L’Alliance Artem réunit depuis 15 ans déjà ICN Business School, Mines Nancy et l’Ecole nationale supérieure d’art et de design de Nancy. Artem c’est un campus, une pédagogie, une stratégie et un esprit mus par la créativité fondée sur la transdisciplinarité. Artem c’est aussi une production de savoirs qui se développe comme nous l’explique Tamym Abdessemed, directeur académique et de la recherche d’ICN.

Tamym Abdessemed, directeur académique et de la recherche d’ICN Business School ©ICN

Tamym Abdessemed, directeur académique et de la recherche d’ICN Business School ©ICN

L’esprit Artem, qu’est-ce que c’est ?
Artem est une Alliance pionnière de la promotion de la transdisciplinarité. Ses écoles marient art, technologie et management afin de susciter de la créativité dans leur pédagogie, chez leurs étudiants et personnels mais aussi dans leur production de savoirs.

 

Comment se traduit concrètement la pédagogie Artem pour vos étudiants ?
Tous les étudiants réalisent durant leur cursus un projet d’un an en groupes mixtes. Ce sont les ateliers Artem. Les sujets sont apportés par des entreprises et validés par le comité pédagogique Artem. L’objectif est de mettre en oeuvre une démarche tangible d’innovation activant les leviers de la transdisciplinarité. Chaque étudiant apporte ainsi son regard et ses compétences. Il dépasse son point de vue en le confrontant à ceux de ses camarades des autres formations. Les groupes remettent leurs propositions aux entreprises et défendent leurs idées face à un jury. Ils travaillent sur des thèmes porteurs comme le design de l’agence bancaire du futur, les passages piétons intelligents, les services à la personne. Les étudiants apprécient le côté « factory » de ces projets en devenir. D’autres aspects de l’Alliance concourent à les ouvrir et ouvrir leurs cursus : visites de laboratoire ou du FabLab de l’université de Lorraine ; cours dits « artémisés » suivis dans une autre école de l’alliance par exemple sur l’économie de l’innovation ou le design thinking. Et cela peut aller jusqu’à des doubles diplômes pour les passionnés !

 

« La conférence est
une étape de la démarche Artem,
un lieu de respiration
et d’échanges sur la pédagogie, l’occasion de fédérer autour
d’une logique d’avenir pour une recherche transdisciplinaire »

La recherche prend une dimension croissante dans les activités de l’alliance ?
La transdisciplinarité ce n’est pas la substitution d’un vernis à sa discipline, c’est son dépassement par le croisement avec les autres. Et à ce titre, elle permet de produire une pensée fondamentale, des concepts, des démarches et donc de nouveaux savoirs. Notre plateforme de recherche Artem centralise les travaux transdisciplinaires sur des thèmes comme créativité et durabilité, gestion du risque, design innovation et objets du futur, art et management durable. Nos chercheurs se réunissent régulièrement pour des journées Artem. Notre Chaire « Art et management durable » associe le regard des entreprises partenaires à nos thématiques.

 

La première conférence internationale Artem sur la créativité organisationnelle s’est d’ailleurs tenue en mars 2015 ?
C’est une innovation qui a tenu ses promesses avec 70 participants venus de 17 pays. Nous souhaitons organiser une conférence tous les deux ans. Le thème 2015 était « Repenser la créativité et le développement durable ». Les discussions ont concerné les nouveaux paradigmes, les expérimentations, les liens avec l’économie, les enjeux du futurs. Mais il s’agissait aussi de donner des clés concrètes sur « Comment la créativité peut-elle engendrer des pratiques durables ? », « Comment le développement durable a-t-il accéléré les processus d‘innovation et de créativité dans les organisations ? ». Les experts internationaux ont ainsi pu échanger leurs analyses et derniers travaux ; « benchmarker » leurs pratiques d’enseignement de la créativité. On ne peut pas juste dire à ses collaborateurs ou étudiants « Soyez créatifs ! ». L’enjeu est de créer un environnement qui leur permet de l’être. Cela rejoint l’expertise pédagogique d’Artem : faire que la créativité soit le dépassement des choses orthodoxes, pas uniquement une autre façon de les considérer. Nous réfléchissons à la production de connaissances qui permettront à nos étudiants de faire face à des enjeux globaux qui, par essence ignorent la compartimentation disciplinaire.

A. D-F

 

Contact : http://conference.icn-groupe.fr/ARTEMOCC2015/