de vue ce qui doit nous animer dans notre action. Pour la recherche de sens, il n’y a pas mieux ! »

 

Aidez-nous à offrir plus !

Comme l’ensemble de la profession, les Assurances du Crédit Mutuel (10,8 Mds de CA) sont en pleine transformation digitale. Une excellente opportunité pour les jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs, d’écoles de commerce, selon Pierre Reichert « car cette transformation digitale, ce sont eux qui vont nous aider à la conduire. Leurs formations sur les nouvelles technologies, l’expérience client, les nouveaux risques, leur parcours digital nous sont nécessaires pour transformer nos métiers de l’assurance vers davantage de simplicité, de services, de proximité avec nos assurés, notamment en transmettant cette culture digitale qu’ils ont aussi développée en tant qu’utilisateurs. » « Nous vivons une période riche de nouveaux possibles. Et pour trouver son chemin dans cette transformation, il faut une culture d’entreprise forte (ce que nous avons), des gens d’expérience et de talent (ce qui est notre cas) et compléter ces éléments par la fraicheur, la créativité et l’envie d’entreprendre de jeunes diplômés. Je crois que c’est la recette gagnante. Alors : bienvenu(e)s parmi nous ! »

 

Ce que je retiens de mon école… « La facilité avec laquelle s’est fait le passage vers le monde du travail. J’ai bénéficié d’un enseignement et d’une formation pratique très orientés vers l’entreprise. Une formation qui prépare à l’intégration en entreprise et qui pousse à l’entrepreneuriat. »

 

Contact : elisabeth.janel@acm.fr

Retrouver son âme d’enfant avec STRAX