Le challenge est grand pour la start-up de Lesaffre qui élabore des solutions à partir de micro-organismes pour protéger les cultures vis-à-vis des maladies – le biocontrôle – et stimuler la vitalité des plantes – la biostimulation. Ces solutions naturelles ne représentent que 3 milliards d’euros sur un marché phytopharmaceutique qui en pèse près de 50.  » Notre croissance viendra de notre capacité à innover !  » s’enthousiasme Hugo Bony (Supélec 2006, IFP 2007), nommé DG d’Agrauxine en 2016.

 

  » Dans le rôle de DG, il m’apparait essentiel d’être à l’écoute de ses collaborateurs, de donner le cap et de transmettre une énergie. « 

Certifié d’origine naturelle

Si Hugo Bony a rejoint Lesaffre en 2013 pour de multiples raisons – intégrer une société française en pleine croissance et aux valeurs très fortes, vivre en province pour offrir à sa famille nombreuse une meilleure qualité de vie… – il en a découvert une dernière en chemin et pas des moindres :  » Le sentiment d’utilité de travailler dans l’économie verte et d’accompagner la transformation vertueuse des pratiques agricoles.  » Et ce moteur réunit tous les collaborateurs !

 

Entreprendre ensemble pour mieux nourrir et protéger la planète

 » Chez moi, l’envie de consommer plus respectueusement pour la nature et pour notre santé s’est exprimée à travers le mieux manger – local et si possible bio – Le déclic ? Mes enfants !  » Notre jeune DG de 34 ans a la conviction qu’un leader n’a pas besoin d’avoir toutes les connaissances mais plutôt une capacité à écouter et à organiser la société en plaçant les bonnes compétences aux bons postes.  » On influe vraiment sur l’âme de l’entreprise en donnant l’exemple. Un challenge qui pousse à l’humilité ! « 

 

 » L’accompagnement, proposé par Lesaffre, par un coach m’a aidé quand j’ai été nommé DG. Au Boston Consulting Group où j’ai passé 6 ans, nos managers nous évaluaient en profondeur, et un bilan structuré était réalisé tous les 6 mois. J’ai ainsi compris que le feedback ne constituait pas une récompense ou une punition mais était l’opportunité de s’améliorer dans la durée. Etre coaché m’a permis de rester dans cette logique d’apprentissage constant. J’ai pris conscience que si j’aspirais à un mode de fonctionnement entrepreneurial, il fallait aussi s’adapter à la personnalité de chaque collaborateur. C’est un apprentissage constant !  »

 

(c) Agrauxine 2016-tous droits réservés

De nombreux défis à relever pour Agrauxine

  • le temps long du développement et d’homologation d’un produit
  • l’aversion au risque et au changement des agriculteurs et des distributeurs qui veulent sécuriser les rendements
  • les produits naturels permettent pour l’instant de réduire l’usage des produits chimiques mais pas de les remplacer complètement. Or il n’existe pas de label intermédiaire indiquant les efforts des agriculteurs sur le nombre et la quantité de produits chimiques utilisés…

 

La solution

La persévérance, car pour Hugo Bony ces batailles valent le coup d’être menées ! » Nous avons développé le seul produit sur le marché capable de combattre les maladies du bois de la vigne depuis que l’arsenic a été interdit pour sa grande toxicité. Pourtant notre partenaire peinait à vendre ce produit très novateur. Plutôt que de baisser les bras, nous avons mis à disposition de nos distributeurs 3 de nos experts pour marketer le produit sur le terrain. Et ça fonctionne ! « 

 

 

Lesaffre en quelques chiffres :  1,9 milliard de chiffre d’affaires / 9 500 collaborateurs dans plus de 70 filiales / 62 sites de production dans plus de 45 pays

 

Focus sur les métiers de la R&D et de l’industrie : Piliers du développement du groupe, les ingénieurs qui intègrent ces fonctions auront l’embarras du choix parmi les opportunités de mobilité sectorielle et internationale qu’offre Lesaffre. « Panification, santé humaine, santé animale, biocarburants… Nous avons tant de Business Unit passionnantes et d’avenir ! « 

 

L’IFP une formation ancrée dans le réel : Le plus de l’école : la découverte de l’entreprise via l’apprentissage – chez Renault pour Hugo Bony passionné d’automobile à ses heures -, et grâce aux intervenants issus du monde du travail.  » J’ai apprécié ces cours appliqués à des cas concrets. En retour, je transmets aujourd’hui mon expérience du terrain aux étudiants de l’EDHEC. « 

 

Contact : hbony@agrauxine.fr

 

Les nouveaux métiers du pétrole