Au cœur des transformations actuelles, le Groupe SNEF concilie la logique économique avec le respect de la personne et la préservation de l’environnement. Ses valeurs ont tout de suite séduit Thomas Charpentier (CentraleSupélec 11), aujourd’hui directeur de l’agence du Havre.

 

Le Groupe SNEF, véritable booster de carrière ?

J’en suis un bel exemple. J’ai commencé en tant que chiffreur pendant neuf mois. Un métier qui permet de découvrir la diversité des prestations proposées par le Groupe SNEF, de l’instrumentation à l’électricité en passant par l’automatisme. Le Groupe m’a ensuite très rapidement fait confiance pour reprendre un projet important : l’EPR de Flamanville, puis en me confiant la direction de l’agence du Havre après moins de trois ans au sein du Groupe.

Une expérience rendue possible grâce à l’accompagnement qu’offre le Groupe ?

Nous pouvons bénéficier de l’Université SNEF qui propose de nombreuses formations. J’ai par exemple suivi un parcours managérial qui m’a donné les armes nécessaires pour reprendre la direction de l’agence du Havre. Mais cet accompagnement se ressent également au quotidien, aux côtés de collaborateurs plus expérimentés qui n’hésitent pas à aider les nouveaux venus. C’est d’ailleurs grâce à l’expérience transmise par un collaborateur senior que j’ai pu appréhender le projet important de l’EPR de Flamanville.

SNEF mise avant tout sur l’engagement, une valeur qui fait écho à votre parcours dans l’associatif ?

Pendant mes études, je voulais m’ouvrir à d’autres horizons et cultures. Une fois mon diplôme en poche, je suis parti en volontariat en forêt Amazonienne au Pérou. J’ai ensuite rejoint l’association diocésaine du Havre. Ces deux expériences ont été guidées par la volonté d’être au service. Je retrouve cette valeur au sein du Groupe SNEF, au service de ses clients.

Un projet sympa sur lequel SNEF travaille aujourd’hui ?

Le parc éolien offshore au large de Fécamp. Pour l’instant le Groupe s’est occupé du chiffrage de ce projet qui n’a toujours pas été attribué. Un chantier inédit en France et dont l’envergure est impressionnante : il faut équiper ce parc de près de 83 éoliennes ! Le petit plus du projet ? On y retrouve l’identité première du Groupe qui menait uniquement, à sa création, des projets pour la Marine.

Les qualités du jeune CentraleSupélec qui vous accompagnera dans ce projet ?

Nous recrutons de nombreux diplômés de l’école. Nous savons qu’ils ont une excellente base technique, une importante force de travail et de très bonnes connaissances en culture générale. Nous cherchons trois soft skills avant tout :
L’audace. Il faut avoir la gagne pour remporter des marchés et satisfaire nos clients.
La curiosité. Notre métier offre de nombreuses opportunités, démultipliées par l’arrivée des nouvelles technologies et des IoT. Pour se développer, il faut être curieux et innovant.
La capacité à comprendre le client et à toujours trouver la solution adaptée à son besoin.

Votre conseil aux jeunes diplômés de CentraleSupélec ? Votre formation n’est jamais finie. L’école vous confère des atouts, des capacités et des connaissances, mais vous continuez à apprendre tout au long de votre carrière grâce à vos clients et collaborateurs. Alors armez-vous d’une grande curiosité !

Groupe SNEF : Né en 1905 / 12 000 collaborateurs / CA 2018 : 1,4 Md€ / Présent en France, Europe de l’Est, Afrique et Amérique latine

 

Contact : thomas.charpentier@snef.fr

 

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec

Une bonne année pour l’emploi des ingés !

Le quasi plein emploi chez les ingénieurs, ce n’est pas une fake news. La preuve dans la dernière enquête menée par Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF).

Recrutement, intégration, parcours : comment matcher avec les attentes des jeunes ingés ?

Digital, industrie, société, environnement ou énergie : l’heure est à la révolution. Dans une France qui a besoin d’ingénieurs, quels sont les tips pour recruter les perles rares

STEP UP : Laissez vous coacher !

« Bienvenus dans une entreprise qui fait de l’Individu le premier vecteur de performance » assure Jérémie Cador, Directeur de l’Agence STEP UP de Marseille

Pourquoi rejoindre Total ?

Engagé dans la transition énergétique, Total s’est donné l’ambition d’être la major de l’énergie responsable en garantissant une énergie disponible, abordable et propre.

Avec SOAT, cap sur l’expertise, l’agilité et l’intelligence collective

SOAT offre des opportunités et des perspectives d’évolution passionnantes aux diplômés de CentraleSupélec

Avec CENEXI, attrapez le virus de la pharmacie !

L’industrie pharmaceutique offre aux jeunes diplômés un large panel de métiers explique Alexis Paul (Université Paris Descartes 2000), Directeur Business Development et Pharmacien responsable de CENEXI.

Emmanuelle Favier : devenir femme et écrivaine

C’est en évoquant de manière poétique et subjective les jeunes années de l’écrivaine en devenir qu’Emmanuelle Favier nous donne le mieux à sentir tout le génie de Virginia Woolf…

Plein gaz sur l’énergie verte avec GRDF !

GRDF entame sa mue. Avec son nouveau plan Vert l’Avenir, le groupe entend produire du gaz 100 % green dans les prochaines années. Un pari ambitieux sur lequel travaille Arnaud Bousquet