Communiqué de presse :

Le 23 mars 2018, s’est tenue à la Fondation ParisTech la cérémonie de remise de la troisième Bourse Jiyuu – Hugo Sarrade. Créée en janvier 2016 à l’initiative de Stéphane Sarrade en mémoire de son fils Hugo, victime des attentats du Bataclan, cette bourse aide les étudiants des Écoles de ParisTech et de l’Université de Montpellier à s’envoler pour le Japon, dans le cadre de leur formation scientifique. Impossibles à départager, Manuel Asnar et Adrien Rey, tous deux élèves ingénieurs à l’ENSTA ParisTech, sont les co-lauréats de cette édition 2018.

 

Deux bourses décernées chaque année à de jeunes talents scientifiques : l’une à l’Université de Montpellier, la seconde aux Écoles de ParisTech

Initialement remise aux étudiants de l’Université de Montpellier, établissement d’origine de Hugo Sarrade, la Bourse Jiyuu – Hugo Sarrade a été ouverte, l’an dernier, aux élèves ingénieurs des Écoles de ParisTech.

D’un montant de 5000€, la Bourse Jiyuu – Hugo Sarrade 2018 vient donc d’être décernée à deux élèves ingénieurs de l’ENSTA ParisTech, désignés ex-aequo.  Une seconde bourse du même montant sera très bientôt attribuée à un jeune talent scientifique de l’Université de Montpellier.

« Cette bourse n’est pas une bourse étudiante comme les autres »

Composé de Stéphane Sarrade, père de Hugo, de Guillaume Ravel, Directeur de la Fondation ParisTech (fondation qui gère les dons et décerne les deux Bourses), de représentants des Écoles de ParisTech et du monde industriel, le jury 2018 a ainsi désigné deux co-lauréats. Parmi les 7 candidatures reçues, celles de Manuel Asnar et Adrien Rey ont été impossibles à départager : si chacun des projets de stage s’est révélé d’une grande maturité, c’est avant tout la passion réelle des deux étudiants pour le Japon qui a su convaincre le jury de leur attribuer la Bourse 2018.

Les co-lauréats, qui sont également amis, s’envoleront tous deux pour l’Université de Kyoto. Manuel effectuera son stage au sein du Disaster Prevention Research Institute, où son rôle consistera en l’amélioration des modèles de prédiction des vents violents. Adrien, quant à lui, sera rattaché au Département de Mathématiques de l’Université, où il travaillera sur la modélisation et la simulation numérique du comportement de cellules au sein de tissus cellulaires.

Les deux étudiants se sont dit à la fois très touchés et honorés de bénéficier de la Bourse Jiyuu – Hugo Sarrade qui, comme le faisait remarquer Manuel Asnar, « n’est pas un programme de bourse comme les autres ».

 

« Jiyuu » signifie « Liberté » en japonais.

 

Pour soutenir la Bourse Jiyuu – Hugo Sarrade :  http://fondationparistech.org/wp-content/uploads/attirer-meilleurs-talents/formulaire-don_boursejiyuu-hugo-sarrade.pdf