Cet article a 1 année. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.

Du 21 au 25 novembre, le Bureau des Arts de CentraleSupélec proposera sa semaine des Arts sur le campus de Chatenay pour promouvoir par ses évènements l’Art, la Culture et la créativité.  – Par Nicolas Delon

 

 

Le Bureau des Arts : création et innovation

Un Bureau des Arts occupe toujours une place à part sur un campus, qui plus est sur celui d’une école d’ingénieurs. C’est à nous qu’incombe la mission d’innover en permanence par nos événements afin d’étonner nos camarades. Il nous faut sans cesse nous renouveler pour maintenir un terrain propice à la créativité, au milieu des sciences dures qui tendent à nous formater. Sur le campus nous avons une image particulière, celle d’organisateurs d’évènements de qualité, appréciés pour leur originalité. Visible tout au long de l’année, le Bureau des Arts est la seule association à proposer des places de spectacles à tous les étudiants, de la première année à la césure. L’association est aussi dotée d’une revue des arts, composée de contributions étudiantes, tirée à 1 000 exemplaires, distribuée aujourd’hui sur les 4 campus de l’Ecole CentraleSupélec.

Capture d’écran 2016-11-15 à 13.35.36

Ap(art)és, la semaine des Arts

Durant le festival Ap(art)és les étudiants pourront apprécier plus d’une vingtaine d’événements : de la fresque participative au spectacle de danse, en passant par la soirée jazz et les ateliers gastronomiques, nous ferons survenir l’inattendu dans leur quotidien. Conscients que l’accès à l’art est aussi un enjeu social, nous amènerons des lycéens de Châtenay à vivre cette expérience par des échanges avec des professionnels de la danse. Une autre fierté sera la présence des 5 écoles Centrale sur des œuvres de l’exposition conjointe. L’enjeu principal de cette édition sera pour nous de maintenir notre programmation de qualité, tout en profitant du contexte particulier qu’est la dernière année sur le campus de Châtenay de l’Ecole CentraleSupélec. Un moment de création unique car il nous offre la possibilité de marquer une dernière fois ce lieu chargé d’histoire. En parallèle cette dernière édition à Châtenay devra être le premier jalon du futur festival qui s’installera sur le campus de Gif-sur Yvette à l’automne 2017. Nous voulons en faire un évènement incontournable du plateau de Saclay. Et cela passera dès cette année par la présence de groupes de jazz de différentes écoles du plateau.

 

L’info en +
53 Centraliens ont participé à la soirée des talents ECP’s Got a Talent en 2015

 

Ethery Pagava, reine d’Ap(art)és 2016

Chaque année la semaine Ap(art)és regroupe plusieurs soirées à succès comme la soirée jazz, où les élèves viennent profiter d’une musique différente jouée par des groupes professionnels et étudiants, mais aussi ECP’s got Talent qui enflamme une salle pleine à craquer de centraliens venus découvrir les plus doués d’entre eux. Enfin, Ap(art)és accueille chaque année des grands du monde de l’art. Après Costa Gavras en 2015, nous permettrons cette année à la communauté de CentraleSupélec de découvrir ou de redécouvrir Ethery Pagava, l’une des plus grandes danseuses du 20e siècle qui viendra danser et faire danser le campus et tous ceux qui s’y trouveront. Vous êtes tous invités, venez nombreux !

© CentraleNum

© CentraleNum

 

L’esprit Made in BdA
Dans une des assos les plus internationales du campus, notre imagination est la seule limite à nos événements. Une envie, un délire, un peu d’audace et c’est parti ! Une arche en bambou, un ballet à l’Ecole, repeindre le campus, faire découvrir des plaisirs artistiques à tous ceux qui n’auraient pas pensé en trouver là, « C’était génial, je ne m’y attendais pas ». Le BdA nous permet de rencontrer des gens extraordinaires et de faire des choses vraiment différentes : l’ouverture est le maître mot. Innover et surprendre, encore et encore : think out of the box. La preuve, nous sommes capables d’écouter pendant 10h de suite un saxophoniste déchaîné sur l’hymne du BdA !

 

Contact :
bda.ecp@gmail.comwww.bda.campus.ecp.fr  – Facebook : BdA Centrale Paris

Cet article a 1 année. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.