Faire fructifier l’argent des autres est un art recherché et complexe offrant de multiples facettes. Peu de places néanmoins peuvent offrir aux jeunes talents une position aussi propice à l’apprentissage du métier et à la prise d’initiatives qu’Arkéa I.S. Ainsi qu’en témoigne avec force François Deltour (CentraleSupélec 06, Insead 09J), son jeune C.O.O. Rencontre…

 

« Arkéa Investment Services (« Arkéa IS ») est le pôle dédié à la gestion d’actifs et à la banque privée du groupe Arkéa, explique François Deltour. Arkéa IS, rassemble un archipel d’entités (dont 5 sociétés de gestion) au sein d’un modèle multi-boutiques dont les avantages sont évidents : si chaque marque possède son expertise propre et son indépendance, nous partageons la puissance du groupe et mutualisons nombre de fonctions. Un bonus précieux dans un univers aussi concurrentiel que le nôtre. »

Apprendre !

Arrivé il y a trois ans chez Arkéa IS, François Deltour n’a pas tardé à réaliser à quel point la place était idéale pour accueillir les jeunes diplômés. « Non seulement la gestion d’actifs regroupe des métiers très différents, allant jusqu’à l’investissement socialement responsable et des fonctions commerciales de haut niveau, mais le fait de nous adresser à une clientèle aussi diversifiée : entreprises, institutionnels, particuliers, associations, etc. nous entraîne à faire face à des problématiques sans cesse renouvelées. L’idéal pour apprendre de chaque mission. D’autant qu’il s’agit souvent de proposer des solutions et produits sur-mesure, nécessitant implication personnelle et créativité. »

Inventer…

Or, s’il est un domaine où Arkéa IS se donne les moyens de ses ambitions, c’est bien l’innovation. Au point d’avoir créé une petite unité dédiée. « Nul n’ignore que la data est une sorte de pétrole du 21e siècle. Un champ d’action que nous avons investi, travaillant par exemple sur la gouvernance des données, le gérant augmenté (comme on parle de « soldat augmenté ») et, bien sûr, la blockchain. Nous sommes ainsi l’un des actionnaires cofondateurs d’une nouvelle plate-forme de distribution de fonds utilisant cette technologie. Autant de domaines qui ne laissent pas indifférent les plus jeunes… »

S’épanouir.

Mais s’il est une chose qui a particulièrement impressionné François Deltour à son arrivée chez Arkéa, c’est davantage encore le dynamisme de l’entreprise. Et son ambiance ! « Pour un groupe de 10 000 personnes, le circuit de décision est extrêmement court. Ce qui nous confère une agilité capitale. S’y ajoute le fait que la prise d’initiatives est vivement encouragée, chacun étant libre de développer ses projets. Une dynamique intrapreunariale qui s’est d’ailleurs concrétisée chez Arkéa IS il y a deux ans dans un nouveau rituel : « L’instant T ». Un instant durant lequel nos collaborateurs viennent présenter et partager le projet qui leur tient le plus à cœur. Enfin, si nous sommes tous des gens responsables, nous ne nous prenons pas pour autant au sérieux. La convivialité et la bonne ambiance qui règnent ici ne faisant qu’accroître l’envie de chacun de s’investir, apprendre et grandir… »

Que reste-t-il de l’INSEAD ? « Au terme d’un an d’immersion à Singapour, passé avec des personnes de 50 nationalités différentes et issues des 4 coins du globe… on aurait pu penser que les aléas de la vie et l’éloignement auraient vite eu raison des liens tissés… Eh bien, pas du tout. Dix ans plus tard, nous nous retrouvons à Bangkok ou Miami pour le mariage de l’un ou de l’autre. Et la marraine de mon second fils est également une rencontre de l’INSEAD. Tout, durant cette année : l’expérience, ses fruits comme les liens créés, furent particulièrement forts. »

Des chiffres et des êtres

– Arkéa : 10 000 collaborateurs chez et + de 2 Mds € de PNB (2017)
– Arkéa Investment Services : 250 collaborateurs, 52 Mds € d’encours sous gestion

La prise d’initiatives est vivement encouragée, chacun étant libre de développer ses projets.

 Contact : francois.deltour@arkea-is.com

Ingénieur.e du futur, qui es-tu ?

Alors que l’on parle de plus en plus d’industrie 4.0 et de projets d’avenir, l’image de l’ingénieur(e) reste relativement vieillotte. Et pourtant, l’ingénieur du futur est sexy.

Coface : une multinationale à taille humaine

Group general secretary and Chief Legal officer du groupe, Carole Lytton se confie sur la place que peuvent trouver les jeunes Sciences Po chez Coface

SNCF Réseau : prenez le train du digital !

La numérisation du réseau ferroviaire est une vraie opportunité pour les ingénieurs des Ponts, « saisissez là », assure Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau.

Adrien Touati : gourou de la Tech

Adulé par Xavier Niel, Adrien Touati a participé à l’amélioration de la Freebox à seulement 17 ans ! Devenu véritable gourou de la tech, il partage sa vision d’un secteur en pleine révolution.

Disney +, Apple TV + : Zoom sur la folie du streaming

Disney et Apple se lancent dans la course au streaming aux côtés d’Amazon, Canal ou encore Youtube. Pourquoi le streaming séduit-il tant ? Éléments de réponse.

Les rendez-vous immanquables de la Tech

De septembre à juin, découvrez tout l’agenda de la Tech ! Conférences, salons… Les immanquables sont à retrouver ici !

Transdev : vivez la mobilité à l’échelle d’un groupe international, en mode start-up !

Elisabeth Oger, Directrice Clients passagers du Groupe Transdev vous ouvre les portes du secteur de la mobilité avide d’innovations.

Le commerce équitable, on en parle ?

Selon une enquête de Max Havelaar et OpinionWay, 79% des 15-25 ans déclarent être prêts à s’engager pour soutenir le commerce équitable.

Graduate Program by Groupe Roullier : Roullier jeunesse !

Face au succès de la 1è édition du Graduate Program by Groupe Roullier, l’entreprise remet le couvert en 2019 ! Zoom sur les nouveautés avec Fabien Boivent.

#NégoTraining : 9 femmes sur 10 ayant négocié obtiennent une amélioration de leur rémunération ou situation professionnelle !

Une étude d’impact du dispositif #NégoTraining, une formation gratuite à la négociation salariale destinée aux femmes depuis 2017, révèle les avancées professionnelles importantes obtenues par les participantes. Elle valide ainsi l’efficacité de cette action en faveur de l’égalité salariale femmes-hommes.