Elle ne manque pas d’atouts, ni de charme… très impliquée dans la gestion de Paris depuis des années, elle va maintenant essayer de devenir « Maire de la Capitale »… et pour y parvenir, elle doit séduire les électeurs par des propositions ciblées, notamment en faveur des étudiants, thèmes qu’elle développe pour nous.

Anne Hidalgo

Anne Hidalgo

Quelles sont vos propositions en faveur de l’Enseignement supérieur, concernant notamment la logistique étudiante dans la Capitale ?
Paris est la première ville étudiante d’Europe. A Paris, vivent 325 000 étudiants (dont 50 000 boursiers), c’est 45 000 de plus qu’il y a treize ans ! J’entends bien évidemment m’appuyer sur l’important travail effectué ces dernières années pour enclencher une nouvelle étape autour de deux priorités. La première concerne les conditions de vie des étudiants et en particulier le logement. Pour moi c’est un enjeu vital ! Sur les 10 000 logements que je veux créer chaque année, 10 % seront destinés aux étudiants. Ils ont besoin de logements petits et confortables à prix abordables. On développera aussi une agence Multiloc pour encourager les propriétaires de logements vacants à mettre leurs biens sur le marché et avancerait les frais de remise en état. Elle favorisera aussi la colocation étudiante. En matière de restauration, un trop grand nombre d’étudiants se nourrissent mal parce qu’il n’y a pas assez de restauration collective. Je poursuivrai le financement de restaurant universitaire avec le CROUS de Paris. La Ville contribue financièrement à la création d’un restaurant universitaire – péniche au pied de la Bibliothèque de François Mitterrand, dans le 13e qui ouvrira en 2015. Ma seconde priorité est de poursuivre l’investissement dans le numérique pour améliorer les services aux étudiants. Deux mesures me paraissent particulièrement importantes : continuer de déployer la carte unique “Etudiants”, à laquelle les abonnements Imagin’R et Velib pourraient être intégrés, et aider le développement des services numériques universitaires, comme les téléconférences ou les cours en podcast.
Je suis également prête à contribuer financièrement à la réalisation d’espaces accueillants et conviviaux dans les universités, pour la détente, les échanges et les pratiques numériques. Améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants pour lutter contre les disparités et les injustices sociales, voilà le sens de mon action !

 

Je veux créer
10 000 logements
par an à Paris !

Allez-vous vous attacher à réduire les discriminations et les violences faites aux femmes et de quelle manière ?
Les parisiennes et les parisiens connaissent mon engagement en faveur de l’Egalité femmes-hommes. C’est la responsabilité que m’avait confiée Bertrand Delanoë en 2001. Paris adhère à la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale. Cela se traduit concrètement par de nombreux dispositifs comme le soutien à l’insertion socio-professionnelle des femmes en situation de précarité ou des campagnes d’information. Une femme meure tous les deux jours sous les coups de son compagnon. Je veux intensifier nos actions de lutte contre les violences faites aux femmes en renforçant notre aide aux associations d’aide aux victimes et en développant des actions de sensibilisation et de formation, en finançant de nouveaux lieux d’accueil et hébergement. C’est un combat sans relâche !

 

Quelles sont les deux propositions phares déterminantes que vous allez proposer pour améliorer la qualité de vie des parisiens ?
Je veux créer 10 000 logements par an à Paris ! Et des logements pour tous, accessibles aux jeunes actifs et aux classes moyennes notamment. C’est un objectif ambitieux mais indispensable pour que notre ville reste attractive pour les étudiants, chercheurs et créateurs d’entreprises de France et du monde entier. Il faudra financer et construire des logements, transformer des bureaux vacants et conclure des partenariats nouveaux avec les acteurs privés pour proposer des appartements en location à prix abordable. Je veux aussi que Paris soit une ville écologique, qui continue à innover et à surprendre, à créer des emplois et à préparer notre avenir en construisant le Grand Paris. C’est l’avenir de notre ville que d’être en même temps puissante et bienveillante !

 

Patrick Simon