Leader de l’énergie en Suède, Vattenfall a choisi la France pour y installer sa 5e filiale et poursuivre son ambition de créer un monde décarboné d’ici une génération. Henri Reboullet (Télécom ParisTech 95), PDG de Vattenfall Energies SA, vous présente toutes les possibilités offertes par son entreprise et ce secteur en pleine mutation.

 

© Studio Chlorophylle – Serge Nied

Il y a 2 ans, Henri Reboullet a troqué son emploi dans les télécoms pour rejoindre la filiale française du géant de l’énergie Vattenfall Energies. « J’ai été séduit par l’idée d’accompagner le développement de l’entreprise en France. En effet, Vattenfall Energies offre la puissance et la crédibilité d’un grand groupe, mais avec l’agilité d’une PME. Le secteur d’activité m’a séduit puisqu’il est au cœur des préoccupations de tout un chacun. En effet, l’énergie est en perpétuel mouvement et offre d’innombrables possibilités en termes d’innovation. »

Au service d’un monde plus propre…

L’innovation, c’est d’ailleurs l’atout du groupe qui affiche une ambition audacieuse : supprimer les émissions de carbone d’ici une génération. Pour satisfaire cette stratégie, Vattenfall déploie des moyens considérables dans les énergies renouvelables avec près d’un milliard d’euros investis chaque année. « Cette préoccupation d’un monde décarboné se traduit dans nos actions au quotidien. Nous travaillons actuellement sur HYBRIT, en Suède. Il s’agit d’un projet visant à transformer les procédés de fabrication de l’acier pour supprimer toutes les émissions de CO2. Nous l’appliquons également à nos offres, puisque nous proposons aux petites structures des formules 100 % énergies vertes. » Outre ces initiatives, Vattenfall innove avec son programme One Tonne Life. Le groupe mène actuellement des expérimentations pour prouver qu’en modifiant légèrement ses habitudes et en s’équipant d’appareils basse consommation, une famille moyenne peut diviser par deux son bilan carbone.

… et des collaborateurs !

Afin de poursuivre son expansion au sein de l’hexagone, la filiale de Vattenfall entend s’appuyer sur des diplômés autonomes. Le groupe confie en effet très rapidement de grandes responsabilités à ses collaborateurs. L’entreprise mise également sur la QVT, avec la signature d’une charte éthique qui entend instaurer un climat de respect parmi les équipes. Enfin, elle promeut l’internationalisation de ses talents, avec la possibilité de rejoindre les antennes du groupe en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni. Ainsi, Vattenfall Energies s’impose comme The place to be pour tous les jeunes diplômés passionnés d’écologie, désireux d’offrir une coloration internationale à leur parcours.

Télécom ParisTech fête ses 140 ans. Selon vous, quel est le secret de sa longévité ? « Ce qui fait la force de l’école, c’est tout d’abord la qualité de ses étudiants. Cela passe par un processus de sélection très rigoureux. Télécom ParisTech peut également compter sur des enseignements de très haut niveau, qu’elle sait faire évoluer en permanence pour couvrir les besoins des entreprises de demain. »

 Nos leaders cassent les codes ! « Ma marque de fabrique, c’est la proximité avec les collaborateurs. Dans mon mode de management, j’essaie d’être sérieux sans me prendre au sérieux. J’ai toujours une pointe d’humour. Cela permet de détendre l’atmosphère, mais également de faire passer des messages parfois difficiles à entendre. »

Chiffres clés : Vattenfall Energies SA (2017) / CA 500 M€ / 30 collaborateurs / 10 TWh d’énergie fournie

Groupe (2017) : CA : 14 Mds € / 18 000 collaborateurs / 120 TWh d’énergie / 3x moins de carbone qu’en 2014

Contact : contact@vattenfall.fr

Découvrir d’autres portraits inspirants !

Cultivez une carrière riche en opportunités avec Mondelēz International