Depuis le début de l’alliance ARTEM, les entreprises ont été au coeur de ses missions. Ce rapprochement s’est effectué autour de plusieurs objectifs.

Une mine pour ARTEM
Depuis plus de 10 ans, ARTEM propose un concept innovant de formation des cadres qui bénéficie de la transversalité et de différentes compétences des trois écoles d’ingénieurs, de management et d’art. Michel Jauzein, directeur de Mines Nancy explique : « Nous avons mis en place des ateliers transdisciplinaires en faisant travailler les élèves en groupes projets sur des thèmes fournis par les entreprises. » Le retour sur expérience a conduit les écoles à diversifier et à multiplier les actions pédagogiques d’ARTEM, en relation avec les entreprises. Michel Jauzein précise : « Nous avons également créé une plateforme de recherche ARTEM à l’interface des domaines de recherche des trois écoles au profit de thématiques qui intéressent les entreprises (Division du travail, risques et incertitudes, créativité et performance, recherches typographiques, etc.). »

 

Les projets tournés vers les entreprises
Des obligations de résultats générant des gains financiers sont à l’étude et envisageables lorsque les écoles profiterons pleinement du nouveau campus, avec la création de la « Fabrique ARTEM » (une Design Factory !), au sein de laquelle des enseignants-chercheurs français et étrangers de milieux de l’enseignement et de l’entreprise travailleront sur des projets générant des ressources issues du monde économique. Michel Jauzein estime : « Cette dynamique, lancée par Mines Nancy, pourrait aller jusqu’à la création d’un incubateur commun, labellisé ARTEM. » ARTEM propose actuellement trois masters avec une approche commune sur le thème du design, les entreprises apportant leur contribution dans l’enseignement, les conférences, l’accueil des élèves en stage, la réalisation de projet et le recrutement. Dans ce cadre, Michel Jauzein souhaite « Amplifier la présence des entreprises avec la mise en place d’un réseau international de correspondants et un centre de documentation ouvert au public sur les productions d’ARTEM. »

 

ARTEM Entreprises
ARTEM entreprises compte plus de 40 entreprises qui soutiennent l’alliance ARTEM en intervenant dans la pédagogie, et en favorisant les demandes de stages des étudiants et leur recrutement. Comme l’explique Bernard Turkawka, président d’ARTEM entreprises : « Les chefs d’entreprises s’intéressent à recruter des étudiants moins formatés et plus ouverts, qui soient en capacité à dialoguer avec des personnes ayant une approche différente de la leur. » Ce projet a d’emblée suscité l’intérêt, voire l’engouement de certaines entreprises grâce au concept du mariage des trois écoles. Bernard Turkawka constate : « L’école d’art apporte un choc culturel bénéfique qui se traduit par une véritable formation à l’innovation et à l’approche créative dont nous avons besoin pour faire face aux défis du monde dans lequel nous vivons. » Des réunions mensuelles avec les entreprises, permettent d’échanger sur la pluridisciplinarité et la transversalité de cette démarche. Bernard Turkawka précise : « Dans le cadre des trophées Startem, nous avons souhaité sponsoriser quelques ateliers par an sur un projet mené par des étudiants des trois écoles. Les meilleurs projets sont récompensés par un prix académique et le prix du public » L’internationalisation des membres d’ARTEM Entreprises est également à l’ordre du jour.

 

Un master proche des entreprises
Le MSc « Design et Management du Luxe », labellisé ARTEM, qui se déroule en 2 ans, est différent des programmes existants, car il couvre toutes les étapes de la chaîne de valeur depuis la conception jusqu’ à la commercialisation du produit en passant par la fabrication. Maxime Koromyslov, directeur du MSc Design et Management du Luxe lancé par ICN Business School, précise : « Nous travaillons avec le collectif Lorraine-Terre de luxe qui regroupe 14 manufactures ainsi qu’avec de grandes marques (Swarowski, Lanvin, Louis Vuitton, Boucheron) dans le cadre de conférences et de visites d’entreprises. Nous proposons également des ateliers animés par des professionnels. » Ces rencontres sont complétées par des stages, à réaliser chaque année, permettant aux étudiants d’acquérir une vision à la fois concrète et pluridisciplinaire du domaine.

 

Patrick Simon