Universitaires tous les deux, l’un à Marseille (Université Aix-Marseille), l’autre à Paris (Université de Versailles-Saint- Quentin-en-Yvelines), rien ne prédestinait Amir et Geoffrey à se rencontrer un jour. Le Challenge du « monde des Grandes Ecoles et Universités » (CDMGEU) en a pourtant décidé autrement ! Récit d’une amitié placée sous le signe du fair-play et de la bonne humeur.

Steve Mandada entouré d’Amir et de toute l’équipe de Sémélé Sport-Culture, récompensés par la ville d’Aix Marseille

Steve Mandada entouré d’Amir et de toute l’équipe de Sémélé Sport-Culture, récompensés par la ville d’Aix Marseille

16 JANVIER 2014
LA RENCONTRE
C’est lors de la Conférence de lancement de la 6e édition du CDMGEU que nos 2 acolytes se croisent pour la 1ère fois. Amir intervient aux côtés des entreprises partenaires notamment et explique les raisons qui le poussent à faire de cet événement un rendez-vous incontournable de son université. Lui qui découvre la manifestation en 2011, il devient 3 ans plus tard président de l’association Sémélé Sport-Culture et engagera plus d’une cinquantaine de ses camarades à venir le 24 mai dernier au Stade Charléty. Geoffrey, venu au CDMGEU en 2013 en tant que simple spectateur, rêve de devenir à son tour l’ambassadeur de son université. Naturellement, une fois la Conférence terminée, il part à la rencontre d’Amir, curieux de découvrir sa stratégie d’action. « Il a rapidement été transparent en me donnant quelques conseils et astuces ! Fédérer des étudiants dans une université n’est pas chose aisée, il faut avoir un réel plan d’action. »

 

17 JANVIER 2014
L’AVENTURE EST LANCÉE !
Dès le lendemain, Geoffrey est tellement emballé par le projet qu’il lance la création d’une association « juridiquement reconnue » dédiée au CDMGEU. « Cela nous a demandé 2 mois de procédures, c’était très long ! Notre plus grand défi était de gagner la confiance de l’administration et de se faire ensuite connaître au sein de l’université. » Les deux hommes s’appellent quotidiennement pour échanger sur leurs bonnes pratiques respectives. « On a vite accroché, on rigole beaucoup » ajoute Geoffrey. D’ailleurs Amir ne tarit pas d’éloges sur son ami : « Geoffrey est très fort en Community management, j’étais très impressionné. En moins de 4 mois il a réussi à créer le buzz ! » Sur le thème de la « confrontation » éternelle mais fraternelle Paris / Marseille, Geoffrey et Amir parviennent à faire rire les étudiants lors de présentations en amphis et à susciter leur intérêt avec originalité !

 

24 MAI 2014
LE JOUR J
La veille du CDMGEU, Geoffrey accueille à la gare comme il se doit les troupes marseillaises, avant de repartir lui-même retrouver ses équipes et sa mascotte pour le lendemain. Le 24 mai est enfin arrivé, et toutes les équipes sont dans les starting-blocks. Pour sa 1ère participation, l’UVSQ est représentée avec 47 étudiants, une belle première ! « Je m’attendais à mieux, j’étais un peu déçu » confie toutefois Geoffrey. « Avec plus de 20 000 étudiants au sein de notre université, nous pouvons faire beaucoup mieux ! » Une réussite tout de même que la direction de l’UVSQ est venu saluer sur place : « je suis heureux que le vice-président soit venu me féliciter, c’est important de se sentir soutenu. » Solidaires dans les épreuves sportives et durant le tournoi de pompom girls, chacune des deux universités s’est soutenue tout au long de cette journée follement intense ! « En 2015, nous aurons le car de supporters qui nous a fait défaut cette année ! » lance Amir. « Quant à nous, nous tâcherons d’être mieux organisés dès l’arrivée dans le Stade afin de prendre les meilleurs places dans les gradins, à côté des Marseillais bien sûr ! » rajoute Geoffrey avec enthousiasme. Et c’est dans la bonne humeur que les deux équipes se retrouvent en soirée dans une auberge de jeunesse, afin de sceller dignement leur nouvelle amitié. En cette rentrée, nul doute qu’Amir et Geoffrey soient déjà parés pour préparer la 7e édition du CDMGEU. Et toi, es-tu prêt à les défier ?

 

Audrey Froitier