N°1 de la gestion d’actifs en Europe, le pôle d’expertise épargne salariale et retraite d’AMUNDI accompagne les entreprises dans la mise en place d’avantages sociaux pour leurs salariés, comme nous l’explique Xavier Collot (Université Lyon II) son Directeur de l’épargne salariale et de la retraite.

 

Sur quels piliers repose votre position de leader de la gestion d’actifs ?

© T.Paviot

Issu du rapprochement de Crédit Agricole AM et de Société Générale AM, opéré en 2009, le groupe AMUNDI est en effet le champion français et européen de l’asset management. Avec 1 468 Mds€ d’encours sous gestion, nous sommes reconnus comme un partenaire robuste et pérenne par l’ensemble des investisseurs: entreprises, institutionnels, particuliers, fonds souverains… Notre force est d’avoir co-construit avec eux nos solutions. Acteur global de proximité, nous apportons des réponses à nos clients dans plus de 37 pays, au plus près de leur activité et de la réalité de leurs besoins.

Quelle place accordez-vous à l’éthique ?

Au fil des années, nous nous sommes engagés dans le développement d’une finance responsable respectant les critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance), afin de maîtriser les impacts de notre activité sur l’emploi, l’habitat, l’empreinte carbone… En tant que leader, nous avons un rôle de locomotive à jouer sur ces enjeux citoyens, qui font partie de notre ADN.

En quoi les dispositifs d’épargne salariale sont-ils importants pour une entreprise?

La politique d’avantages sociaux menée par les entreprises n’est pas toujours bien valorisée. Pourtant, au-delà de la seule rémunération, les salariés accordent une importance croissante aux dispositifs d’épargne, de retraite, de santé et de mobilité proposés par leur employeur. Au sein des directions RH, la fonction de Responsable des avantages sociaux a fait récemment son apparition, venue tout droit des Etats-Unis. Et ce n’est pas un hasard.

Quel rôle AMUNDI joue-t-il en ce sens ?

Nous sommes la « courroie de transmission » qui accompagne les entreprises dans la mise en place et la valorisation de ces services attractifs, au bénéfice de leurs salariés. C’est un rôle clé, car les gains en termes d’engagement, de bien-être au travail et de fidélisation sont indéniables. D’autant que la concurrence mondiale exacerbe la recherche de talents et leur rétention. Et avec la loi Pacte qui se profile (simplification de l’épargne retraite, actionnariat salarié…), notre rôle de facilitateur de solutions d’épargne va s’intensifier !

Comment accueillez-vous les jeunes diplômés?

Notre ambition est d’élever le niveau de compétences de nos collaborateurs, en favorisant l’engagement et en leur offrant une formation continue de qualité. Je crois beaucoup aux vertus de l’apprentissage, que je pratique en tant que recruteur depuis 2000. Il permet aux étudiants de découvrir la vie de l’entreprise et la façon dont elle répond concrètement à ses enjeux de compétitivité et de concurrence. Les alternants sont intégrés « d’égal à égal » avec nos équipes, ils bénéficient d’un « parrain » et ont rapidement des responsabilités. En échange, j’attends qu’ils se montrent motivés, perspicaces, curieux, et qu’ils la jouent collectif ! En tant que diplômé de l’Université Lyon II, quel regard portez-vous sur votre formation ? Après un IUT d’économie-gestion, j’ai obtenu un Master en contrôle de gestion. Je suis donc un pur produit universitaire ! J’y ai appris beaucoup, mais j’ai aussi souhaité me frotter très vite à la réalité de l’entreprise. C’est pourquoi j’ai réalisé de nombreux stages, non obligatoires, durant l’été. Cela m’a été très utile et je le recommande aux étudiants.

 

Son conseil aux jeunes universitaires

« Le diplôme ne fait pas tout, c’est juste un sésame ! Soyez curieux et engagés »

Chiffres clés : 1 468 Mds€ d’encours sous gestion / 100 millions de clients dans le Monde / 4 millions d’épargnants salariés en France (43 % de parts de marché) / 5 000 collaborateurs dans 37 pays, dont 2000 en France

Contact : xavier.collot@amundi.com

Universitaires mode d’emploi