Stéphane Courtot (Université Paris Nanterre 88), Président Antalis France et Directeur Général des régions Europe de l’Ouest et Asie l’assure : « non le papier, n’est pas old fashion ! ». Il invite les jeunes talents à découvrir un groupe international qui mise sur les métiers du digital.

 

Un management multiculturel

Entré chez Antalis en 2000, Stéphane Courtot a conjugué son ascension professionnelle à celle du leader européen de la distribution de papiers, de solutions d’emballage et de communication visuelle. Aujourd’hui, en plus de la France et de l’Europe de l’Ouest, il supervise la région asiatique. « C’est une aventure différente dans la mesure où chaque pays d’Asie a un business model propre lié à son histoire. C’est une opportunité incroyable, mais aussi un challenge car le défi consiste à assurer la rentabilité et la pérennité de nos activités, trouver des marchés de niche tout en assurant un management optimum de collaborateurs qui n’ont rien en commun : un chinois du nord, un australien, un singapourien… » Les qualités clés ? « Une maîtrise parfaite de l’anglais et de ses accents bien sûr, mais aussi de l’écoute et de l’humilité en face de cultures si différentes ! »

Le digital en appui

Déterminé à intégrer le digital dans ses activités, Antalis a pris le virage depuis plusieurs années en créant d2b (Digital to Business), un écosystème qui met en relation l’ensemble des acteurs de la chaîne graphique : imprimeurs numériques, agences marketing et de communication, donneurs d’ordre. « Nous avons également lancé l’an dernier easystock, un service de gestion de stocks pour nos clients, notamment les imprimeurs numériques, qui automatise à 100 % le processus de passation de commande et de la gestion de leur stock. »

En quête de Web designers

Antalis mène une veille permanente pour recruter les talents. « Nous cherchons toujours des chefs de produits, mais nous embauchons davantage de content managers et web designers, community managers… des métiers qui n’existaient pas il y a 3 ans. C’est crucial car nous passons de plus en plus par notre site Web qui est en pleine évolution. En France, plus de 40 % de nos commandes transitent par le e-commerce. »
Pour le DG, le papier n’est ni old fashion, ni ringard.  « À l’avenir, il sera complémentaire au digital. Il y a de belles opportunités de développement (dans le papier, mais aussi la Communication Visuelle et l’Emballage Industriel en forte croissance) et donc de jobs partout dans le monde, notamment via l’alternance, véritable accélérateur de carrière. »

Le goût du risque : « Favorisez l’alternance au sens large et n’ayez pas peur de prendre des risques, de sortir de votre zone de confort et d’apprendre de ceux que vous rencontrez. Ce qui a motivé mon évolution au sein d’Antalis, ce sont les remises en cause perpétuelles et les patrons qui m’ont fait confiance. Chaque fois que j’ai pris de nouvelles responsabilités, c’était une zone d’inconfort. Cela remet tout en cause, mais c’est très enrichissant car le seul vrai risque que l’on prend c’est de se planter ! C’est un élément clé pour les jeunes managers d’aujourd’hui et de demain. N’ayez pas d’idées préconçues sur votre carrière car elle ne sera jamais celle que vous aviez imaginée au départ ! »

Université Paris-Nanterre : les champs du possible : « Mon passage à Paris-Nanterre, c’est d’abord un beau souvenir, mais c’est aussi   la preuve que l’on peut devenir chef d’entreprise et avoir une carrière passionnante grâce à des professeurs de renom tels que Dominique Strauss-Kahn ou Philippe Herzog. Étudiant, j’étais intéressé par la création d’entreprise, et cela est toujours présent. Au fil du temps, j’ai développé mon goût pour la stratégie et le management. Accompagner mes collaborateurs et les faire monter en compétence reste l’un des challenges les plus enrichissants. »

 

« Ma France à moi, c’est une France innovante et bienveillante »

 

Chiffres Clés Antalis Groupe 2017 : Chiffre d’affaires : 2,377B€ / 5 500 collaborateurs / Présence dans 43 pays / 500 embauches par an / Coté au marché Euronext depuis le 12 juin 2017

Contact : stephane.courtot@antalis.com