Groupe pluridisciplinaire, AREP développe une approche créative de l’espace centrée sur la mobilité , autour d’un objectif commun , l’aménagement de lieux qui font la vie d‘aujourd ’hui . « L’une de nos caractéristi ques , précise Etienne Tricaud, X 80, ingénieur en chef du corps des ponts, architecte, co -fondateur et président du directoire d’AREP, est d’être extrêmement attentifs à l’usage et la manière dont les usages évoluent . »

 

Etienne Tricaud (X 80), ingénieur en chef du corps des ponts, architecte, co-fondateur et président du directoire d’AREP

Etienne Tricaud (X 80), ingénieur en chef du corps des ponts, architecte, co-fondateur et président du directoire d’AREP

La mobilité, un mode de vie
Filiale à 100 % de la SNCF, AREP travaille sur la ville, sur les grands territoires, sur les bâtiments et plus particulièrement sur les gares, les pôles d’échange, les hubs, ces lieux essentiels de la vie d’aujourd’hui. Son coeur de métier est l’espace de la mobilité, un élément clé de la ville contemporaine. « Nous sommes de plus en plus appelés à travailler sur des réflexions de stratégie de développement territorial à grande échelle comme le projet du Grand Paris en France, ou nos projets au Vietnam où l’agence travaille sur plusieurs provinces. Nous intervenons par ailleurs sur la ville de manière plus à l’échelle de quartiers mais également de manière plus classique sur des bâtiments et en particulier sur des gares, creuset de notre histoire. Une de nos caractéristiques est d’être extrêmement attentifs à l’usage – qui fonde le travail de mise en espace -, et à la manière dont évoluent les usages. » Adeptes de la pluridisciplinarité, les fondateurs d’AREP ont progressivement constitué une équipe de 500 personnes, qui recouvre des métiers très différents, architectes, ingénieurs urbanistes, designers, programmistes, project managers et développé des ingénieries très pointues comme l’ingénierie de la ville, la modélisation des flux de piétons. Hormis ses implantations en France, AREP a constitué des équipes à Pékin, Hanoi et ouvert des bureaux à Moscou et Abou Dhabi.

 

Ingénieur et architecte
Après l’X, Etienne Tricaud fait en parallèle l’Ecole des Ponts, et l’Ecole d’architecture de Tolbiac. L’apport principal de la formation polytechnicienne, c’est de permettre d’entrer dans plusieurs démarches complémentaires de compréhension du monde et des phénomènes, qui ouvrent en même temps à une démarche d’action, « Aux Ponts, j’ai pu acquérir un certain nombre de connaissances techniques, aborder le champ de l’urbanisme, et trouver la manière d’entrer dans une démarche de projet. » Questionné sur son mode de management, Etienne Tricaud répond qu’ « il est important de trouver une forme de management pertinent qui tienne compte de la nature des activités de l’entreprise et en même temps de son équation personnelle. » Il souhaite fédérer ses collaborateurs autour de couples de valeurs élaborées collectivement : créativité et innovation, qui se marient avec rigueur et responsabilité, écoute et reconnaissance. Ces valeurs orientées vers l’interne et l’externe, constituent la base de l’action : de la démarche de projet, comme des actes de management. Les chantiers collectifs, les réflexions sur les conditions de travail et l’organisation doivent contribuer à l’efficacité et à la qualité de vie au travail.

 

Une façon d’inventer la modernité à la chinoise
Présent en Chine depuis 14 ans, AREP y a construit 7 gares, des grands ensembles de bureaux, des tours, un musée. Le travail du groupe, fondé sur une recherche de compréhension en profondeur des fondamentaux de la relation de l’homme chinois à l’espace (différente des relations à l’espace développées dans les civilisations européennes, arabe ou américaine par exemple), et sur une façon d’inventer la modernité à la chinoise lui a notamment permis de remporter, récemment, un concours pour la conception d’un quartier de logements de 900 000 m2 de plancher à Jinqiao à l’est de Shanghai, au dessus des ateliers du métro. « Ce qui nous rend très fiers c’est cette phrase entendue lors d’un jury de concours ‘‘on vous a choisis parce que vous êtes les plus chinois’’. »

 

A.M.O.

 

Contact :
arep.frEtienne.tricaud@arep.fr