Positionner l’Europe comme un hub d’innovation pour le reste du monde : une aventure passionnante pour Corinne le Goff. Présidente Europe d’Amgen, pionnier des biotechnologies, cette titulaire d’un doctorat en pharmacie de l’Université Paris V (89), MBA IAE Panthéon-Sorbonne (91) et EMBA INSEAD 95, pilote depuis 2 ans la transformation de cette entreprise qui veut être partie prenante de l’industrie pharmaceutique du futur.

 

Qu’est-ce qui vous a attirée chez Amgen ?

Cette entreprise, très attachée à la science, à l’innovation, pionnière de l’application de la génétique au développement de molécules retrouve une nouvelle jeunesse. Participer à la transformation de cette société qui réinvente son portefeuille de produits et devient une société globale présente dans plus de 100 pays, est une aventure passionnante. L’esprit entrepreneurial, la mission très prégnante « serve patients », la qualité exemplaire de la production, sans rupture, sont des valeurs fortes qui ont présidé à la création d’Amgen, et qui continuent à soutenir son développement.

 

Comment concevez-vous votre rôle ?

Je pilote depuis 2 ans une région géographiquement étendue qui comprend 48 pays incluant l’Europe, la Russie et Israël ; des pays avec des dynamiques de marché très différentes. Mon rôle est un rôle de :

  • coordination de l’ensemble de opérations
  • facilitation de l’implémentation des stratégies globales
  • challenge des pays et de transformation

Mon objectif est de créer une région qui va permettre le développement de compétences globales, de positionner fortement l’Europe comme un hub d’innovation pour le reste du monde, en développant des partenariats en recherche et des solutions qui vont améliorer les parcours de soins. J’ai ouvert 2 hubs technologiques à Berlin et en Israël.

Amgen veut être partie prenante de l’industrie pharmaceutique du futur. Ma connaissance de ses mécanismes et de ses ressorts va m’aider à réaliser la transformation de l’entreprise. C’est un bel enjeu, il y a chez Amgen un terrain favorable, et beaucoup de passion dans les équipes.

 

Il est essentiel pour vous d’associer les collaborateurs à la prise de décision et de se fixer une vision commune…

Il est important de responsabiliser les collaborateurs, de leur donner la possibilité de contribuer par l’innovation, la créativité, au succès de l’entreprise, de les engager. La vision commune constitue le point d’ancrage, la langue de travail, l’anglais, l’unificateur.

Nous mettons beaucoup l’accent sur le développement des talents, l’acquisition des compétences du futur. Nous sommes classés 8è entreprise internationale par Great Place to Work.

 

Quels atouts l’INSEAD vous a-t-elle permis de développer ?

J’ai commencé dans la recherche. Le MBA de l’Insead m’a ouvert les yeux sur le monde de l’entreprise. J’y ai rencontré des gens de tous horizons. Ce programme, classé n°1 mondial dispense un enseignement de qualité formidable, qui m’a servi dans ma carrière.

(c) AMGEN

Quels types de profils pour construire l’Amgen du futur ?

Je veux les meilleurs, des mathématiciens qui vont faire des modèles, des biologistes, des docteurs en philo, des talents venant de tous les horizons pour créer un patchwork de compétences qui va nous rendre flexibles, imaginatifs, capables de penser différemment. Des talents qui veulent partager la fierté d’appartenance des collaborateurs, et avoir un impact sociétal.

 

Chiffres clés 

6 aires thérapeutiques

Oncologie

Endocrinologie

Néphrologie

Inflammation

Cardiologie

Neurologie

20 000 personnes dont 4 000 en Europe

CA : 24 mds $

Présente dans plus de 100 pays

contact : clegoff@amgen.com