« La force des ingénieurs que nous formons est de posséder une véritable maîtrise technologique, ce qui leur donne toute liberté pour inventer, concevoir, réaliser et dans un même temps réfléchir et évaluer les impacts de l’innovation, explique Joël Courtois, directeur de l’EPITA. Le numérique, avec Internet et les TIC, impacte toutes les sphères de notre existence : il faut donc prendre le temps de penser le futur pour mieux l’anticiper. Quelle sera la place de l’individu, de l’entreprise ou des services de l’Etat au sein des réseaux ? Comment contribuer à des projets collectifs ? etc. Notre mission est d’offrir à l’étudiant le moyen de s’épanouir et de trouver sa place dans un environnement en perpétuel changement. A l’EPITA, nous envisageons cela comme un vaste champ des possibles, un territoire immense à explorer dans lequel chacun peut trouver un rôle à sa mesure. »

 

Du business à la politique, des sciences aux arts et à la littérature, le monde numérique a gagné le coeur de la société.

 

Joël Courtois, directeur de l’EPITA

Une dynamique à la mesure des bouleversements
L’école, qui a vu le jour il y a un peu plus de 25 ans, a bâti sa pédagogie sur une originalité : concilier formation scientifique et managériale avec les savoir-faire technologiques. L’EPITA propose une formation en 5 ans après le Bac, divisée en un cycle préparatoire (acquisition des fondamentaux, en 2 ans) et un cycle ingénieur (parcours personnalisé, en 3 ans). Les futurs ingénieurs peuvent ainsi se spécialiser en choisissant différentes options (majeure, mineure et électifs) en fonction de leurs affinités, de leur projet professionnel et de leurs envies. Cette variété de choix et la possibilité de se spécialiser dans un domaine permettent aux diplômés de trouver très rapidement du travail : en moyenne plus de 10 offres d’emploi leur sont proposées avant la fin de leur scolarité et leur intégration professionnelle se fait très majoritairement avant la fin du cursus via les stages de fin d’études. Parmi les autres atouts de la formation : la dimension managériale, une expérience internationale pour tous les étudiants (académique et stages) et l’apprentissage par l’action grâce à la pédagogie par projets.

 

Former à l’innovation
« On attend des ingénieurs qu’ils innovent, remarque Michel Sasson, consultant et professeur en management de l’innovation. Les ingénieurs de l’EPITA sont aussi des managers qui doivent innover et être force de proposition dans les sociétés dans lesquelles ils travaillent où dans celles qu’ils ont créées. Le management de l’innovation à l’EPITA leur fournit les outils nécessaires à cette démarche. » Cette dernière s’appuie également sur la recherche, qui est au coeur de l’école, notamment via ses trois laboratoires : le LRDE* (recherche fondamentale), le LSE ** et 3IE*** (recherche appliquée).

 

La dimension entrepreneuriale
De nombreux anciens occupent des postes stratégiques dans les directions des systèmes d’informations (DSI). Mais nombre d’entre eux sont également des créateurs d’entreprises, générant ainsi leur activité. Parmi les 5 000 anciens, beaucoup sont à la tête de leur propre structure, qu’il s’agisse de micro-entreprises ou de sociétés internationales, comme c’est le cas pour Pascal Chevalier (promo 94), PDG de Netbooster et multi récidiviste de la création d’entreprises : « Depuis 1994, je suis entrepreneur et je travaille pour mon compte. J’ai monté différentes sociétés de services et d’édition de logiciels, à Londres, ainsi qu’en France et en Suisse. Aujourd’hui, mon métier s’est diversifié avec le domaine internet et Netbooster, une agence spécialisée dans le marketing online dont je suis le PDG. Spécialiste de la génération de trafic qualifié depuis plus de 7 ans et implanté à Paris, Londres, Francfort et Madrid, NetBooster met à la disposition de ses clients son savoir-faire et son expertise sur l’ensemble des problématiques de Search Marketing. Pourquoi avoir fait mes études à l’EPITA ? Après ma maths Spé, je voulais une école qui s’oriente fondamentalement vers l’informatique, je ne regrette pas mon choix ! »

 

*LRDE : Laboratoire de Recherche et De Développement
**LES : Laboratoire de Système et Sécurité
***3IE : L’Institut d’Innovation Informatique pour l’Entreprise

 

Mathias Bocabeille, responsable éditorial de IONIS Education Group

 

Contact
http://www.epita.fr/