Dans notre monde en changement aigu et rapide, le management évolue lui aussi. En particulier, la relation entre le travail et la performance se transforme. Il ne s’agit plus d’obtenir l’obéissance des salariés à des procédures et à des ordres mais de l’engagement, de l’initiative et de la coopération horizontale volontaire. Ce qui implique de créer de la confiance alors même que les peurs se développent. Comment être un dirigeant à la fois efficace et humain en 2020 ?

 

Volatilité Incertitude Complexité Ambiguïté

La plupart des formations au management commencent avec la description des quatre caractéristiques actuelles de l’environnement des entreprises : volatilité, incertitude, complexité et ambiguïté, résumées par l’acronyme VICA (VUCA en anglais). L’ensemble des activités de l’entreprise sont concernées par ces perturbations. Des marchés de plus en plus mondialisés, des concurrents aux business models disruptifs et des clients sans cesse plus exigeants et volages sont des sources de perturbations. En termes de technologies, l’intelligence artificielle demande de fortes adaptations, par exemple celle des conseillers en bancassurance du CIC qui travaillent en binôme avec un conseiller virtuel, Watson, qui apporte une nouvelle compétence dans l’analyse des dossiers clients et suggère les produits les plus adaptés. Ces évolutions sont sources de craintes nombreuses. Les réactions dans l’entreprise peuvent consister en un durcissement du respect de la hiérarchie et des procédures au service d’un business model dépassé. L’échec est alors inévitable. C’est ainsi que Kodak a disparu en quelques dizaines de mois seulement du marché de la photographie. D’autres entreprises parviennent à construire des visions d’avenir innovantes en phase avec leur environnement mais imposent leur politique de changement sans tenir compte des dynamiques humaines. Le procès France Télécom en est l’illustration malheureuse. Or l’échec et la souffrance ne sont pas les seules réponses possibles à la volatilité, à l’incertitude, à la complexité et à l’ambiguïté.

Pouvoir d’agir

Une troisième voie consiste dans la mise au point d’une vision stratégique forte et sa réalisation grâce à des innovations managériales diffusant dans l’entreprise l’envie et le pouvoir d’agir (parfois désignés par le terme franglais d’empowerment). Ces nouvelles méthodes trouvent leurs sources dans le travail de consultants (Frédéric Laloux et ses organisations Opale), de professeurs (Isaac Getz qui a identifié le modèle des entreprises libérées), de coachs (Alain Cardon qui promeut des méthodes délégatives de prise de décision) ou de chercheurs (Robert Folger qui a mis en évidence l’importance des processus de décisions justes). Elles consistent à créer pour chaque salarié une zone de délégation dans laquelle il a une grande liberté d’action et est responsable de ses décisions. Dans ce cadre, le manager prend un nouveau rôle d’accompagnateur ou de manager-coach qui construit la confiance et accorde un droit à l’erreur. Le résultat est une plus grande tendance des salariés à prendre des initiatives et à coopérer horizontalement. Plusieurs entreprises de toutes tailles utilisent l’envie et le pouvoir d’agir comme principe même d’une organisation rénovée (de Gore à Michelin). Mais même si on ne transforme pas complètement son organisation sur ce fondement, on peut la faire évoluer pour la rendre plus organique et accompagner ses managers afin qu’ils deviennent plus délégatifs. De nombreuses entreprises ont aujourd’hui mis en place des programmes de formation ou de transformation qui vont dans ce sens, comme Alfa Laval ou le Crédit Agricole d’Ile de France. Outre que cette pratique permet aux personnes qui sont sur le terrain de mieux répondre aux incertitudes et à la complexité, elle a le double avantage d’être vécue par les salariés comme étant juste et épanouissante. Dans un monde VUCA le dirigeant efficace sera ainsi probablement celui qui saura transformer le management de son entreprise vers une plus grande capacité d’empowerment.

 

A propos de l’auteur : Thierry Nadisic, Professeur à emlyon et auteur des livres « S’épanouir sans gourou ni expert » aux éditions Eyrolles et « Le management juste » aux éditions UGA.

 

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre

Mon métier c’est… RP

Attaché de presse, vous connaissez ? Mais les métiers des relations publiques (RP pour les intimes) ne s’arrêtent pas là. Métiers et qualités insoupçonnées, Stéphane Billiet, président de We agency et administrateur du Syndicat du Conseil en Relations Publiques décortique le mythe.

Airbus : devenez les futurs Pionniers !

« Venez négocier des contrats chez Airbus et vous serez les rois du monde ! » assure Christophe Mourey, Secrétaire Général de la Direction Commerciale chez Airbus