Diplômé en 1979 de l’ESPCI, Olivier Duthuit est aujourd’hui Directeur RATP Infrastructures, aboutissement d’une carrière atypique pour un diplômé de cette école. Après un court passage chez Renault au département études, il s’épanouit chez Philips ou encore Thales, avant d’être séduit par le dynamisme de la RATP il y a 15 ans.

 

crédit RATP Photo Denis Sutton

Pourquoi ça a tout de suite matché entre vous et la RATP ?

La RATP est une entreprise extrêmement accueillante composée de collaborateurs passionnés par la technique et leur métier. Je me suis tout de suite reconnu dans les valeurs de service et d’excellence technique que veut atteindre la RATP. De plus, c’est une entreprise qui bouge !

 LE défi de 2019 ?

C’est le changement de modèle lié à l’ouverture de la concurrence. Si les réseaux de surface Bus et tramway seront respectivement concernés en 2024 puis en 2029, les appels à intérêt seront lancés dès cette année pour les lignes métro du Grand Paris 16 et 17. Notre défi ? Assurer la maintenance de nos infrastructures pour des opérateurs qui ne seront pas forcément la RATP.

 L’ESPCI, l’école parfaite pour la gestion des infrastructures de la RATP ?

Si les techniques du monde ferroviaire sont assez éloignées de ce que j’ai vu en cours, les qualités d’ouverture d’esprit, de curiosité intellectuelle et de sensibilité à l’innovation transmises par l’ESPCI me sont indispensables aujourd’hui !

Le projet innovant sur lequel la RATP travaille actuellement ?

De nombreux projets d’extension, lignes 4, 11 12, 14 ou de modernisation comme l’automatisation de la ligne 4 sans arrêter l’exploitation sont menés en parallèle et mobilisent les équipes de maîtrise d’ouvrage et d’ingénierie.

Et au sein de votre département ?

Les exigences pour la performance des infrastructures sont croissantes, pour les atteindre nous mettons en place des technologies digitales pour la surveillance et la maintenance prédictive de nos installations.

 L’ambiance de travail au sein de la Gestion des Infrastructures de la RATP ?

La rigueur dans la bonne humeur, c’est notre crédo ! Pour l’exploitation des réseaux métro et RER, Nos collaborateurs sont tous situés en région parisienne, ce qui donne une coloration familiale à la RATP. Le vrai plus de la RATP, c’est la possibilité de changer de métier pour ceux qui le souhaitent. De plus, des passerelles existent vers les différentes filiales du Groupe.

 Les qualités du parfait collaborateur ?

Nous recherchons des managers attirés par la technique. Pour cela, nous sommes attirés par les talents responsables… La sécurité des voyageurs et des agents est un enjeu primordial, tout comme l’innovation et le sens du service. La RATP évolue dans un secteur à fort enjeu technologique.

 #PleinLaTech

IA et big data, vos meilleurs alliés ?

Nous devons exploiter des volumes très importants de données pour optimiser la gestion de nos infrastructures. L’IA sera d’une très grande aide pour tout ce qui concerne la maintenance prédictive.

 #MyParisTechTouch

La pluridisciplinarité est une des qualités que j’ai trouvées à l’ESPCI. Mon parcours en est la preuve ! Mais l’école m’a aussi transmis de solides bases scientifiques me permettant d’aborder les problématiques du quotidien sereinement.

RATP Infrastructures : 3 000 collaborateurs / CA 2018 : 850M€ CA

RATP Groupe : CA 2018 : 5,56Mds€

RATP Ile-de-France : CA 2018 : 4,352Mds€ dont 1,6Mds€ investis dans la modernisation du réseau et l’entretien des infrastructures / 45 000 collaborateurs

 

Contact :  olivier.duthuit@ratp.fr

Comment dire stop au sexisme ordinaire au travail !

De la blague lourde au harcèlement en passant par des remarques sur la maternité ou un paternalisme faussement bienveillant, le sexisme reste une réalité dans le monde professionnel. Si on le qualifie souvent d’ « ordinaire », il n’est jamais banal pour autant. Le Medef s’est d’ailleurs engagé à lutter contre ce fléau professionnel lors d’une journée dédié le 13 juin dernier.

Soyez acteur de votre carrière avec Cofidis

Céline François a eu un véritable coup de foudre pour Cofidis. Challenges, QVT, opportunités… Zoom sur une entreprise où il fait bon travailler.

Chez Bouygues Telecom, la DSI est à votre écoute

Nouvelles technologies, nouveaux moyens de communication, nouveaux modes de consommation… Olivier Heitz, DSI de Bouygues Telecom, présente ses grands défis.

Un MS® ou un MBA, pour quoi faire ?

MS® et MBA : ajouter une corde à son arc ou doper son leadership, deux stratégies de formation premium passées au crible

Enquête insertion CGE : où sont les diplômés des grandes écoles ?

Taux d’emploi, salaire moyen… Zoom sur la dernière enquête insertion CGE sur la situation des diplômés de business schools et d’écoles d’ingénieurs.

Industrie 4.0, Industrie du Futur… L’usine se lance à la conquête du 21e siècle !

L’industrie est en prise avec les réalités technologiques. Véritables hubs d’innovations, les usines deviennent le lieu idéal pour tous les jeunes tech addicts !

They want you – Quand l’entreprise citoyenne matche avec les jeunes dip’

L’entreprise citoyenne : utopie ou véritable alternative business ? Analyse de Caroline de la Marnierre, Fondatrice de l’Institut du Capitalisme Responsable

Jacobs Douwe Egberts donne des couleurs au café

Connaissez-vous L’Or, Grand-Mère ou Tassimo ? Derrière ces marques se cache Jacobs Douwe Egberts Son atout ? Son cadre et ses challenges passionnants !

SOPREMA : « une entreprise familiale qui offre la puissance d’un grand groupe »

Alexandre Mathis, Directeur de l’agence SOPREMA Entreprises de Nancy, et Armandine Remy, Responsable recrutement, vous présentent une entreprise prête à vous accueillir !

MAN Truck & Bus : en route vers l’innovation !

À la pointe des défis tech en matière de véhicule autonome et électrique, MAN Truck & Bus France propose de nombreux défis aux jeunes dip