Communiqué de presse :

Arts et Métiers annonce qu’à partir de la session 2019, elle intègrera le concours Centrale-Supélec pour le recrutement de ses étudiants des filières de classes préparatoires MP, PC et PSI.

 

Ce choix lui permet de répondre à une double contrainte : celle de continuer à recruter au meilleur niveau ses élèves, notamment pour la filière PSI, tout en permettant une réduction du nombre de jours d’écrits et la limitation des contraintes au niveau du calendrier scolaire des classes préparatoires, conformément au souhait du ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Ce recrutement était auparavant réalisé sur le concours E3A.

Le recrutement des élèves des filières MP, PC et PSI est réalisé par cinq banques d’épreuves écrites : le concours X-ENS, la banque Mines-Ponts, le concours Centrale-Supélec, le concours commun INP (ex concours communs polytechniques) et le concours E3A. L’ensemble représente actuellement 5 semaines d’épreuves écrites en continu, ce qui contraint le calendrier scolaire des classes préparatoires.

Une des solutions pour alléger ce calendrier est de superposer des concours.

Afin de permettre de superposer les concours E3A et X-ENS, Arts et Métiers a décidé de sortir du concours E3A. En effet, l’ENS recrute sur le même vivier que les Arts et Métiers dans la filière PSI Arts et Métiers intègrera le concours Centrale-Supélec, le plus proche en termes d’épreuves et de niveau de recrutement, à partir de la session 2019. L’établissement continue à piloter E3A pour que les écoles partenaires, toutes informées de cette décision, puissent s’organiser.

Arts et métiers propose 40 places sur la filière MP, 20 places en PC et 260 places sur PSI, elle recrute également 550 étudiants sur la banque PT et 35 sur le concours TSI

 

artsetmetiers.fr