C’est un Français que le spécialiste allemand des articles de sport adidas a choisi pour prendre la direction générale de sa filiale Chili/Bolivie. Retour sur le parcours de Frédéric Serrant (ISC 91) et petit point sur la stratégie de l’entreprise.

Frédéric Serrant (ISC 91), Directeur Général d’adidas Chili/Bolivie

Frédéric Serrant (ISC 91), Directeur Général d’adidas Chili/Bolivie

Quels sont vos principaux objectifs à la tête d’adidas Chili/Bolivie ?
Chez adidas, il ne peut y avoir d’autre ambition que celle d’être leader du marché. Au Chili, nous devançons légèrement notre principal concurrent. La particularité du marché chilien est de ne pas avoir de grande enseigne de distribution d’articles de sport. En conséquence nous vendons nos produits principalement via les grands magasins et développons en parallèle un réseau de distribution monomarque (magasins franchisés ou détenus en propre, e-commerce). Nous souhaitons que cela représente à terme la moitié de notre chiffre d’affaires (contre 33 % à mon arrivée, en août 2013, et 40 % visés fin 2015). Autre priorité : qu’adidas soit l’une des meilleures entreprises où travailler car nous souhaitons attirer et garder les talents ! Il n’y a pas de business sans hommes.

 

« Il existe des
valeurs de management universelles :
la responsabilité, l’honnêteté, l’engagement »

Quel a été votre parcours ?
Après une prépa HEC et des études à l’ISC, j’ai commencé, en attendant de faire mon service militaire, par vendre des encyclopédies Larousse en porte-à-porte. Cette expérience difficile, mais riche d’enseignements, m’a beaucoup servi pour devenir chef de secteur chez Mars Alimentaire. J’ai par la suite occupé différentes fonctions commerciales au sein de cette entreprise : achat de prestations pour les invités à la Coupe du Monde de football 1998 (dont Mars était sponsor) ; poste de directeur régional à Tours ; administration des ventes (comment définit-on les objectifs et bonus d’une force de vente, ses outils… ?) ; gestion de comptes clés ; responsable du category management (stratégies promotionnelles, recommandations en matière de merchandising…) ; et, enfin, directeur commercial. Un jour, un chasseur de têtes m’a proposé un poste de directeur commercial chez adidas, à Strasbourg. J’ai saisi l’opportunité : j’aime le sport (j’ai fait du tennis en compétition au niveau régional) et cela me permettait de découvrir un univers différent et de mesurer ma capacité à m’adapter.

 

Comment vous êtes-vous adapté à ce nouvel univers puis aux cultures de management de l’Inde (où vous avez été directeur commercial) puis du Chili ?
À chaque étape professionnelle, je m’astreins à dresser le bilan de mon expérience précédente par écrit afin d’en tirer les enseignements majeurs et de formaliser les savoir-faire applicables à de nouvelles fonctions. Cela m’a servi pour m’adapter chez adidas. Pour ce qui est des cultures indienne et chilienne, elles évidemment bien différentes. Ma recette, c’est d’écouter, sans préjugés, et de comprendre les codes. En Inde, encadrer un salarié d’une caste supérieure à la sienne peut s’avérer très délicat, c’est à savoir au moment de former ses équipes ! Dans ce pays, il est également inconcevable de faire la bise à une femme, alors qu’au Chili, cela se fait dès la première rencontre. Au-delà de ces différences, je crois qu’il existe des valeurs intangibles en matière de management qui conditionnent le succès d’une équipe ou d’une entreprise : la responsabilité, l’engagement et l’honnêteté.

 

De quelle manière votre parcours à l’ISC vous a t-il préparé à une carrière à l’international ?
L’école m’a aidé en me permettant d’acquérir une grande autonomie. La dimension associative y est très forte. J’étais trésorier du Bureau des Sports, au sein duquel nous avons créé le premier triathlon des grandes écoles. À l’ISC, j’ai aussi pu toucher à différents domaines en optant pour la spécialisation PME préparant à la création d’entreprise (c’était mon rêve à l’époque).

 

Chiffres clés
360 recrutements en 2014 ; une centaine prévue en 2015
• Croissance : 15 % en 2013 et 2014 ; 10 % prévus en 2015
• 10 nouveaux magasins en 2014
• Ouverture le 1er décembre prochain du plus grand magasin Adidas d’Amérique latine (1 000 m2)

 

C.L.

 

Contact :
frederic.serrant@adidasgroup. com
www.adidas.cl
www.adidas-group.com