Communiqué de presse :

La semaine de l’Alliance a réuni du 14 au 16 mars 1000 étudiants ingénieurs, managers et architectes. Ils ont présenté leurs 23 projets novateurs vendredi soir. La transdisciplinarité que l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa Nantes développe chez ses étudiants répond aux évolutions des métiers au sein des entreprises. Les trois écoles se sont d’ailleurs associées à Manpower Group, Orange et au Cercle de la Prospective RH pour publier le 9e Cahier de la Prospective RH. Il est intitulé « Hybridation des Compétences : processus clé pour inventer demain ? ».

 

Durant trois jours, 1000 étudiants répartis en équipes ont combiné leurs compétences en management, ingénierie et architecture pour répondre à 23 projets pédagogiques. Les thèmes avaient été élaborés par les professeurs d’Audencia, Centrale Nantes et l’ensa Nantes. Tous sont basés sur la conviction que les projets porteurs de valeurs et d’innovation sont à la croisée de plusieurs disciplines. Quelques exemples : quel sera le futur de l’industrie du drone ? Comment intégrer les ambiances urbaines dans les smart cities ? Comment développer les compétences comportementales à travers un escape game sur mesure ? La Semaine de l’Alliance, c’est aussi une occasion unique pour les étudiants des 3 écoles de construire en commun de nouvelles compétences dans un esprit de forte camaraderie grâce à un dispositif unique dans l’enseignement supérieur français.

Vendredi 16 mars, les étudiants et professeurs ont voté et désigné deux projets coups de cœur parmi les présentations finales :

  • « Construire un escape game sur les compétences comportementales » : l’objectif était de prendre conscience de la manière dont ces compétences sont mobilisées dans les différentes expériences étudiantes, de les répertorier, les évaluer, et les utiliser à bon escient. Le challenge consistait à empêcher un virus de se propager en moins d’une heure. L’escape game inventé sera réutilisé dans le cadre d’autres activités pédagogiques.
  • « La fabrique architecturale et urbaine, en actes ! » : les étudiants étaient chargés de concevoir un projet de revitalisation urbaine. Ils ont dû réaliser un jeu de rôles pour faire dialoguer ensemble les professionnels, les élus, les acteurs associatifs et les citoyens. C’est la fabrique plurielle, voire contradictoire, de la ville, permettant entre autres d’apprendre les logiques argumentatives, et de développer une vision collective en tenant compte des dimensions culturelles.

Ce type d’initiatives de l’Alliance s’inscrit dans une réflexion globale, menée de concert avec des professionnels des ressources humaines. Centrale, Audencia, l’ensa Nantes, Manpower Group et Orange ont ainsi accompagné le Cercle de la Prospective RH pour publier leur 9e cahier. 72 experts, principalement des professionnels des ressources humaines, ont participé à l’ouvrage. Il contribue à alimenter ainsi la réflexion de l’Alliance sur les contenus de ses formations, méthodes pédagogiques, mais aussi critères de sélection et d’évaluation. Il fournit aux professionnels un éclairage pour faire évoluer les pratiques RH et managériales en fonction de l’évolution des profils hybrides.

 

La démarche prospective du cahier s’est d’abord attachée à définir la notion d’hybridation et à déconstruire des idées reçues. Cinq facteurs de changement ont ensuite été développés. Les premiers, la robotique/l’intelligence artificielle et les découvertes des neurosciences, impactent les suivants : la quête accrue de sens, les nouvelles formes d’organisation et de comportement au travail. Sans oublier l’évolution du rapport à la connaissance et aux compétences.

 

L’ouvrage détaille ensuite trois futurs possibles. Le premier prévoit un monde régi par la confiance : « Je fais partie d’un tout, je me développe en construisant le collectif ». Le second, au contraire, imagine un modèle régi par la survie : « Moi d’abord ! ». Enfin, le troisième scénario est fondé sur la désillusion des individus qui mène à la défiance : « N’ayant pas trouvé ma place, je défie le système ». Face à ces trois scénarios futuristes, le groupe a formulé des recommandations sur la façon de développer l’hybridation des compétences au service d’un futur souhaitable. « Regarder l’avenir bouleverse le présent » disait Gaston Berger. C’est le parti pris de cette démarche, pour construire l’avenir dans un monde de plus en plus incertain.

 

Découvrez le cahier de la Prospective RH