Ce jeudi 13 octobre, la Société des Ingénieurs Arts et Métiers présentait Avenue Iena le livre Arts et Métiers, l’école de la technologie, en vente en librairie à partir du 20 Octobre, édité aux éditions du Cherche Midi et co-écrit par Olivier Vercherand, directeur de la Communication de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers et Directeur de la rédaction des Arts et Métiers mag et Anne Téqui, rédactrice à Arts et Métiers Paristech .
L’occasion de débattre de ce que sera « L’ingénieur de demain » en compagnie de 6 intervenants de qualité…

 

La conférence commençait par une intervention de Véronique Lefebvre, éditrice du livre, qui expliquait la genèse de l’œuvre et déclarait « On leur a proposé d’écrire l’histoire de cette école qui nous fascinait », ajoutant qu’il s’était agi d’une aventure à la fois humaine, éditoriale et intellectuelle.

Puis, Olivier Vercherand, auteur du livre, a pris la parole pour expliquer le but du livre : « Faire ressortir les caractéristiques fortes qui sont celles de l’école mais aussi des ingénieurs », à savoir :

  1. Une école proche des besoins industriels
  2. La transmission des savoirs avec un rôle particulier pour professeurs et anciens élèves
  3. Une école vecteur d’ascenseur social, avec 28% de boursiers à la rentrée 2011
  4. Une école de la technologie qui, depuis sa création, a accompagné les évolutions technologiques de la France

Ensuite, c’était au tour de Jean-Paul Hautier, directeur de l’ENSAM, de présenter l’école et plus particulièrement sa stratégie :

  1. Favoriser la créativité des élèves, leur capacité d’innovation. « Il faut qu’ils soient dès leur arrivée imprégnés de la dimension recherche », et ce, grâce au triangle de la connaissance : recherche, innovation et formation, trois piliers indissociables
  2. Adapter la recherche aux besoins de l’entreprise
  3. Impliquer les étudiants dans cette démarche, en les aidant à rencontrer industriels et chercheurs

Roland Vardanega, ancien président du directoire de PSA Peugeot-Citroën, président de la Société des Ingénieurs des Arts & Métiers et ancien de l’ENSAM a quant à lui mis l’accent sur la culture de l’école, les valeurs vécues pendant la scolarité, déclarant que « la principale caractéristique des ingénieurs des Arts et Métiers, c’est qu’ils sont autant à l’aise vers le haut que vers le bas. Ils ont une modestie devant les faits ». Pour lui, « On sortira de la crise du XXIème siècle d’abord et avant tout avec les relations sociales », et en donnant davantage de rôle à l’ingénieur devenu un « chef d’orchestre capable de faire jouer toute une équipe ». « Le XXIème siècle sera le siècle des ingénieurs et des scientifiques. Si c’est un peu moins le siècle des financiers, ça ne fera pas de mal. » , déclare-t-il, avant d’ajouter « La seule boussole pour les ingénieurs, c’est l’éthique ».

5ème intervenant, Fabrice Lacombe, président directeur général de Michael Page France et Afrique et également ancien élève de l’ENSAM, a poursuivi le raisonnement de Roland Vardanega en évoquant lui aussi la fin d’un monde tout marketing, tout financier où l’ingénieur n’était pas très à l’aise, et la naissance d’une ère marquée par davantage de transparence et d’éthique. Analysant ensuite les atouts de l’école, il a cité l’importance qu’elle donne aux réseaux (« S’il y a bien une école où l’on travaille en réseau et on cultive le réseau depuis 200 ans, c’est celle des Arts et Métiers »), l’ouverture à l’internationale grandissante, et, pour conclure, a déclaré « L’ingénieur des Arts et Métiers me semble très outillé pour répondre aux besoins des entreprises ».

Enfin, Cédric Villani, préfacier du livre et médaillé Fields en 2010 a clôt la conférence en décrivant son parcours et sa vision des mathématiques, avant de laisser la parole au public.

 

Claire Bouleau

 

Contact :
Arts & Métiers ParisTech

Aurore Tixier / 01 44 24 64 35 / aurore.tixier@ensam.eu

Agence MCM
Elodie Leprêtre / 04 91 31 47 37 / e.aupretre@agence-mcm.com