L’alliance nantaise compte désormais trois partenaires : l’Ecole Centrale de Nantes et Audencia Group rejointes par l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes (ENSA Nantes). Dans son esprit comme dans ses réalisations et projets, elle s’appuie sur ses différences pour innover.

Les directeurs des trois écoles formant l'alliance nantaise de g. à d. : Christian Dautel (ENSA Nantes), Frank Vidal (Audencia Group), Arnaud Poitou (Centrale Nantes)

Les directeurs des trois écoles formant l'alliance nantaise de g. à d. : Christian Dautel (ENSA Nantes), Frank Vidal (Audencia Group), Arnaud Poitou (Centrale Nantes)

« L’innovation est au coeur de notre démarche et de notre objectif d’alliance ! », affirme Frank Vidal, directeur d’Audencia Group. L’alliance Nantaise a été conçue pour marier les approches et compétences en sciences du management et de la gestion, de l’ingénieur et de l’architecture. « L’innovation s’exprime toujours mieux lorsqu’on confronte les points de vue. » « Lorsque l’on parle d’innovation, il y a derrière des personnes, rappelle Arnaud Poitou, directeur de Centrale Nantes. Nous les formons et leur permettons, dans leurs interactions avec les étudiants, les professeurs des trois écoles, de développer les qualités personnelles qui leur permettront d’être des innovateurs. »

 

Hybrider pour enrichir…
L’alliance se veut aussi un vecteur pour répondre aux enjeux contemporains, « de manière à reconfigurer les dispositifs productifs et conceptuels du monde urbanisé, explique Christian Dautel, directeur de l’ENSA Nantes. Il y a des réponses urgentes à apporter en termes d’innovations dans le domaine habité. Cela suppose de revoir nos procédures pédagogiques en articulant des enseignements en ingénierie, management et architecture. Notre arrivée dans l’alliance doit permettre d’aller plus loin dans les doubles cursus et d’ouvrir nos cours au plus grand nombre. » La particularité des doubles diplômes de l’alliance est que les élèves suivent la totalité des cursus afin d’appréhender deux cultures professionnelles. 100 étudiants sont en double cursus ingénieur/manager et 70 architecte/ingénieur.

 

… et créer
Innover c’est aussi créer, jusqu’à la plus aboutie des créations : l’entrepreneuriat. L’incubateur de l’alliance, Symbiose, accueille déjà 20 projets, mixtes ou non. La recherche est un autre champ privilégié d’innovation « en misant sur nos complémentarités, des travaux menés à l’interface entre nos disciplines », précise A. Poitou. RSE, design, nouveaux matériaux, espaces immersifs, comportements, sont ainsi à la croisée des sciences en ingénierie, architecture et management. L’alliance participe à l’expérience nantaise de Quartier de la création. « Nous avons en commun, et c’est une chance, d’être nantais, conclut F. Vidal. C’est un territoire créatif, innovant, entrepreneur et dynamique. »

 

3 questions à Ouessanne Doube, étudiante à Centrale Nantes et chef de projet Solar Philéas.
Qu’est-ce que Solar Philéas ?
Ce projet a été réalisé par 40 étudiants pour le concours Solar Decathlon Europe 2014. Nous sommes issus d’établissements des pays de la Loire dont Centrale Nantes, Audencia, ENSA Nantes, ENB. Nous avons créé une maison autonome en énergie, équipée de panneaux solaires et de tout le confort moderne. Nous étions encadrés par des professeurs et soutenus par des partenaires entreprises et institutionnels.
Que représente ce projet dans vos études ?
Il tient lieu d’option disciplinaire de 3e année et valide mon stage de fin d’études. Il s’apparente à la création d’une entreprise sur laquelle nous avons travaillé à temps complet durant un an. Nous avons présenté le prototype lors de la finale à Versailles en juillet qui a réuni 20 équipes de 16 pays.
L’interaction entre étudiants de l’alliance a-t-elle été un levier d’innovation ?
Il est crucial d’avoir plusieurs regards et perspectives lorsque l’on traite d’un projet complexe. Le fait de marier nos compétences nous a permis de trouver plus rapidement et aisément des solutions ; de réaliser le projet dans tous ses aspects.

 

A. D-F