Akeance Consulting est reconnu pour son expertise en matière de stratégie opérationnelle pour les grandes entreprises françaises et internationales. Son succès conduit aujourd’hui son Président, Michel Mondet (Essec 81) à agrandir son équipe.

Michel Mondet (Essec 81), Président d'Akeance Consulting

Michel Mondet (Essec 81), Président d'Akeance Consulting

« Faire simple, faire vite et faire confiance », telle est la devise d’Akeance Consulting, cabinet de conseil en stratégie opérationnelle pour les entreprises des secteurs de la banque, de l’assurance, de l’immobilier et des services industriels. Concrètement, les entreprises font appel aux consultants d’Akeance pour réaliser des études sur la faisabilité de leurs choix stratégiques, tant aux plans techniques, financiers et humains aussi bien que pour diriger leur mise en oeuvre opérationnelle. « La stratégie d’une entreprise repose sur de nombreux paramètres : objectifs à atteindre, acquisition de nouveaux métiers, renforcement d’une activité sur un secteur donné, réduction des coûts, amélioration de la qualité et du service… Notre métier, c’est de rendre opérationnelle cette stratégie en rendant cohérents et homogènes les différents enjeux commerciaux, humains et financiers », expose Michel Mondet, Président fondateur d’Akeance.

Un cabinet complètement indépendant
Indépendance et neutralité d’Akeance constituent un des atouts : lorsque ses consultants préconisent des solutions, ils ne sont prescripteurs d’aucun prestataire informatique ou comptable. « Nous sommes en effet indépendants. Cela signifie que nous émettons des recommandations sur les seules bases d’études techniques et d’études de marché », insiste Michel Mondet. Par ailleurs, cette indépendance peut se faire grâce à une expertise pointue de la soixantaine de consultants d’Akeance. Tous ont exercé auparavant dans des grands groupes bancaires ou industriels (Accor, Valeo, BNP, Geodis, Crédit Agricole, etc.) et en connaissent ainsi les rouages et préoccupations majeures, les desiderata du client étant bien leur priorité numéro un.

Face au succès, Akeance cherche de nouveaux consultants
Les consultants d’Akeance interviennent aujourd’hui pour des missions qui dépassent largement les frontières. De grandes entreprises françaises font en effet de plus en plus appel à ce cabinet pour des études portant sur leurs filiales un peu partout dans le monde. Pour accompagner sa croissance et répondre aux nombreuses demandes, Michel Mondet souhaite étoffer son équipe en recrutant des diplômés de grandes écoles de commerce (Essec, HEC, ESCP…) et des ingénieurs (X, Centrale, Supelec…) ayant déjà 3 à 10 ans d’expérience professionnelle dans une grande entreprise. Les candidats retenus découvriront une entreprise flexible où chacun est autonome et solidaire. « Il y a chez Akeance un véritable esprit entrepreneurial où l’on se considère tous en mode projet. Pour moi, le consulting, c’est un « way of work ». Une façon de mettre ses compétences et sa personnalité au service du travail ». Et chez Akeance, plane un esprit plutôt communautaire. Les vendredis, tous se réunissent autour d’un pot informel, un moment de partage, libre de tout enjeu professionnel.

Passionné d’art
Michel Mondet (Essec 81), Président d’Akeance Consulting Michel Mondet, très féru d’art et grand connaisseur, avoue entretenir deux passions : celle du verre, dans tous ses états ; la matière même le fascine. Il collectionne ainsi desœ uvres, objets ou sculptures forgés dans le verre. Son autre passion, ce sont les livres anciens, ceux du Moyen-Age, aux enluminures délicates. En collectionneur éclairé, il détient même des « bois » pour incunables, qu’il prête parfois à des musées.

Souvenir
« Je garde de très bons souvenirs de l’Essec. Je retiens surtout une chose majeure : à l’époque, on choisissait nos cours, à la carte, et étions alors la seule école à fonctionner ainsi. Cela nous responsabilisait. Nous étions formés pour gagner, pour être les meilleurs. La vraie question c’était de savoir ce que nous voulions faire. Choisir les cours m’a obligé à devoir me connaître ». Passion Le Japon vu par Michel Mondet « Ce qui m’a le plus frappé au Japon, c’est la propreté ! Mais le plus fascinant, et déroutant, c’est que l’on se trouve dans un pays très développé mais sans repère connu, où l’on cherche le point de contact pour créer une passerelle avec ce que l’on connaît. »

Le Japon vu par Michel Mondet
« Ce qui m’a le plus frappé au Japon, c’est la propreté ! Mais le plus fascinant, et déroutant, c’est que l’on se trouve dans un pays très développé mais sans repère connu, où l’on cherche le point de contact pour créer une passerelle avec ce que l’on connaît. »

Chiffres clés
Chiffre d’affaires : 8 millions d’euros
(+ 30 % par an de croissance)
Environ 60 consultants, moyenne d’âge : 32-33 ans

Contact :recrutement@akeance.com