Pour Alain Pourcelot, Directeur Général d’Adidas France, la performance individuelle n’est là que pour améliorer celle de l’équipe.

Alain Pourcelot était le 30 janvier dernier l’invité de l’association PolEMics (EM Strasbourg). Bon représentant de la marque aux 13 milliards d’euros de chiffre d’affaire, cet ancien élève de l’ESCEM a pris beaucoup de plaisir à rappeler à son auditoire l’importance de l’esprit d’équipe. Une solidarité qui a permis au groupe international de se relever d’une situation catastrophique au début des années 90.

A l’époque Nike, plus grand concurrent de la marque à trois bandes, connaît un essor majeur. Les dirigeants d’Adidas défilent sans qu’aucun ne puisse réellement faire décoller le groupe. “C’est en fait Nike qui a fait d’Adidas ce qu’elle est aujourd’hui. Vous le savez, on est bon que lorsque notre adversaire l’est aussi”. Forte de son investissement annuel en marketing (13% du chiffre d’affaire) et en « recherche et développement » (300 millions d’euros), la firme allemande mise également beaucoup sur sa stratégie de sponsoring. Les sports d’équipe sont largement privilégiés. Ils représentent 75% des ventes.

L’objectif pour Alain Pourcelot est d’améliorer la part du life style “on vise un chiffre d’affaire de 17 milliards à l’horizon 2015. Avec un répartissement équipements sport-life style de 50-50”. Pour l’heure, le sport reste toujours le cheval d’attaque d’Adidas. Le lancement fin février de la nouvelle basket “Boost” devrait d’ailleurs connaître un franc succès.

PolEMics EM Strasbourg