X96/Telecom, et après 14 ans dans les Telecom, Olivier Blanc a rejoint Acteon, une ETI de 800 personnes avec plus de 85 % de ventes à l’international, pour développer l’expérience client. Le rôle central du digital l’a amené à prendre les responsabilités de Directeur SI et Transformation Digitale.

 

Vous avez rejoint Acteon il y a déjà 3 ans. Pourquoi cette expérience au sein d’une MedTech s’annonçait-elle passionnante ?

Acteon, c’est une opportunité extraordinaire de faire partie d’un secteur en pleine évolution, avec des produits de plus en plus innovants, pour proposer des protocoles plus efficaces et moins traumatisants. Les innovations portées par Acteon, comme nos produits Trium ou Piezotome Cube, sont une avancée majeure dans ce sens. Une ambition forte, des challenges de développement de services et produits, pour plus de fiabilité, de précision et de préservation voici les enjeux majeurs d’Acteon. Après avoir passé 14 ans dans les Telecom, notamment chez SFR, et donc dans des entreprises de service très matures, j’ai aussi aimé la perspective d’un challenge dans une entreprise industrielle au début de sa mutation, avec des problématiques très variées, de la production, à la commercialisation, au service après-vente, etc… J’ai trouvé plus particulièrement excitante la possibilité de repenser complètement l’expérience client en partant d’une feuille blanche, de construire et adapter les outils digitaux à nos besoins.

Comment vous épanouissez-vous dans ce rôle clé que vous exercez au sein d’Acteon ?

Mon rôle est très transverse et impacte l’ensemble des fonctions de l’entreprise, l’informatique et le digital étant au cœur même de l’évolution de l’entreprise. Je peux aussi améliorer de façon concrète les modes de fonctionnement et le quotidien de tous les collaborateurs. Travailler dans une entreprise internationale m’amène aussi à interagir avec tous les pays et les cultures représentées chez Acteon, pour des missions très variées. Être un acteur majeur du changement dans une entreprise en pleine croissance, et apporter une plus-value à des équipes disséminées dans le monde permet d’avoir chaque jour de nouveaux challenges, des remises en cause permanentes, et de nombreuses occasions d’interactions enrichissantes. L’exigence de notre clientèle, que ce soient les distributeurs ou  les dentistes, mais aussi des équipes internes, nous impose d’être toujours à la hauteur et de ne pas nous contenter de solutions simplistes. Le monde du digital est en constante évolution et nous nous devons d’être curieux, à l’écoute, prêts à nous emparer d’une technologie, d’une nouveauté qui pourrait venir apporter un plus à l’entreprise.

Au-delà des compétences techniques, quelles sont les 3 qualités dont doit être doté tout bon collaborateur d’Acteon ?

La croissance d’Acteon ne peut se faire qu’avec des collaborateurs passionnés par leur métier, curieux, autonomes et possédant des facultés d’adaptation développées. L’évolution rapide des modes de fonctionnement, des enjeux, des organisations, fait de ces qualités le cœur de la réussite chez Acteon.

En quoi votre formation à Telecom Paris Tech vous est utile au quotidien ?

Que ce soit à l’X ou à Telecom, j’ai appris à m’adapter aux différents sujets, aux différentes personnes que j’ai pu rencontrer. Je mets aussi en œuvre chaque jour les enseignements que j’ai pu avoir sur les soft skills, du management aux langues étrangères.

Chiffres clés : CA 2017 : 162 M€, F2018 : 175 M€ / Vente dans plus de 100 pays / 5 unités de production en Europe, 13 filiales, 16 bureaux de représentation / environ 800 collaborateurs dans le monde

Contact : olivier.blanc@acteongroup.com

Volkswagen Financial Services : la « captive » qui délivre !

L’entité financière du groupe automobile numéro 1 mondial invite les jeunes diplômés à prendre le virage et tracer les nouvelles routes de la mobilité connectée. Au volant de cette visite privée, Thierry Verbist (INSEAD 2011), Directeur Général...

Arkéa Investment Services : le tremplin vers l’expertise…

Faire fructifier l’argent des autres est un art recherché et complexe offrant de multiples facettes. Peu de places néanmoins peuvent offrir aux jeunes talents une position aussi propice à l’apprentissage du métier et à la prise d’initiatives...

CHANEL : joyau du luxe français

Le luxe français, un bijou d’innovation dans un écrin de tradition.Témoignage de Nicolas Beau, Directeur International Business Development Horlogerie Joaillerie, CHANEL.

Une vocation, une vie

Matthieu Dussouillez sera à 33 ans seulement, le directeur de l’Opéra national de Lorraine au 1er juin 2019

Society & Organizations Center d’HEC : Un nouveau rapport de référence sur la mesure d’impact social

Dans leur dernier rapport, les chercheurs du Society & Organizations Center d’HEC Paris ont dévoilé un outil de mesure d’impact social qui standardise l’évaluation économique et sociale des initiatives de responsabilité des entreprises engagées dans différents secteurs et types d’organisation. Cette nouvelle méthode a pour objectif d’améliorer considérablement l’efficacité, le passage à l’échelle et le retour sur investissement des initiatives d’impact social.

Avec Strammer, mettez votre carrière dans le bon sens

Le premier talent de David Mercier, président de Strammer ? Avoir su conserver ses valeurs sans jamais y déroger.

En voiture avec le Groupe Rousselet !

Face aux géants internationaux de la mobilité urbaine, le Groupe Rousselet imagine la ville de demain. Zoom sur les défis et innovations du Groupe

Souriez à votre carrière chez Biotech Dental

Héritière d’un des grands noms de la santé dentaire, Léa Veran (ESSEC 13) se fait un prénom au poste de Vice-Présidente chez Biotech Dental, dont son père Philippe Veran est PDG.

#MyTeam – Zoom sur l’entourage du PDG

Les plus proches collaborateurs du CEO constituent les premiers leviers de la diffusion et de l’acceptation de sa vision et de sa stratégie managériale. Mais au-delà de cette garde rapprochée, le CEO peut aussi compter sur les oreilles de ses...

Les tips du leadership

Les best practices pour dompter la complexité du monde et la traduire en performance durable pour l’entreprise ? Les conseils d’Olivier de Pembrock, Président du CJD